vendredi 14 juin 2024

OM : choix discutables, coaching critiqué… Igor Tudor a perdu le fil, l’OM s’en mord les doigts

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

L’OM n’avance plus peut craindre de ne jamais revoir la deuxième place. De plus en plus pointé du doigt, Igor Tudor donne l’impression d’avoir perdu le fil.

Alors que la fin de saison se joue au couteau, l’OM a dit adieu au titre en ne gagnant pas en Bretagne, mais doit surtout faire beaucoup mieux que lors de ses deux dernières sorties (1-1 au Vélodrome contre Montpellier et 0-0 à Lorient), pour espérer reprendre sa deuxième place, mais aussi ne pas voir Monaco l’éjecter du podium, ce qui serait une catastrophe industrielle pour le club de Pablo Longoria.

Avec 4 points pris au cours des quatre derniers matchs, l’OM est à l’arrêt. Alors que Monaco (4ème) reste à trois points, grâce au bon retour des Nantais face à Monaco (menés 0-2, à la Beaujoire, les Canaris sont revenus à 2-2), mais voient les Lensois (victoire 2-1 contre Strasbourg), prendre deux points d’avance, avec une meilleure différence de buts (+28 contre + 25).

LIRE AUSSI : Ramadan, Karim Benzema répond à la polémique

Alors que son équipe paraît à bout de souffle, sans ressources physiques, mais aussi tactiques, Igor Tudor ne parvient pas à trouver les solutions, pour lui redonner le dynamisme nécessaire pour reconquérir cette deuxième place, directement qualificative pour la phase de groupes de la Ligue des Champions.

Payet, Bailly… Tudor doit sortir un plan B

Quasiment meneur de jeu, Valentin Rongier ne semble pas avoir la capacité de récupérer les ballons tout en orientant le jeu vers l’avant. Et que dire de Matteo Guendouzi, complètement perdu dans un poste de milieu de terrain offensif. Même s’il donne l’impression de pouvoir faire la différence, Cengiz Ünder est trop irrégulier, alors qu’Alexis Sanchez veut tout faire et donne l’impression de s’user à vouloir être partout et nulle part à la fois.

La colère gronde chez les supporters qui reprochent au technicien croate son coaching.

Dans ce contexte, on s’interroge sur la non utilisation de Dimitri Payet (1 entrée en jeu, pour 14 minutes, au cours de 5 derniers matchs). Certes, on le voit mal jouer dans les trois de devant, dans le système imposé par Tudor, mais peut-être serait-il temps de trouver un plan B.

Pour s’adapter aux qualités de l’ancien capitaine de l’OM, mais aussi pour apporter du sang neuf. On pense aussi à Eric Bailly, un peu vite condamné après son match raté face au PSG…

Sue les réseaux sociaux, la colère des supporters commence à reprocher ses choix au technicien croate. Avant un déplacement à Lyon (sans Balerdi qui sera suspendu, après son carton jaune reçu), les Marseillais ont plus que jamais intérêt à battre Troyes dimanche prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi