lundi 4 mars 2024

Paret-Peintre, l’espoir Français qui grimpe dans l’ombre de Bardet

À lire

Valeur montante du cyclisme français, Aurélien Paret-Peintre (25 ans) pourrait profiter du départ de Romain Bardet pour prendre une nouvelle dimension chez AG2R-Citroën.

Paret-Peintre a le même agent que Romain Bardet

Romain Bardet et Aurélien Paret-Peintre ne sont plus coéquipiers, mais ils partagent le même agent, Joona Laukka. L’ancien coureur finlandais s’est reconverti comme agent et s’occupe de la carrière de plusieurs coureurs de l’équipe.

Son père a été coureur

Aurélien Paret-Peintre a percé en juniors au club d’Annemasse, club au sein duquel son père Olivier est dirigeant. Il a été lui-même coureur amateur. Son frère Valentin qui évolue chez AG2R en U23 et sa sœur Maéva pratiquent également le cyclisme.

Paret-Peintre pratique le ski de fond

Aurélien Paret-Peintre est un passionné de sport et notamment de ski de fond. Il le pratique quand il a du temps libre, il est également fan de Martin Fourcade, un ancien biathlète qui l’inspire beaucoup.

Son meilleur ami est Benoît Cosnefroy

Avant d’arriver dans le groupe professionnel, la majorité des jeunes coureurs passent par l’équipe de Chambéry. Aurélien Paret-Peintre, qui a débuté en pupilles au VC Cluses Scionzier, a noué une grande amitié avec Benoît Cosnefroy et les deux coureurs se sont ensuite retrouvés en professionnels.

Paret-Peintre n’a jamais disputé le tour de France

Dans les années à venir, Aurélien Paret-Peintre sera un outsider pour le classement général du Tour de France. En 2021, il devrait découvrir la course, il n’a disputé qu’un seul grand Tour, le Giro. C’était en 2020, il avait pris une belle 16ème place pour une première participation.

Il est devenu professionnel en 2018

Formé à Chambéry, l’antichambre de l’équipe AG2R, Aurélien Paret-Peintre a naturellement intégré les rangs professionnels. Il est l’un des coureurs les plus prometteurs de sa génération et a signé professionnel en 2018.

Paret-Peintre est fan des daft punk

Le jeune grimpeur savoyard a de nombreux passes-temps en dehors du cyclisme. Hormis la pratique d’autres sports comme le ski de fond, il adore écouter de la musique pour se détendre ou se motiver. Il adore les Daft Punk et Watermät.

Sa première victoire professionnelle a eu lieu à marseille

Aurélien Paret-Peintre a attendu ses 24 ans pour remporter sa première course chez les professionnels. Il s’est imposé cette année au Grand Prix La Marseillaise. Une victoire marquante et surprenante puisqu’elle s’est décidée au sprint. Il a battu Thomas Boudat et Bryan Coquard, deux spécialistes.

Il est sous contrat jusqu’en 2022

Après avoir signé son premier contrat professionnel en 2018, Aurélien Paret-Peintre a prolongé avec l’équipe savoyarde en 2020. Il est lié avec AG2R-Citroën jusqu’en 2022.

Paret-Peintre a fait un top 10 sur paris-nice

Le jeune coureur français réalise un excellent début de saison. Sur Paris-Nice, la première grande course de l’année, il a montré qu’il pouvait dépasser son rôle de grimpeur en étant un coureur complet. Il a terminé à une belle 9ème place.

« Un top 15 serait un tour réussi »

L’équipe a vécu un gros changement cette saison avec le départ de Romain Bardet. Com-ment le groupe l’a-t-il géré ?

C’est clairement un nouveau départ avec également l’arrivée de Citroën. Il y a le départ de Romain, mais aussi celui de Pierre Latour. Cela change nos habitudes, on vise plutôt les classiques, notamment les flandriennes. Je pense que dans le futur, l’équipe se recentrera sur les grands Tours.

L’équipe s’est-elle affaiblie ?

Non. Des leaders emblématiques sont partis, mais la concurrence est toujours importante avec les arrivées de coureurs comme Bob Jungels ou Greg van Avermaet. Ils sont des grands leaders avec une carrière qui parle pour eux et entourés de jeunes. Avoir des jeunes a toujours été l’ADN de l’équipe. Les jeunes viennent quasiment tous du Chambéry CF, l’antichambre de l’équipe pro. L’intégration au groupe professionnel se fait de manière familiale et naturelle.

L’absence de Romain Bardet vous donne-telle plus de responsabilités ?

Ni plus ni moins. J’occupe le poste. Personne ne peut se comparer à Romain Bardet, à ce qu’il a fait pour l’équipe et même pour le cyclisme français. Car au-delà d’AG2R, Romain fait partie des stars du cyclisme français au même titre que Pinot, Alaphilippe ou Barguil.

Vous allez certainement découvrir le Tour. Quelle place pouvez-vous viser au général ?

Il y a plusieurs façons de réussir son Tour. Si on parle de général, un Top 15 serait un Tour réussi. Après, c’est difficile de me prononcer car je ne l’ai jamais disputé. Tout dépendra aussi de mon rôle dans l’équipe, il peut être réussi à travers des échappées ou dans mon travail auprès de Bob Jungels par exemple.

Les Français suscitent toujours beaucoup d’attentes sur la Grande Boucle. Craignezvous cette pression ?

Pour moi, ça ne change pas grand-chose même si on a une grosse exposition sur le Tour, la pression est la même. Le coureur français est globalement toujours attendu surtout sur les courses françaises, pas simplement sur le Tour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi