jeudi 13 juin 2024

OL : nous étions à Lyon pour rendre hommage à Jean-Michel Aulas

À lire

L’ancien Président lyonnais pendant 36 ans a tiré sa révérence dans la ville des Lumières après un hommage émouvant, passionnant et un stade à l’unisson derrière l’action du Dumbledore lyonnais. Sans doute aussi, le plus grand Président que la Ligue 1 ait connu depuis les 70 dernières années.

C’est un double match symbolique que le Groupama Stadium accueille. Les Fenottes ont étrillé Reims (7-1) à partir de 17h30 avant que les masculins ne viennent clore le bal JMA. Les filles ont présenté leur nouveau titre de championne de France, le 16ème. Un parcours invraisemblable, qui symbolise la volonté du boss de l’OL de former la meilleure équipe du monde.

Mais tout au long de la rencontre, un homme était dans toutes les têtes. Très tôt au stade, chacun se remémore les émotions avec Jean-Michel Aulas. 4 générations lyonnaises n’ont connu que lui à la tête du septuple champion de France.

JMA était scandé dans toutes les tribunes, avant, pendant et bien entendu après le match. Des tifos sont déployés dans les virages en son honneur. Malgré l’absence de Textor retenu aux Etats-Unis pour la remise de diplôme de son fils.

JMA a fait du JMA dans le texte. Si sa prise de parole n’était pas forcément attendue, le boss de l’OL a fait dans son verbatim légendaire, avec quelques messages pour les Américains. En outre, il demande aux supporters de rester exigeant avec le club et de défendre les valeurs de l’OL.

Lacazette et Barcola à la fête

Sur le terrain, les garçons de Laurent Blanc ont ponctué la soirée avec la manière et un succès spectaculaire. Reims n’a rien pu faire avec la 27ème réalisation d’Alexandre Lacazette sur une demi-volée spectaculaire. Barcola a encore livré une performance XXL. Le gamin issu de l’academy est véritablement la révélation lyonnaise de l’année.

Lyon s’impose 3-0 et, mathématiquement, reste en course pour une place en coupe d’Europe, en livrant un livré un match très propre dans la lignée de celui produit contre Monaco. Emmenés par un duo Lacazette – Barcola qui peut donner confiance en l’avenir.

Lyon a trouvé une identité de jeu qui demande confirmation pour la nouvelle saison sportive. Laurent Blanc, qui va rester, attend désormais les moyens mis à sa disposition par son nouveau patron, John Textor.

Aouar et Domenech copieusement sifflés

L’objectif de la victoire atteint, Lyon s’est mis dans ses plus grands habits pour fêter Jean-Michel Aulas comme il se doit. Tout a commencé peu avant la fin du match, à la 87ème minute. Les Bad Gones ont scandé à nouveau le nom de leur Président éternel.

36 témoins de l’ère Aulas sont rentrés sur la pelouse. Parmi eux, Bernard Lacombe, Rémi Garde, les fenottes et… Raymond Domenech, sifflé par une grande partie du public du Groupama Stadium. Tout comme Houssem Aoaur lors de son entrée en jeu.

Hormis ces petits incidents, la note émotionnelle était impeccable. Un petit film était projeté sur les écrans du stade. 36 ans d’histoire et de conquête pour l’OL initiée par Aulas. S’en est suivi un long moment émouvant avec un tour d’honneur plein de gratitude.

La soirée s’est terminée avec un feu d’artifice exceptionnel, comme un festival de lumières pour un sigle : JMA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi