vendredi 14 juin 2024

NBA : Rudy Gobert obligé de quitter les États-Unis ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

En assénant un coup de poing à son équipier Kyle Anderson, Rudy Gobert a vu les critiques s’intensifier autour de lui. De quoi faire augmenter encore un peu plus sa cote d’impopularité outre-Atlantique du pivot français de Minnesota. Son avenir en NBA est remis en question.

Son coup de poing en pleine rencontre décisive pour l’accession au play-in face à New Orleans (victoire de Minnesota 113-108) n’a évidemment pas manqué de faire réagir. Habitué pourtant à contrôler ses nerfs, l’ancien joueur du Jazz n’a pu cette fois se retenir.

Dans la foulée, l’international français a été suspendu par sa franchise pour le match de play-in contre les Lakers. Une polémique de plus pour l’ancien pivot de Cholet depuis qu’il a rejoint la NBA en 2013 (drafté en 27ème position par Denver). Gobert, qui fêtera ses 31 ans le 26 juin, a beau être triple All-Star (2020, 2021, 2022), désigné triple meilleur défenseur de la saison régulière NBA en 2018, 2019 et 2021, il se trouve très souvent au centre des critiques. Au fil du temps, le natif de Saint-Quentin est devenu une cible toute trouvée en NBA.

Il reste le meilleur défenseur du championnat

Son style de jeu besogneux et défensif, bien que terriblement efficace, donne énormément de grain à moudre à ses nombreux détracteurs. Suite à cet épisode du coup de poing, Charles Barkley s’en est donné à cœur joie. Le double médaillé d’or aux JO de 1992 et 1996, MVP en 1993, s’est moqué du pivot français à la télévision. Non pas sur son geste, mais sur le fait qu’il a reculé après son coup asséné à Anderson :

« Il frappe et recule. Je suis Rudy Gobert. Tu ne peux pas frapper quelqu’un et courir en arrière ». « Franchement, je me demande si la cote de Rudy en NBA peut baisser encore plus » s’interroge le consultant Frédéric Weis drafté en 15ème position par les Knicks en 1999.

« Tu ne le sens pas super intégré dans sa franchise. Ses performances sont un peu en baisse. Il a fini avec 13,4 points de moyenne, sa plus faible moyenne depuis bien longtemps (depuis la saison 2015/2016, Ndlr). Sur la fin de saison, il trouve un peu plus de solutions car il est fort mentalement, mais on sent qu’il n’est pas vraiment à l’aise. Au sein de sa franchise, je ne suis pas convaincu qu’au niveau des joueurs, on fasse tout pour l’intégrer facilement. »

« Franchement, je me demande si la cote de Rudy en NBA peut baisser encore plus »

« Je ne sais vraiment pas pourquoi, mais on l’a pris en grippe. Il y a eu aussi ces manœuvres des anciens dont Shaquille O’Neal qui ont tout fait pour le déstabiliser. Le coup du Covid puis cet énorme contrat de signé, cela a vexé des gars comme O’Neal (devenu consultant pour la chaîne TNT, Ndlr) qui n’ont jamais gagné autant. C’est donc difficile de faire pire. Alors d’un côté ce n’est pas normal de perdre les pédales en direct sur la télévision nationale, c’est une erreur de communication (sic), après il faut peutêtre comprendre les raisons du malaise de Rudy. C’est trop simple de taper sur lui. De toute façon, dès qu’il y a un truc, Rudy est fautif (sic). A un moment, je peux comprendre qu’il en ait marre ».

L’histoire du coup de poing est loin d’être une polémique isolée à l’encontre du Français. La période du Covid avait déjà pas mal écorné son image. « Gobzilla », deux jours avant l’arrêt de la saison, avait été interrogé le 9 mars 2020 avec Utah, en conférence de presse. L’intérieur avait touché tous les micros et s’était moqué de la psychose autour du coronavirus… avant d’être le premier joueur à être testé positif. L’été dernier au moment de son trade vers Minnesota, le nom de Gobert est revenu sur toutes les lèvres.

Gobert pris en grippe par O’Neal

Les Wolves ont consenti à énormément d’efforts pour le faire venir en abandonnant cinq joueurs et cinq tours de draft. Pour l’ancien intérieur du Jazz, ce nouveau statut sur et en dehors du terrain n’est pas si simple à assumer. Débarqué en grande pompe à Minnesota, Gobert devait être ce joueur capable de faire franchir un cap à son équipe sur le plan défensif. Force est de constater que globalement il n’a pu tenir ce rôle de leader attendu en accumulant les prestations assez moyennes.

Et finalement ce coup de poing aura été la traduction et la réaction de beaucoup de frustrations. Ce dernier sur twitter s’est excusé : « Je n’aurais pas dû réagir comme cela. Je tiens à présenter mes excuses et en particulier à Kyle qui est quelqu’un que j’adore et que je respecte en tant que coéquipier ». Si Gobert a fait amende honorable, pas certain que cela apaise les adeptes du Rudy Gobert bashing. Mais que Gobert se rassure, les fans français adorent eux leur Rudy !

2 Commentaires

  1. On peut pas dire que Gobert ait montré beaucoup de ressources techniques ou techniques lors de sa dernière aventure en équipe de France. Ce n’est pas un joueur si athlétique ni si puissant, il ne montre pas un qi basket époustouflant (des fois c’est même un peu l’inverse).. même pour un français on peut se demander s’il n’est pas un peu surcoté. Je veux bien que les journalistes français essaient de se mettre quelque chose sous la dent, et que les trophées individuels de Gobert permettent de parler d’une vedette au lieu de parler de jeu et de basket, ce qui demande du travail, mais finalement il ne mérite pas la pression qui lui a été mise. Il ne mérite pas non plus d’être dézingué, mais enfin s’il n’était pas présenté comme un top joueur qu’il n’est pas, ce serait bien.

  2. Le mec a quand même participé à la propagation du COVID au sein de la NBA avec son qi à un chiffre… Il a montré à nouveau cette année qu’il est complètement con comme une meule … Quant à son niveau de jeu ben la magie du basket fait que tu peux avoir de bonnes stats en ayant absolument aucun talent ni aucun QI basket, suffit d’avoir des coéquipiers plus talentueux que toi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi