lundi 4 mars 2024

Nouvelle-Calédonie : terre de rugby et fournisseur du XV de France

À lire

En Nouvelle-Calédonie, le rugby est, avec le volley, le sport le plus important. L’île a offert au rugby français d’excellents joueurs et quelques internationaux qui ont marqué ou vont marquer l’histoire des bleus.

Peato Mauvaka n’est pas un cas isolé. La Nouvelle-Calédonie a toujours donné d’excellents rugbymen à la France. Les joueurs calédoniens ont souvent des qualités physiques et techniques au-dessus de la moyenne, les clubs professionnels les scoutent régulièrement.

Ce sont des garçons avec de belles valeurs humaines qui s’intègrent donc rapidement dans un groupe. Devant leur gentillesse, les coéquipiers sont plus enclins à les aider, à faciliter leur intégration.

La plus célèbre des familles est la famille Taofifénua avec les pionniers Willy et Jean-Jacques qui ont évolué dans le championnat de France et les fils de Willy, Romain et Sébastien qui ont suivi leurs traces :

« Quand on était gamins, on baignait dans un environnement de rugby. On était loin de penser qu’on deviendrait professionnels. Les parcours de mon père et de mon oncle nous ont inspirés. J’ai été hyper fier quand on a été appelé en équipe de France. Mon père et mon oncle l’ont aussi été je pense » explique Sébastien Taofifénua.

Sébastien a honoré ses deux sélections en 2017 et Romain est toujours en équipe de France.

Il compte 31 sélections et fait partie à part entière du groupe France. Leurs cousins Selevasio et Christopher Tolofua (également neveux de l’ancien joueur Abraham Tolofua) sont eux aussi internationaux. Christopher (7 sélections) et Selevasio ne sont plus appelés, mais Selevasio (1 sélection) a un avenir international car il est devenu l’un des meilleurs joueurs du Stade Toulousain en 3ème ligne, il est aux portes des Bleus.

La tradition Néo-Calédonienne en Équipe de France n’est pas prête de s’arrêter

Dans la famille Vahaamahina, Sébastien a, lui aussi, porté haut les couleurs de l’équipe de France à 46 reprises même s’il a mis un terme à sa carrière internationale après une expulsion lors du quart de finale de Coupe du Monde 2019 perdu face aux Gallois. Le pilier toulonnais Emerick Setiano, originaire de Wallis et Futuna compte, lui, 6 sélections en 2019 et il a disputé la Coupe du monde la même année.

La tradition néo-calédonienne en équipe de France n’est pas prête de s’arrêter grâce notamment à la famille Taofifénua avec le petit dernier Donovan. Cousin de Romain et de Sébastien et fils de Jean-Jacques, il fait des débuts prometteurs avec le Racing 92 et est dans les petits papiers des sélectionneurs, il fait partie de la liste des 42 joueurs sur laquelle s’appuie le staff. A 22 ans, l’ailier du Racing 92 a tout l’avenir devant lui.

Ne manquez-pas, Rugby magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi