jeudi 25 avril 2024

OGC Nice : Farioli surprotégé ? Favre et Vieira virés pour moins que ça

NICE - MONTPELLIER (VENDREDI, 21H)

À lire

Avec deux points pris au cours des cinq derniers matchs, l’OGC Nice est en train de gâcher son magnifique début de saison. Même si on est beaucoup moins dur avec lui qu’avec ses prédécesseurs, virés pour moins que ça, Francesco Farioli est sous pression avant la réception de Montpellier (vendredi à 21h). 

Les journées passent, et les déconvenues aussi pour le Gym de Francesco Farioli. Nice descend au classement et la pression commence à monter. S’il ne veut pas se retrouver sur un siège éjectable et subir le même sort que Favre et Vieira, l’Italien doit trouver le remède.

A LIRE AUSSI : On a vu Nice trop beau

Lorsque Francesco Farioli arrive aux commandes de l’équipe cet été, les dirigeants annoncent vouloir du long-terme avec l’Italien, et placent de grands espoirs en lui. « Francesco correspond à ce qu’on veut construire aujourd’hui. C’est un entraîneur jeune, dynamique, moderne. Il nous a convaincu en termes de personnalité et en termes de projet de jeu, avec une équipe offensive, basée sur la maîtrise du ballon », avait expliqué Florent Ghisolfi, le directeur sportif. 

Farioli a d’abord ravi tout le peuple Rouge et Noir avec un OGC Nice invaincu pendant 13 journées, et très fort défensivement. Après quelques week-ends passés sur le trône de Ligue 1, le Gym est resté 2ème du championnat jusqu’à la 21ème journée. Mais depuis, le vent a tourné. 

« Le moment des excuses est fini »

Les Aiglons restent sur 5 matchs de Ligue 1 sans la moindre victoire (2 nuls et 3 défaites). Et si les déconvenues contre Monaco (2-3) et Lyon (0-1) ont un arrière-goût de litige, celle contre Toulouse (1-2) ne souffre d’aucune contestation possible. Après une plutôt bonne première mi-temps, les Niçois perdent pied en seconde. Farioli et ses hommes traversent actuellement un véritable début de crise. « Le moment des excuses est fini, c’est le moment de réagir, donner une réponse forte et collective […] Il faut retrouver l’étincelle et reprendre notre chemin », lance le coach de 34 ans. Si le natif de Firenze n’arrive pas à redresser la barre et trouver la recette miracle pour son football offensif, le nuage au-dessus de sa tête peut des fois s’assombrir. 

Patrick Vieira avait été licencié après 5 défaites d’affilée

Une chose est sûre, il ne va pas falloir tarder pour inverser la tendance. Après deux saisons complètes sur le banc niçois, Vieira avait, lui aussi, traversé une tempête. Une lourde série de 5 défaites de rang (TCC), dont 4 à domicile : Slavia Prague (2-3), Monaco (1-2), Slavia Prague (1-3), Dijon (1-3) et Leverkusen (2-3). L’ancien international Français est évincé avant la 13ème journée, alors que Nice est 11ème. Actuellement, la situation est tout de même différente. Il reste seulement 10 matchs de championnat à disputer, et Nice est encore en position favorable pour accrocher l’Europe

Une élimination en Coupe de France fatale à Lucien Favre

Et plus récemment, c’est le Suisse Lucien Favre qui a subi le même sort. Alors qu’il avait obtenu une magnifique 3ème place en 2016/2017, son second passage en Rouge et Noir a tourné court. Début janvier 2023, la défaite en Coupe de France (32ème de finale) contre Le Puy-en-Velay (0-1) lui coûte son poste. Au-delà de cette élimination, il n’y a pas une grande harmonie entre lui et une partie du vestiaire, et les résultats en championnat sont en dents de scie (5 victoires, 6 nuls et 6 défaites). Mais le Suisse avait pris 8 points sur ses 5 derniers matchs de Ligue 1, soit 6 de plus que le GYM de Farioli. 

Le 13 mars, le Gym de Farioli a d’ailleurs un match important de Coupe de France à jouer. En cas d’exploit contre le PSG, les Aiglons atteindraient les demi-finales, face à Rennes (match à l’Allianz Riviera). Farioli, lui, gagnera temps. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi