vendredi 24 mai 2024

OL : Jean-Michel Aulas et le fantôme de Bruno Genesio…

À lire

L’OL a-t-il eu tort de ne pas conserver Bruno Genesio en 2019 ? La question revient régulièrement sur le tapis.

surtout quand l’OL s’installe dans le ventre mou et que le Stade Rennais (entraîné par Genesio depuis mars 2021) s’établit dans le Top 5 du championnat de France. D’autant plus que Jean-Michel Aulas a publiquement plusieurs fois annoncé son regret de ne pas avoir été au bout de son idée initiale, à savoir conserver Bruno Genesio en dépit de la fronde des supporteurs à son encontre :

« Je m’en mords les doigts de ne pas l’avoir gardé. Je préfère avoir des résultats plutôt que d’écouter les sifflets. »

Des résultats ? Avec Bruno Genesio, nommé le 24 décembre 2015, l’OL a successivement terminé deuxième, quatrième, troisième et troisième de la Ligue 1, sans gagner la moindre coupe, à une époque où la Coupe de la Ligue existait encore. La demi-finale de Ligue Europa 2017 est vendue depuis comme un palmarès, mais la défaite contre l’Ajax Amsterdam (1-4, 3-1) avait surtout été vécue comme un cuisant échec à l’époque, l’équipe néerlandaise étant à la portée de l’OL.

Genesio et l’OL, tout pour durer

Hormis un exploit en seconde période contre l’AS Roma en huitièmes de finale aller (4-2 alors que l’OL était mené 2-1 à la pause), le parcours européen n’avait rien eu de renversant avec des adversaires modestes excepté le club italien (AZ Alkmaar, Besiktas Istanbul, Ajax Amsterdam). De la même manière, le classement en championnat de l’époque était le minimum pour une équipe qui était à chaque fois considéré en début de saison comme la mieux outillée (Memphis, Fekir…) pour décrocher la deuxième place.

Il semble ainsi plus facile pour certains de réécrire l’histoire plutôt que de la revisiter. A cause des résultats et du fond de jeu moyens, mais aussi à cause de la tension avec les supporteurs, l’OL était obligé de changer d’entraîneur en 2019. Bruno Genesio a appris de cette expérience et il semble qu’il soit depuis devenu un meilleur coach, même si le contexte à Rennes est incomparable avec celui de Lyon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi