lundi 20 mai 2024

Nantes – Toulouse : que sont devenus les acteurs du barrage de 2021 ?

À lire

Deux ans après s’être affronté en barrage d’accession à la Ligue 1, Nantes et Toulouse se retrouvent en finale de la Coupe de France. Que sont devenus les acteurs de ce match de la peur ?

Il y a à peine deux ans, Nantes gagnait les barrages face à Toulouse pour sauver sa place en Ligue 1. Aujourd’hui, c’est le TFC qui va le mieux. Les Violets sont en Ligue 1 et assurés de se maintenir, alors que les Canaris sont en grand danger.

Si Randal Kolo Muani a explosé depuis son départ de Nantes, que les Toulousains Manu Koné et Manu Adli s’éclatent en Allemagne, ce n’est pas le cas d’Imran Louza, perdu en Champioship. 

FC NANTES : Kolo Muani s’éclate, Louza se perd

Les joueurs toujours au club sont globalement des bons joueurs de notre championnat tel qu’Alban Lafont, Nicolas Pallois, Ludovic Blas, Pablo Chirivella ou encore le nigérian Moses Simons.

Pour d’autres, ils ont pris en épaisseur et sont considérés comme des joueurs de classe international comme Randal Kolo Muani. Le Bondinois ne cesse d’épater en Allemagne avec 13 buts et 10 passes décisives avec Francfort en championnat.

LIRE AUSSI : Nantes prêt à sacrifier la finale de la Coupe de France ?

Depuis son entrée en final de coupe du monde face à l’Argentine, le Francais a totalement changé de statut aux yeux du monde, et est en passe de signer dans un grand club. Son nom est évoqué du coté de Munich, Paris ou encore Madrid. Il semble avoir les qualités pour s’imposer dans des clubs de ce standing, mais attention toutefois à ne pas griller les étapes pour ne pas se bruler les ailes.

Imran Louza (Watford) attend son heure

Un autre nantais a pris le large après ce barrage, c’est Imran Louza (photo) le Marocain qui était considéré à l’époque comme l’un des meilleurs techniciens de l’effectif d’Antoine Kombouaré. Direction Watford (promu en Premier League) pour ce milieu de terrain gaucher qui enchaine les matchs de l’autre côté de la Manche, sans vraiment confirmer son énorme potentiel. En deux ans, il comptabilise 41 matchs toutes compétitions confondues, sans avoir pu éviter à son club de descendre en Championship l’été dernier. Il n’avait pas été retenu pour la dernière coupe du monde avec le Maroc alors qu’il avait participé aux qualifications et à la dernière CAN. A 23 ans, Louza a encore du temps devant lui pour se relancer.

D’autres Canaries on pris la porte a la suite de se barrage sans faire de bruit a l’image de Kalifa Coulibaly (étoile rouge de Belgrade) le buteur maison du temps ou il portait le maillot nantais, Roli Pereira De Sa, le milieu formé au PSG qui rendait de nombreux service grâce a sa polyvalence, et Antony Limbombe le remuant ailier qui s’est exilé en Eerste Divisie (2e division hollandaise).

Denis Appiah a été transféré à Saint-Etienne en janvier dernier et contribue grandement à la résurrection des Stéphanois, menacés de descente en Ligue 2.

TOULOUSE FC : les beaux jours de Kone et Adli

Depuis ce barrage perdant, les Toulousains ont réussi à monter en Ligue 1, en proposant un jeu attractif avec a la tête du groupe Phillipe Montanier. Ils n’ont pas réussi à conserver leurs meilleurs talents mais il y a toujours de la qualité dans cet effectif à l’instar de Branco Van Den Boomen, Breicht Dejaegere aujourd’hui capitaine et numéro 10, Stijn Spierings, ou encore le très prometteur défenseur central Anthony Rouault.

Cependant deux joueurs ont vu leur cote exploser en Allemagne depuis qu’ils ont rejoint la Bundesliga. Le premier est le meneur de jeu Amine Adli aujourd’hui du coté de Lerverkusen qui réussit une bonne saison en exploitant ses capacités dans un cadre sein (le Bayer en en demi-finale de la Ligue Europa).

Joueur rapide, très altruiste, dribbleur au style élégant, il est également capable de frappes puissantes et de replis défensif efficaces, il répond parfaitement aux attentes de Xabi Alonso, son coach.

Un gros transfert pour Manu Koné (M’Gladbach)

Le second jeune prodige du TFC, se nomme Manu Koné, un nom qu’on ne cesse d’entendre depuis des mois, car il va surement changer de club durant le mercato estival. Il est supervisé par le PSG, Manchester United et le Bayern Munich (rien que ça !).

Indéboulonnable dans l’entre jeu du Borussia Monchenglabach, il éblouit le public allemand avec ses qualités dans les petits espaces ou il perd très peu de ballons, mais aussi son énorme volume de jeu, qui lui permet de se projeter comme un vrai 8 alors qu’il joue au poste de numéro 6. Encore un talent du patrimoine francais qu’il va falloir surveiller.

Aujourd’hui le navire violet regrette peut être le départ de Deiver Machado qui fait les beaux jours de Lens tant on sait le couloir gauche est fragile. Vakoun Bayo (l’Ivoirien beaucoup voyagé depuis son départ, en janvier 2022 : La Gantoise, Charleroi,  Watford, puis de nouveau Charleroi) auteur de 10 buts en 30 matchs a laissé un vide très vite comblé par Dallinga le Néerlandais, mais c’est surtout la longue blessure de Rhys Healey, le meilleur buteur des deux dernières saisons qui handicape le plus le groupe du TFC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi