samedi 20 juillet 2024

Petr Vakoc : « Avec la 1ère étape, Mathieu peut rêver du maillot jaune »

À lire

Petr Vakoc n’était plus revenu sur le Tour de France depuis 2016. Pour sa deuxième participation, le Tchèque sera l’un des capitaines de route d’une équipe belge qui va découvrir la Grande Boucle et les grands Tours.

Vous avez couru le Tour de France sous les couleurs de la Deceuninck Quick-Step. Vous le retrouvez avec Alpecin-Fenix. Le contexte est-il le même ?

Nous avons une équipe jeune au sein de laquelle de nombreux coureurs vont découvrir le Tour de France. Mon rôle ainsi que celui des autres coureurs d’expérience sera de bien les encadrer, de les guider. J’ai déjà participé au Tour en 2016 avec la Deceuninck Quick-Step, mais le contexte était complètement différent, le profil des coureurs aussi, il y avait moins de jeunes.

Que peut espérer l’équipe pour son premier Tour ?

Mathieu (Van der Poel) sera l’un des hommes à suivre sur la 1ère étape. Ce sera aussi l’occasion de prendre le maillot jaune en cas de succès. Dans les sprints, Jasper Philipsen peut tirer son épingle du jeu, il sera notre principale chance.

Petr Vakoc entouré de jeunes qui découvrent le Tour

Mathieu Van der Poel peut-il gagner un grand Tour dans les années à venir ?
Non, je ne pense pas. Selon moi, il sera plus un coureur de Classiques ou d’épreuves d’une semaine. Je ne pense pas que ce soit son objectif de ne se consacrer qu’à la préparation d’un grand Tour. Cela demande beaucoup de sacrifices, ne plus faire que de la route et je ne pense pas qu’il soit prêt à les faire.

Qu’est-ce qui vous impressionne le plus chez lui ?

C’est l’un des plus grands talents que j’ai vus dans ma carrière. Je suis impressionné par sa maturité, son travail, sa capacité aussi à changer de discipline sans baisser de niveau. Il passe de la route au VTT sans le moindre problème d’adaptation. Il est bluffant.

C’est une année particulière avec les Jeux Olympiques juste après le Tour de France. Cela peut-il changer le déroulement de la course selon vous ?

Il est difficile d’être performant sur deux gros évènements aussi proches, mais les coureurs qui s’aligneront sur le Tour le disputeront à fond je pense. C’est la plus grande course du monde et tous les coureurs rêvent d’y briller.

Même Mathieu Van der Poel ?

Bien sûr, surtout en début de course où les étapes lui correspondent bien. S’il s’engage, ce n’est pas pour faire de la figuration, ce n’est pas dans sa mentalité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi