mardi 6 décembre 2022

OL transferts : pourquoi Paqueta et Aouar sont devenus indésirables

À lire

l’Olympique Lyonnais a pour le moment réalisé un sans faute depuis l’ouverture du mercato. Les Gones ont retrouvé des ambitions avec les retours de Lacazette et Tolisso. S’il faudra encore attendre pour l’ancien joueur du Bayern de Munich, c’est déjà une performance. Mieux encore, l’OL sait encore dénicher des talents avec Lepenant qui réalise une très belle préparation. On peut souligner que Cavegglia et Cheyrou sont les signatures de cette trouvaille talentueuse. À l’image de sa dernière performance contre Kiev, l’OL a trouvé le milieu de terrain pour remplacer Mendes. C’est au niveau des départs que les Gones ont désormais du travail avec Paqueta et Aouar en pole position.

Lyon ne joue pas la Ligue des Champions et pourtant il a réalisé un mercato qui lui donne des allures pour figurer dans la plus grande compétition européenne. Jean-Michel Aulas a parfaitement négocié son été alors que depuis plusieurs années, c’était un crash pour les lyonnais.

La maîtrise des événements du boss de l’OL mis en cause comme jamais dans le précédent exercice sportif a redonné de la stabilité. Car le bilan de l’été de l’OL est très bon avec un nouvel actionnaire, des recrues de standing et un entraîneur qui a toute la latitude pour travailler.

Autre satisfaction, le retour de Ludovic Giuly qui apportera sa science du but aux attaquants lyonnais. Ces derniers ont été secoués pour leur manque d’efficacité devant le but. Pour le moment, l’OL affiche un bilan plus que satisfaisant. Notamment lors de son dernier succès contre Kiev. L’ADN lyonnais reprend pleinement ses droits. Peter Bosz semble adorer le concept. D’autant plus que Lyon s’active aussi sur les départs.

Paqueta : Arsenal et Newcastle plus que jamais dans la course

C’est le feuilleton de l’été pour l’OL. Lucas Paqueta sort d’une saison mitigée et devrait sans doute quitter le Groupama Stadium. En effet, depuis plusieurs semaines, les informations vont dans le sens d’un départ. Et, un club se positionne comme le favori, Newcastle. D’abord, parce que Bruno Guimaraes, ancien de la maison lyonnaise y joue depuis six mois. Le Brésilien a révolutionné le milieu des Magpies. Parce que pour Paqueta, c’est un championnat parfait.

Les qualités du brésilien sont idéales pour un championnat comme la Premier League avec de la puissance, du volume de jeu et des offensives tranchantes. Paqueta ne sent plus trop comme chez lui à Lyon ; les départs de Juni et Guimaraes ont plombé sa deuxième partie de saison.

Même si, pendant l’été, Paqueta a démenti à plusieurs reprises ses intentions de départ. Le dernier match contre Kiev où il a joué avec les jeunes donnent un mauvais signal. Il est vrai que Peter Bosz se prépare à perdre son Brésilien. Il faudrait attendre la fin juillet où début août pour en savoir beaucoup plus. Si l’OL conserve Paqueta, il serait favori encore plus légitime pour finir sur le podium de la Ligue 1.

Aouar, la sortie par la petite porte

C’est un échec sportif tant pour la maison OL que pour Houssem Aouar. Le joyau lyonnais a étalé de sa classe et de son coup de rein en 2017 et 2018 la Ligue 1. Puis il y a eu cette blessure aux adducteurs, le Covid qui n’a rien arrangé. Mais l’enfant de l’OL n’a plus une popularité intacte du coté des supporters. Le Lyonnais a enchaîné les mauvaises performances et des efforts toujours en dilettante.

À 24 ans, Aouar semble s’éloigner d’un été à l’OL avec une situation contractuelle qui complique la donne. Avec une seule année de contrat disponible, Aouar n’a jamais réellement voulu prolonger à l’OL. Le board n’a pas forcé la main pour l’envisager. Avec 300 000 euros par mois de salaire, on peut comprendre l’OL.

Le Betis Seville est le club qui devrait accueillir le lyonnais. Aouar y retrouve un ancien de la maison, Fekir. De quoi adapter son arrivée et son intégration dans l’effectif du Betis. Le Gone devrait apprécier la qualité du foot espagnol, idéal pour les joueurs techniques. À Aouar de retrouver qu’il a le niveau pour briller en club et avec les Bleus.

JMA met la pression sur les partants, Paqueta et Aouar

Jean-Michel Aulas a lui aussi mis la pression sur les partants. Le boss de l’OL a distillé un petit message subtile : « il y a des joueurs concernés par le projet et d’autres qui le sont moins ». Un petit message qui démontre que l’OL ne fera aucun sentiment. Y compris pour les joueurs formés au club. La politique lyonnaise est claire pour redevenir compétitif.

D’ailleurs, Peter Bosz a donné tous les éléments à sa direction sur les joueurs placés sur la liste des transferts. En effet, le cas Aouar symbolise cette situation où l’OL pense à l’OL avant tout.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi