jeudi 25 avril 2024

OM : la théorie de l’échec

OM - Angers (20h45)

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Devancé par Lens, l’OM a très peu de chances de récupérer la 2ème place avant la fin de la saison. Si la tendance se confirme, on pourra parler d’échec, malgré un total de points record.

A 4 journées de la fin de la saison, le contraste est saisissant. Alors que l’OM réalise “comptablement” sa meilleure saison depuis le titre de 2010 (78 points), avec toujours la possibilité de faire encore mieux, c’est un sentiment d’échec qui pointe déjà le bout de son nez.

Si les Marseillais devraient revenir à deux points des Lensois ce soir, la perspective de terminer troisième reste la plus sérieuse. Ce qui obligerait les Phocéens à jouer le troisième tour de qualification et les barrages, pour accéder à la phase de groupes de la Ligue des Champions. Le tout avec une forte probabilité de ne pas être tête de série et la possibilité de rencontrer un club comme l’Ajax.

Qu’auraient dit les supporters de l’OM si on leur avait fait ce bilan de la saison en août dernier ?

Le principal responsable de cet échec n’est autre que le RC Lens. La saison dernière, l’OM a terminé avec 71 points, ce qui lui a valu d’être deuxième. Le dauphin du PSG en a déjà 75.

Ce qui noircit le bilan de l’OM, c’est la catastrophe de la Coupe de France, ajoutée au gâchis de la Ligue des Champions. Si en début de saison on avait dit aux supporters que l’OM terminerait 3ème, serait éliminé de toutes compétitions européennes après la phase de groupes, et perdrait en quart de finale de la Coupe de France contre une équipe de Ligue 2 qui lutte pour le maintien, on n’aurait pas été loin de vivre une deuxième attaque de la Commanderie. Aujourd’hui, c’est la déception plus que la colère qui l’emporte. Enfin… les supporters ne comprennent pas et ont trouvé le fautif : la Ligue, qui fait tout pour faire barrage à l’OM (LIRE ICI : les Marseillais mal aimés ? ).

Mais le sentiment général restera le même. Avec, en prime, un mercato hivernal dont il est un peu tôt pour dire qu’il est complètement raté, mais déjà l’heure de dire qu’il n’a rien apporté à l’équipe sur cette deuxième partie de saison. En janvier, l’OM a dépensé 50 millions d’euros (40 pour Vitinha et Ounahi, et 10 pour l’option d’achat obligatoire, à payer pour Malinovskyi, dont le parcours ressemble déjà à celui de Strootman.

Janvier : 50 M€ dépensés pour rien

Vitinha

Montant du transfert : 32 M€

Valeur marchande : 15 M€

Minutes jouées L1 : 344

Matchs joués L1 : 10

Buts : 2

Minutes jouées CDF : 24

Matchs joués CDF : 2

But : 0

Passe décisive : 1

Ruslan Malinovskyi

Montant du transfert : 10 M€ (option d’achat obligatoire, hors bonus)

Valeur marchande : 18 M€

Minutes jouées L1 : 941

Matchs joués : 16

But : 1

Minutes jouées CDF : 247

Matchs joués CDF : 3

But : 1

Passes décisives : 0

Azzedine Ounahi (blessé)

Montant du transfert : 8 M€

Valeur marchande : 15 M€

Minutes jouées L1 : 115

Matchs joués : 7

But : 1

Minutes jouées CDF : 64

Matchs joués CDF : 2

But : 0

Passes décisives : 0

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi