samedi 13 juillet 2024

Nabil Fékir (Bétis) : le nouveau prince d’Andalousie vise le Qatar

À lire

On l’attendait à Liverpool, on la vu partir vers le Bétis Séville… Mais deux ans et demi après ce transfert surprenant, Nabil Fékir est en train de prouver qu’il ne s’est pas perdu en Andalaousie. Au contraire même, ses performances pourraient lui rapporter gros…

Après son arrivée surprise en provenance de Lyon en juillet 2019, le champion du monde retrouve enfin son meilleur niveau avec le Betis. Deux premières saisons compliquées et des résultats décevants du club andalous l’ont écarté de la sélection française durant tout ce temps. Mais aujourd’hui, le milieu offensif fait partie des meilleurs joueurs de Liga. Grand artisan de l’excellent début de saison des verts et blancs (3e de Liga), Nabil Fékir a prolongé en début d’année jusqu’en 2026. Son objectif : continuer sa montée en puissance avec, en ligne de mire, la Coupe du Monde avec la France.

Le Bétis Séville : un choix contestable

Un an après son transfert avorté à Liverpool, l’ancien capitaine lyonnais décide de rejoindre le Bétis Séville. Alors que la France se questionne sur cette décision, la presse espagnole est, quant à elle, très enthousiaste d’accueillir le champion du Monde 2018 en Liga. A cette époque, on parle en Espagne de « Transfert inespéré ».

Le club andalous, qui a toujours été une équipe de milieu de tableau, s’est mis à rêver avec l’arrivée du milieu offensif français. Malheureusement et comme souvent, Nabil Fékir n’est pas constant. Tout d’abord utilisé comme ailier gauche, ensuite à droite, le Français ne trouve pas sa place dans cette équipe. Le joueur se révèle par ses coups d’éclats habituels, mais sa technique balle au pied semble avoir disparu.

Mais comme un génie ne perd jamais sa magie, cette année 2021/2022 semble signer le retour du grand Nabil Fékir. Pour sa troisième saison en Espagne, il a franchi un cap et n’a jamais été aussi performant. Un Bétis solide qui a enfin trouvé son équilibre, et tout cela grâce à l’arrivée d’un habitué de la Liga, Manuel Pellegrini, au poste d’entraîneur. L’ancien entraîneur du Real Madrid ou encore de Manchester City semble avoir trouvé la formule pour faire fonctionner cette équipe et, dans le même temps, redonner des ailes au milieu français.

Sous les ordres du coach chilien, l’ancien Lyonnais a retrouvé son football en signant sept buts et huit passes décisives en 28 matchs. Dans la continuité de la confiance offerte par son entraîneur et toute son équipe, Nabil Fékir a prolongé son contrat jusqu’en 2026 avec comme objectif de ramener une qualification en League des Champions en Andalousie.

Trop tard pour un retour en Equipe de France ?

Lui qui était régulièrement convoqué par Didier Deschamps depuis mars 2015 n’a pas revu Clairefontaine depuis son arrivée en Espagne. Comme évoqué plus haut, ses deux années de doutes ont permis à de nombreux jeunes talentueux de prendre sa place dans le cœur du sélectionneur français.

Sa non-sélection pour l’Euro 2021 a affecté le joueur mais n’a pas éteint son envie de refouler une pelouse sous le maillot tricolore. Aujourd’huit, sa prolongation et son engagement dans le projet espagnol lui donnent enfin raison. Avec le niveau qu’affiche actuellement le meneur de jeu, il ne serait pas absurde que Didier Deschamps réfléchisse à un éventuel retour en Equipe de France. Mais comme on a pu le voir à de nombreuses reprises sur Le Quotidien Du Sport, bien des joueurs font la course à la Coupe du Monde, alors qui sera l’heureux gagnant ?

 A LIRE AUSSI :

>L’avenir doré d’Allan Saint-Maximin (Newcastle)

>Wissam Ben Yedder (Monaco), buteur sous coté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi