mardi 6 décembre 2022

Pauline Ferrand-Prévot : la recrue star d’INEOS

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

En remportant quatre titres mondiaux cette saison, Pauline Ferrand-Prévot a confirmé qu’elle était l’une des références du cyclisme mondial. En s’engageant pour les deux prochaines saisons avec INEOS Grenadiers, la Française se donne les moyens de rêver un peu plus à l’or olympique, en 2024, à Paris.

Pauline Ferrand-Prévot n’est pas du genre à baisser les bras. Bien au contraire. Depuis toujours, la native de Reims a démontré tout son potentiel et sa capacité à repousser ses limites pour aller décrocher les plus belles victoires et les plus beaux titres. En 2022, elle a simplement été exceptionnelle.

4 fois championne du Monde !

En devenant championne du monde à quatre reprises, la Française a réalisé un exploit unique et historique. Si elle avait commencé par une belle médaille d’argent aux championnats d’Europe de cross-country en août, PFP a renoué avec le maillot arc-enciel lors des championnats du monde, organisés aux Gets, en France.

Tout d’abord sur l’épreuve de short-track qu’elle survole en dominant la concurrence. Derrière, elle confirme quelques jours plus tard en remportant le titre mondial sur son épreuve de prédilection, le cross-country. En étant en tête du début jusqu’à la fin, elle égale le record de la Norvégienne Gunn-Rita Dahle. Puis, direction le Danemark pour aller décrocher une nouvelle étoile en devenant championne du monde de VTT à Haderslev.

Et comme si trois titres mondiaux n’étaient pas suffisants, elle s’aligne en octobre sur le championnat du monde de gravel pour s’imposer au sprint et récupérer une quatrième couronne.

« L’objectif principal de la saison était d’être championne du monde aux Gets, expliquait-elle récemment. Je voulais me prouver à moi-même que je pouvais gagner dans mon pays d’origine avec la pression accrue et l’attention médiatique que cela apporte. En raison des Jeux Olympiques de Paris en 2024, c’était un test important pour moi, et cela s’est parfaitement passé. J’avais toute ma famille là-bas, donc c’était vraiment cool de gagner devant eux tous. J’ai maintenant remporté quatre titres mondiaux en un an et j’en suis vraiment heureuse ! »

Le rêve de Paris 2024

Avec 13 titres mondiaux à 30 ans, Pauline Ferrand-Prévot écrit un peu plus sa légende. Déjà titrée sur route en 2014, la Française a désormais en tête les prochains Jeux Olympiques qui auront lieu à Paris pour y décrocher le seul titre qui lui manque et la médaille d’or.

« Avoir les Jeux Olympiques de 2024 à Paris est énorme pour moi. Je veux être la meilleure possible devant mon public et ce sera mon objectif principal au cours des deux prochaines années. Une médaille d’or olympique est la seule qui manque à mon palmarès donc c’est celle que je veux le plus. »

Et pour l’y aider, la Française a pu rejoindre cet automne la formation INEOS Grenadiers pour les deux prochaines années.

« C’était une raison déterminante pour rejoindre cette aventure. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre et c’est la meilleure équipe pour m’aider à atteindre mon objectif. Signer avec INEOS Grenadiers est un rêve pour moi. Je suis très enthousiaste à l’idée de rejoindre l’équipe tout-terrain et de faire partie d’un groupe plus large de coureurs, ainsi que la famille INEOS. Le professionnalisme des INEOS Grenadiers est reconnu dans le monde entier et j’ai toujours admiré l’éthique et l’esprit de l’équipe. »

Ferrand-Prévot dans la dream team INEOS

Pour le chef d’équipe, Rod Ellingworth, l’arrivée de Pauline Ferrand-Prévot est une véritable opportunité.

« C’est la classe mondiale et sa signature est un coup de pouce qui nous permet d’augmenter notre capacité à exister sur différentes disciplines. Pauline est un talent unique. Son palmarès parle de lui-même, surtout après avoir remporté quatre titres mondiaux en l’espace de deux mois. Mais ce qui la distingue et fait d’elle un plus indéniable, c’est son dynamisme et son courage. Elle aime le sport et est une coureuse née et cela transparaît dans sa façon de rouler. Pauline est sur son propre chemin pour tenter de remporter l’or à ses Jeux Olympiques à domicile et c’est un domaine où nous avons fait nos preuves. Nous sommes ravis de soutenir cette ambition et de l’aider à atteindre ses objectifs au cours des prochaines années. »

On peut faire confiance en Pauline Ferrand-Prévot pour se donner les moyens de réussir et continuer de tutoyer les étoiles pour atteindre ses plus grands rêves olympiques. Les blessures sont désormais derrière elle.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi