jeudi 23 septembre 2021

Paris et la Ligue des Champions, enfin la bonne année avec la MMN ?

Club Bruges - PSG (21h)

À lire

Eric Mendes
Journaliste

En atterrissant dans le groupe A avec Manchester City, Leipzig et Bruges, de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain s’offre un groupe peu évident avec des retrouvailles face à un favori, un trouble-fête et une équipe en perte de vitesse. De quoi lui permettre tout de même de nourrir de belles ambitions.

En réagissant sur le tirage de la Ligue des Champions, le président parisien Nasser Al-Khelaïfi ne pouvait pas cacher son soulagement et son sourire.

« C’est du très haut niveau. Et je pense que si nous voulons vraiment aller le plus loin possible, nous avons besoin de gagner chaque match. Nous devons travailler et rester concentrés. Nous savons gérer ce type de match car nous adorons les jouer. Ce n’est pas facile, on le sait, mais nous allons travailler pour y arriver. »  

En héritant de Manchester City, du RB Leipzig et du FC Bruges, Paris retrouve des adversaires qu’il a déjà eus à jouer par le passé. En étant cette année dans le chapeau 2, il est évident que Paris avait de fortes chances de récupérer un mastodonte entre le Bayern, l’Inter ou encore City. Ce sont finalement les Anglais qui seront à la lutte pour la 1ère place du groupe.

« Manchester City est l’un des deux meilleurs clubs du monde. C’est une équipe incroyable, mais nous allons travailler pour être au niveau. »  

City et Paris, comme on se retrouve

Pour l’entraîneur Mauricio Pochettino, le fait de retrouver son tombeur et finaliste de l’an passé, lors des demi-finales 2021, n’est pas pour lui faire peur.

« Je suis si heureux. Quand vous jouez ce genre de compétition, toutes les équipes sont bonnes. Nous devons respecter tous nos adversaires.

Le plus important, c’est d’être prêt quand la compétition va Txiki Begiristain, le directeur sportif de City. Tous les grands ne pourront pas être présents en 8èmes de finale. C’est ce qui fait la difficulté de cette compétition.

J’espère que les joueurs auront une motivation supplémentaire au moment d’aborder cette nouvelle campagne, car ils auront encore à l’esprit le souvenir de la défaite en finale et de ce que cela signifie. C’est toujours notre objectif. »

Pas un groupe si simple pour Paris

Mais c’est oublier aussi le RB Leipzig qui jouera sa chance à fond. Le club allemand a déjà par le passé réussi à s’inviter parmi les meilleurs notamment en 2020 lors du Finale 8 de Lisbonne en demi-finale face à Paris (3-0) avec un effectif qui ne souffre d’aucun complexe avec à sa tête un nouvel homme fort, Jesse Marsch et des recrues comme André Silva ou Mohamed Simakan qui viendront prêter main forte à Emil Forsberg, Dani Olmo et l’ancien parisien, Christopher Nkunku.

Présent dans le groupe du PSG lors de la dernière édition, Leipzig avait mis le doute au PSG de Tuchel avec une victoire 2-1 en Allemagne avant de perdre au Parc 1-0 sur un penalty de Neymar. Pour le Club Bruges, ce sont également des retrouvailles, tout comme pour l’ancien parisien, Stanley Nsoki.

En 2019, Paris avait surclassé les Belges 1-0 au Parc, mais surtout 5-0 en Belgique avec un triplé de Mbappé. Des adversaires à respecter, mais que Paris connaît déjà par cœur. Pour rêver d’un printemps de C1, le PSG sait qu’il devra se montrer sérieux dès ce soir.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img