mercredi 17 juillet 2024

Pablo Pavan : « Sampaoli s’est un peu écarté des principes de Bielsa »

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Il est de ceux, rares, qui le suivent depuis ses débuts d’entraîneur, un de ceux qui connait le mieux l’homme et le technicien. Le journaliste et écrivain argentin Pablo Pavan a écrit une biographie de son ami d’enfance. Il a accepté de nous parler de l’entraîneur olympien et de le comparer à Marcelo Bielsa, l’homme qui l’a inspiré.

Pourquoi avez-vous décidé d’écrire une biographie sur Jorge Sampaoli ?

On se connait tous les deux depuis notre enfance parce que nous habitions dans le même quartier. Et depuis tout ce temps, je n’ai jamais cessé de suivre sa carrière, d’entretenir une vraie relation d’amitié avec lui. Et quand est arrivée la Copa America en 2015 au Chili, j’ai senti que c’était le bon moment pour raconter son histoire, qui est du coup aussi un peu la mienne.

Tout le monde le présente comme un disciple de Bielsa, est-ce une réalité ?

Oui, bien sûr. Jorge a grandi sous l’influence de Bielsa, s’est construit avec les mêmes principes. Quand il a commencé à entraîner au niveau amateurs, à quelques kilomètres de Casilda, sa ville natale, Bielsa performait aux Newell’s Old Boys à Rosario. Bien sûr, il était un exemple pour lui, plus que ça, une source d’inspiration sans laquelle il n’aurait certainement pas réussi à s’imposer au plus haut niveau professionnel.

« L’OM a la même vision du football que lui »

Qu’est-ce qui sépare et rapproche les deux techniciens argentins ?

Les deux ont une vraie passion, une obsession pour tout ce qui concerne les détails du jeu, la connaissance des systèmes. Leur dévouement est comparable. Si leur style de jeu a été longtemps proche, ces dernières années Sampaoli s’est écarté un peu des préceptes de Bielsa. Notamment en adoptant un style plus horizontal. Les équipes de Sampaoli mettent peut-être moins d’intensité dans un match, pour la récupération et le jeu vers l’avant, avec davantage de pauses, et un volume de jeu plus important.

Quelles sont ses principales qualités de technicien selon vous ?

Sa principale qualité est de parvenir à donner une vraie identité offensive à toutes ses équipes. Partout où il est passé, Sampaoli a réussi à convaincre ses joueurs qu’il était plus important de s’organiser pour attaquer que pour défendre. Il trouve chaque fois les bons arguments.

Pour Pablo Pavan, Sampaoli doit mieux se maîtriser

Et ses défauts ?

Je sens parfois qu’il devrait mieux maîtriser son énergie. Sa passion peut être débordante et influencer ses joueurs, créer des tensions sur le terrain.

Avez-vous noté des différences dans le jeu de l’OM avant, et après l’arrivée de Sampaoli ? Oui, la principale différence tient à l’état d’esprit de l’équipe. Depuis qu’il est là, elle va plus de l’avant et a l’ambition permanente d’avoir le ballon, de provoquer l’adversaire, de ne pas le laisser prendre le jeu en mains. La possession est un élément clé de son système de jeu.

Quel futur lui prédisez-vous ? Tout va dépendre du profil des joueurs qu’il pourra aligner pour former son équipe la saison prochaine. S’il parvient à obtenir de ses dirigeants les joueurs qu’il souhaite, je ne doute pas que les résultats seront au rendez-vous.

Le foot marseille

Retrouvez la version longue de cet entretien dans Le Foot Marseille, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi