mardi 21 mai 2024

OL : pourquoi Bradley Barcola a changé la donne en attaque

À lire

A tout juste 20 ans, Bradley Barcola connaît une véritable explosion dans son club formateur depuis le début de l’année où il engrange les titularisations après avoir gagné la confiance de Laurent Blanc.

Alors qu’il ne comptait que deux titularisations la saison passée avec l’équipe professionnelle de l’Olympique Lyonnais, Bradley Barcola a vu sa carrière véritablement décoller depuis le début de l’année 2023. Laurent Blanc en a fait l’un des ses éléments offensifs essentiels malgré son jeune âge, notamment après le Mercato hivernal qui a délesté l’OL d’éléments offensifs (Toko-Ekambi prêté à Rennes, Tetê parti à Leicester).

Né à Villeurbanne le 2 septembre 2002, l’attaquant longiligne d’1m92, surnommé « la sauterelle » dans ses jeunes années, est ce que l’on appelle dans le coin un véritable Gone. Après deux années passées dans le club de l’AS Buers Villeurbanne, il rejoint le centre de formation de l’Olympique Lyonnais en 2010.

Passé par toutes les équipes de jeunes, il intègre le groupe professionnel en 2021 et effectue ses premiers pas avec l’équipe professionnelle à l’occasion d’un match poule de Ligue Europa dans lequel il entre en jeu. Il cumulera dans la suite de la saison 283 minutes avec beaucoup d’entrées en cours de jeu et deux titularisations, notamment une un soir de triomphe à Marseille (0-3), le 1er mai 2022.

Lacazette : « il monte en puissance »

Cette saison, Peter Bosz en avait déjà fait l’un de ses éléments détonateurs en sortie de banc, en le faisant entrer sept fois sur dix avant son licenciement début octobre. A son arrivée, Laurent Blanc l’a d’abord ignoré, ne l’utilisant pas une seule minute lors de ses sept premiers matches !

Le Mercato de janvier a donc changé la donne. Bradley Barcola a fêté avec une passe décisive sa première titularisation de la saison lors de la victoire à Ajaccio (0-2) fin janvier. Son premier but en Ligue 1 à Troyes (victoire 3-1) début février finit par tout déclencher :

« J’attendais ce but depuis longtemps, il a vraiment fait du bien », confie le jeune homme. Il est alors félicité par son capitaine Alexandre Lacazette : « C’est un joueur assez timide donc ce premier but va lui faire du bien. Il monte en puissance.  » La preuve en chiffres : mi-mars, le numéro 26 de l’OL en était, toutes compétitions confondues, à cinq buts et trois passes décisives en onze titularisations !

Blanc : « quand il met le turbo, il va vite »

Très apprécié des supporteurs, Bradley Barcola est un joueur polyvalent sur le front de l’attaque puisqu’il semble être à l’aise aussi bien sur le poste de numéro 9 qu’en tant qu’ailier. Sa vitesse et sa capacité d’accélération en font une arme redoutable pour étirer la défense adverse, effectuer des courses dans la profondeur pour se créer une occasion de tir ou pour centrer et servir un partenaire.

Laurent Blanc, qui concède « avoir mis du temps à le connaître », souligne : « Il exprime un peu de nonchalance parce qu’il est grand. Mais quand il met le turbo, il va très vite. »

Même s’il n’est pas servi, le danger que représente Barcola permet à ses coéquipiers de gagner de l’espace. Evidemment il reste un très jeune joueur et doit encore progresser notamment à la finition ou dans la dernière passe où il fait encore parfois preuve de trop de gentillesse sans être assez tranchant.

Mais les prémices observées peuvent rassurer les suiveurs, à l’image de son geste signature où il déborde sur le côté gauche avant de s’infiltrer dans la surface de réparation pour soit tenter sa chance, soit créer une occasion de marquer pour un coéquipier. L’avenir semble être radieux pour un joueur qui a été prolongé par l’OL il y a un an jusqu’en 2026.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi