jeudi 25 avril 2024

Movistar attend encore les successeurs de Valverde

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

La formation espagnole, Movistar plus ancienne équipe du peloton, s’apprête à changer d’ère avec le futur départ de sa star Alejandro Valverde. Même, si pour le moment, les successeurs tardent à prendre le relais.

Les larmes vont sûrement couler à la fin de cette saison chez la Movistar. Avec le départ d’Alejandro Valverde, c’est une grande page que s’apprête à tourner la formation espagnole qui devra faire sans son leader historique pour continuer à gagner.

« J’ai vécu de grandes expériences avec Pedro (Delgado), Miguel (Indurain) puis maintenant Alejandro (Valverde), expliquait le manager général, Eusebio Unzué. De longues histoires de plus en plus rares dans le cyclisme. On a vécu de grands moments inoubliables. C’est une page qui se tourne avec ces grandes victoires. Cela fait 19 ans. Ce n’est pas rien. On savait que l’on avait une chance de gagner avec lui. Il l’a prouvé, il était un grand professionnel et une garantie de victoire sur toutes les courses. Il va forcément laisser un vide. Valverde a fait vibrer tout un pays. On espère être digne de lui après. »

Mas, l’avenir de Movistar

En effet, c’est aujourd’hui que se prépare l’avenir chez Movistar. Même si, pour le moment, les uniques victoires (3 fin avril) ont été l’œuvre de l’Imbattable espagnol Alejandro Valverde. On sait que la relève est déjà présente dans l’effectif ibérique avec notamment Enric Mas.

« Ces dernières années, on a vu la progression de nombreux jeunes coureurs, affirme Unzué. Je suis sûr que l’on aura la confirmation, notamment celle d’Enric Mas. Il est plus sûr de lui. Il sait de quoi il est capable. Enrique va encore viser des podiums et des victoires à l’avenir. On repartira sans Alejandro, mais avec la même envie de réussir. Movistar souhaite garder la même motivation et exigence. On est confiant. Si j’ai la chance de vivre ma 43ème saison professionnelle, c’est avant tout que je suis bien entouré. J’ai rencontré de belles et grandes personnes. C’est important d’avoir cette confiance pendant plus de quatre décades, et on espère que ce soit encore le cas dans le futur. »

On ne changera pas de philosophie dans les rangs de la formation espagnole. On souhaite continuer à s’appuyer sur des garçons motivés et offensifs qui savent attaquer comme Abner Gonzalez, Einer Augusto Rubio, Alex Aranburu ou Carlos Verona. Même si les résultats ne sont pas encore présents en 2022, Movistar espère retrouver les sommets rapidement. La plus belle façon d’effacer les larmes avec un sourire retrouvé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi