vendredi 7 octobre 2022

Nice et Ursea face à leurs responsabilités

Nice - Rennes (13h)

À lire

Tous les deux décevants sur la scène européenne et en grosse difficulté en Ligue 1,  Nice et Rennes ont le même profil et sans aucun doute le même objectif : gagner pour se relancer. Mais Adrian Ursea, qui a remplacé Patrick Vieira, tout comme le board niçois doivent aussi prouver qu’ils sont dans le vrai.

Une petite dizaine de jours après son intronisation sur le banc des Aiglons en lieu et place de Patrick Vieira, il s’agit de l’examen de passage d’Adrian Ursea. Autant que celui de tous ceux qui pensent que le champion du monde 1998 ne tirait pas le maximum de son groupe.

Si le nouvel entraîneur niçois a bénéficié de circonstances atténuantes à Reims (deux jours après sa nomination) et lors de la défaite en Israël face à Beer Sheva avec un important turnover, l’heure est venue de justifier le changement opéré la semaine dernière.

« On commence à voir des bouts de choses très intéressantes, en match comme lors des rares entraînements que l’on a pu faire », expliquait l’ancien adjoint de Vieira en conférence de presse, confiant. « Maintenant, nous devons travailler dans ce sens pour continuer à nous améliorer ».

Avec une priorité : retrouver la confiance perdue après deux défaites de suite lors des dernières sorties des Aiglons à l’Allianz Riviera. Si on ajoute les défaites en C3 contre le Slavia et le Bayer, cela fait quatre défaites de suite pour Nice sur sa pelouse.

Il faut remonter au 3 octobre pour retrouver la trace du dernier succès des Aiglons en Ligue 1 à domicile. C’était le 3 octobre lors de la 6ème journée contre Nantes. Depuis, seul l’Happoël Beer Sheva s’est incliné sur la Côte d’Azur (0-1). Il y a urgence.

Lire : Les enjeux et les pronostics des matchs du dimanche (mis à jour à 11h30 ce dimanche).

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi