dimanche 21 juillet 2024

Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) : « Le général reste mon ambition »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis qu’il est arrivé chez Arkéa-Samsic en 2020, Nairo Quintana a soufflé le chaud et le froid. Pour la saison 2022, le Colombien a fait du Tour de France sa priorité. Entretien pour Le Quotidien du Sport et Le Sport.

Qu’évoque pour vous 2022 ?

Pour moi, le Tour a toujours été la course de l’année, toute ma préparation va être concentrée sur le Tour.

Comment jugez-vous le parcours ?

Ce Tour 2022 proposera de multiples étapes difficiles et qui peuvent se révéler piégeuses, comme celle au Danemark en bordure de mer, les pavés dans le Nord également.

Le vent en première semaine pourrait être un acteur majeur de ce Tour de France, et engendrer du mouvement. Nous irons ensuite très vite dans les massifs avec de nombreuses étapes qui nous seront plus favorables.

Il faudra être en bonne condition pour en profiter et surtout prendre du plaisir. C’est un Tour qui me plaît avec toutes ces étapes de montagne. Cela peut être un bon Tour pour l’ensemble de l’équipe. Nous pouvons envisager de l’appréhender de différentes manières.

L’Alpe d’Huez est une étape qui me plaît, elle sera animée de trois cols très importants dont le Galibier et la Croix de Fer. Ce sera une journée très dure aussi dans son déroulé avant de terminer au sommet de l’Alpe d’Huez.

« J’ai déjà ciblé l’étape de l’Alpe d’Huez »

Quelle étape avez-vous envie de gagner en priorité ?

Ils aiment mettre des étapes difficiles avec du vent sur la première semaine. Sans oublier les étapes de pavés. Ce ne sera pas facile de faire le général. J’ai toujours aimé l’Alpe d’Huez. Il y a toujours de beaux scénarios pour le remporter. C’est une étape que j’ai déjà ciblée.

Vous croyez-vous capable de viser encore une place sur le podium ?

Je suis un coureur de classement général. Chaque année, je suis venu avec cette ambition sauf l’année dernière, j’avais connu des problèmes physiques. Il est important d’arriver en bonne condition physique pour y faire face avec des garanties. Cette année, j’ai retrouvé le Nairo que je n’avais pas connu depuis un moment. Pour la première fois, depuis longtemps, j’ai bien terminé une saison physiquement et j’ai hâte.

Cyclisme_Sport_Vélo

Ne manquez-pas, Le GUIDE de la SAISON 2022en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi