vendredi 27 janvier 2023

Ol : dans les coulisses de l’automne le plus long

À lire

Retrouvez les principales anecdotes qui ont rythmé la vie de l’OL entre deux numéros du Foot Lyon. Entre le licenciement de Peter Bosz, l’arrivée de Laurent Blanc et la vente du club, c’est chaud à Lyon.

Vendredi 7 octobre : Lacazette charge Bosz

Après le nul contre Toulouse (1-1) lors de la 10ème journée de Ligue 1, le capitaine lâche, dépité : « Est-ce que la philosophie du coach passe ? (…). En tout cas, quand on voit le match, je ne pense pas que tout soit clair pour tout le monde, c’est ça qui est dommage. Si je veux qu’il reste coach de l’OL ? Moi, je veux gagner des matches, après, c’est au board de décider… »

Dimanche 9 octobre : le président intronisé

Laurent Blanc est officiellement nommé entraîneur de l’Olympique Lyonnais. Le champion du monde 1998 prend la succession de Peter Bosz, limogé après le nul concédé contre Toulouse (1-1).

Lundi 10 octobre : Aulas radieux

Au moment de présenter Laurent Blanc aux médias, le boss de l’OL se félicite : « J’ai toujours rêvé d’avoir Laurent Blanc comme entraîneur de l’OL. Cela n’avait pas pu se faire avant. Quand on a eu la certitude que cela pouvait se faire, on a foncé. (…) J’ai une confiance totale. Je pense qu’on a pris la meilleure décision et on va essayer de le démontrer tous ensemble. »

Pariez sur France – Maroc et profitez d’un BONUS de 100 euros avec le code QUOTIDIEN !
(cliquez sur les images ci-dessous)

Dimanche 16 octobre : Tolisso encore blessé

Sortiàlami-tempslaveilleàRennes (3-2), le milieu est victime d’une lésion à la cuisse gauche. Revenu à l’OL pour retrouver les Bleus dans l’optique de la Coupe du monde, Coco a malheureusement perdu son pari.

Lundi 8 novembre : Juninho se lâche

Le Brésilien a fini par lâcher ses vérités au sujet de son départ de l’OL l’hiver dernier. Le Brésilien a nié avoir décidé seul de préférer Rudi Garcia à Laurent Blanc en octobre 2019. Il a également étalé son différend avec Jean-Michel Aulas : « Je ne sais pas si je pardonnerai. Il est allé vraiment loin, il le sait. Je ne sais pas, on laisse passer les jours, mais il est allé vraiment loin et ça ne se fait pas. »

Vendredi 11 novembre : le ballon d’or à lyon

OL-Nice (1-1) ne restera pas dans les mémoires. La mi-temps si. Les 57 668 spectateurs ont pu acclamer Karim Benzema venu présenter son Ballon d’Or. Une vraie émotion et un bel hommage même si on regrette que l’attaquant n’ait pas pris la parole pour s’adresser au public lyonnais.

Jeudi 17 novembre : un énième report pour la vente

Déjà différée à deux reprises, le 30 septembre puis le 21 octobre, la vente de l’OL à John Textor et à sa société Eagle Football devait se conclure ce 17 novembre. Elle est cette fois retardée, selon l’explication officielle, par une raison administrative : également actionnaire majoritaire de Crystal Palace, l’homme d’affaires américain attend un documentofficieldelaPremierLeague.

Vendredi 25 novembre : retour à l’entrainement

Trois jours avant les autres clubs, l’OL est de retour à l’entraînement. Deux stages en Espagne et aux Emirats Arabes Unis sont programmés.

Lundi 5 décembre : un « ultime » délai qui n’en est pas un

L’OL Groupe annonce fixer un « ultime délai » à John Textor pour finaliser l’achat de l’OL jusqu’au 7 décembre. Le 8 décembre, l’OL annoncera un nouveau report…

Jeudi 8 décembre : la panenka de Cherki

L’OL est battu 3-0 par Arsenal à Dubaï en match de préparation. La séance de tirs au but prévue à chaque rencontre dans ce tournoi amical tourne au fiasco : les Gones s’inclinent en ratant 4 tirs au but sur 5 avec notamment une Panenka en marchant de Rayan Cherki en dernier tireur.

Samedi 10 décembre : feu vert pour la vente

Les actionnaires de l’OL annoncent que John Textor avait désormais obtenu « tous les accords nécessaires (…) pour procéder à la réalisation de l’Opération ». La date du closing est désormais fixée au 19 décembre.

Dimanche 11 décembre : défaite historique des féminines

Battues 1 à 0 au Groupama Stadium par le PSG, les Lyonnaises laissent la 1ère place aux Parisiennes qui n’avaient plus gagné à Lyon depuis le 12 novembre 2014. Les Fenottes ont perdu sur leur pelouse pour la première fois depuis 96 rencontres de championnat.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi