lundi 4 mars 2024

Ne leur parlez pas d’âge : les papy du foot

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Si la jeunesse semble prendre le pouvoir de plus en plus tôt dans le foot moderne, ils sont quelques joueurs à faire de la résistance au plus haut niveau. De Reina à Pepe, en passant par Giroud, Modric ou encore Ramos, qui sont ces joueurs qui repoussent l’heure de la retraite.

Dans un sport où les jeunes talents n’attendent plus pour se lancer au plus haut niveau, ils sont quelques joueurs à résister au jeunisme ambiant pour encore repousser leurs limites physiques et prouver qu’ils sont encore capables de briller. Bien évidemment, certaines anciennes gloires sont parties jouer dans des championnats où l’exigence de la performance est moindre.

À LIRE AUSSI : les transferts à suivre dans votre mag

Ils sont beaucoup à avoir fait le choix de l’Arabie Saoudite comme Karim Benzema (Al-Ittihad), Riyad Mahrez (Al-Ahli), Roberto Firmino (Al-Ahli), Sadio Mané (Al-Nassr) et surtout Cristiano Ronaldo (Al-Nassr). La star portugaise continue de briller avec le Portugal, à bientôt 39 ans (le 5 février), avec lequel il a inscrit 10 buts lors des éliminatoires de l’Euro 2024.

De son côté, Lionel Messi a préféré se rendre aux Etats-Unis, à l’Inter Miami, pour poursuivre sa carrière à 36 ans. Il sera bientôt rejoint par son ami et ancien coéquipier du FC Barcelone, Luis Suarez (37 ans le 24 janvier). L’Uruguayen a brillé avec le Grêmio Porto Alegre dans le championnat brésilien, en terminant deuxième meilleur buteur avec 17 unités.

L’Arabie Saoudite et les Etats-Unis destinations prisées pour les papys du foot

Le « Brasileirao » qui voit certaines vieilles gloires briller comme Hulk (37 ans), Dimitri Payet (36 ans) et surtout Weverton (36 ans), champion avec Palmeiras ou encore Marcelo (35 ans), vainqueur de la Copa Libertadores.

Une finale sud-américaine qui a permis à des joueurs comme Fabio (43 ans), Felipe Melo (40 ans) ou Ganso (34 ans) du côté brésilien et Sergio Romero (36 ans) ou Edinson Cavani (36 ans) de montrer qu’ils en avaient encore sous le pied. A l’image d’André-Pierre Gignac et ses 38 ans qui continue de briller au Mexique avec les Tigres.

En Europe, il est évident que les plus grands cham pionnats possèdent aussi des résistants qui repoussent les limites du temps. En France, Dante Bonfim (40 ans) est l’un des patrons de la défense de l’OGC Nice qui se bat pour les premières places. A l’image de son compatriote, Vitorino Hilton, qui a arrêté sa carrière professionnelle à 43 ans, le Brésilien veut encore jouer tant que son corps le lui permet.

« Je ne me fixe pas de limites, expliquait-il l’an passé. J’ai juste envie de donner le maximum chaque jour et voir jusqu’où je peux aller. Le plus important, c’est de s’apercevoir jusqu’où on peut aider le club. Il faut rester lucide et mettre toujours le club avant Kevin Gameiro (36 ans) ou encore Pierre-Emerick Aubameyang (34 ans). En Espagne, Pepe Reina fait de la résistance dans ses cages à 41 ans.

Neur, Albiol, Falcao, les quadra font de la résistance

L’ancien international espagnol n’est pas le seul avec son compatriote à Villarreal, Raul Albiol (38 ans), quand on regarde les performances de Luka Modric (38 ans) avec le Real Madrid, d’Andres Guardado (37 ans) avec le Betis Seville, de Raul Garcia (37 ans) avec l’Athletic Bilbao, de Radamel Falcao (37 ans) avec le Rayo Vallecano ou encore les trentenaires du FC Séville, Jesus Navas (38 ans), Sergio Ramos (37 ans) et Ivan Rakitic (35 ans).

Sans oublier Neuer (37 ans) avec le Bayern Munich ou encore Joe Hart (36 ans) avec le Celtic Glasgow. Les défenseurs Jan Vertonghen (36 ans) et Thiago Silva (39 ans) font toujours le bonheur d’Anderlecht et Chelsea. En Ligue des Champions, c’est l’international portugais Pepe qui a réussi à devenir le plus vieux buteur en C1 à 40 ans et 254 jours. Toujours précieux avec le FC Porto comme avec le Portugal, le défenseur n’a pas encore pris de date pour sa retraite.

« C’est une fierté et un plaisir de travailler avec lui au quotidien, expliquait son entraîneur Sergio Conceiçao. J’ai joué pendant 20 ans et j’entraîne depuis 12 ans et c’est nos désirs, nos ambitions. Alors je vais beaucoup travailler pour rester encore un peu de temps. »

Pepe plus vieux joueur à jouer en Ligue des champions

En France, on peut également évoquer la longévité de Steve Mandanda (38 ans), Yunis Abdelhamid (36 ans), Cristhian Stuani qui fait le bonheur du Girona FC, l’équipe surprise de la Liga cette saison. A 37 ans, il a déjà inscrit 6 buts sur la première partie de saison. En Italie, l’Inter Milan peut compter sur Yann Sommer et Francesco Acerbi, 35 ans tous les deux.

Pendant que la Salernitana compte dans ses rangs Guillermo Ochoa (38 ans), Benoît Costil (36 ans) et Antonio Candreva (36 ans). Le Milan AC profite de la motivation toujours présente de se dépasser d’Olivier Giroud (37 ans) qui fait toujours le bonheur des Bleus. Les compétitions européennes ont également permis de revoir Manuel le joueur le plus compétitif que j’ai eu l’occasion de croiser. Il sait se priver des plaisirs de la vie pour continuer à maintenir un tel niveau à 40 ans. »

Un exemple pour ses partenaires. A Braga, José Fonte continue à 39 ans d’être le patron de son équipe avec notamment João Moutinho (37 ans). A Benfica, les champions du monde Angel Di Maria et Nicolas Otamendi (35 ans) continuent de faire le bonheur de leurs supporteurs, tout comme Antonio Adan au Sporting Portugal (36 ans). Et cela devrait encore continuer dans les mois à venir.

À LIRE AUSSI : ces papys qui font de la résistance

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi