jeudi 25 avril 2024

Nice – Montpellier : une défaite fatale à Michel Der Zakarian ?

NICE - MONTPELLIER (21H)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

NICE – MONTPELLIER (21H)

La 25ème journée de Ligue 1 s’ouvre avec un duel entre les deux pires équipes de Ligue 1 en 2024, après Metz. Le réveil des Aiglons pourrait provoquer la chute de Michel Der Zakarian.

Michel Der Zakarian et Francesco Farioli ont un point commun : tous les deux n’ont pris que 5 petits points en 2024 en Ligue 1. Seul le FC Metz et ses 4 points pris depuis le mois de janvier a fait pire. La différence, c’est que l’OGC Nice a pris 35 points lors de la phase aller, contre seulement 18 pour Montpellier. Autant dire que les deux entraîneurs ne sont pas franchement égaux face à la mauvaise passe de leurs équipes. 

Laurent Nicollin se fait discret

Et si Florent Ghisolfi a complètement écarté l’idée que son technicien puisse être menacé, du côté de Montpellier, les soutiens envers Michel Der Zakarian sont moins francs. Il faut dire qu’en cas de défaite à l’Allianz Riviera, mêlée à un succès de Metz sur Clermont (dimanche à 15h) les Héraultais ne resteront barragiste que grâce à une meilleure différence de buts. Une perspective qui pourrait pousser Laurent Nicollin a se séparer de son coach. Pour l’instant, Der Zakarian profite de la belle entente (presque de l’amitié) avec son président, pour affronter la tempête. Mais jusqu’ou ?

A LIRE AUSSI : quel entraîneur est Michel Der Zakarian ?

Il y a un peu moins d’un mois, Teji Savanier avait lui aussi exprimé le soutien du vestiaire à son entraîneur. « Quoi qu’il arrive, on sera avec le coach parce qu’on sait qu’il est avec nous. Il a le soutien de l’équipe », avait expliqué le capitaine de Montpellier, alors qu’une banderole s’étalait dans la tribune de La Paillade quelques minutes plus tôt. Dessus, on pouvait lire : « Der Zak, 3 points de perdu à cause d’un « abruti ». Combien de gagner grâce à toi ? ».

Une allusion à la sanction de la Ligue qui avait enlevé 1 point à Montpellier en raison d’un pétard lancé de la tribune sur le gardien de Clermont, lors des arrêts de jeu, alors que le MHSC avait match gagné (il menait 4-2). Le match avait été rejoué à huis clos et s’était soldé sur un match nul (1-1).  

Malgré toutes ces bonnes intentions, aujourd’hui, le temps presse. Le 17 mars, pour le compte de la 26ème journée, c’est le PSG qui sera en déplacement à la Mosson. Pas de quoi voir l’avenir de façon positive, avant la mini trêve internationale…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi