samedi 25 mars 2023

Pierre Gasly, un nouveau statut à assumer

Grand Prix de Bahreïn (17h)

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Après deux saisons assez convaincantes dont la dernière en date (7ème au classement des constructeurs juste derrière Ferrari), on s’attend à ce que cette écurie en enchaîne une troisième de même facture avec un Pierre Gasly gonflé de confiance.

Tout est allé très vite pour les Alpha Tauri ces derniers mois. Le 1er décembre 2019, après avoir obtenu l’accord unanime des autres écuries, le changement de nom est devenu officiel pour la saison 2020.

Après 14 saisons en tant que Toro Rosso et 268 Grands Prix disputés, l’ancienne Scuderia Minardi s’est muée en AlphaTauri, du nom d’une enseigne de prêt-à-porter appartenant à Red Bull. Quid sur le plan des résultats ? A l’issue du championnat 2019, cette écurie a fini sixième au classement des constructeurs avec 85 points.

Depuis sa création en 2006, l’écurie italienne a engrangé trois podiums dont 2 en 2019 avec Kvyat en Allemagne (3ème) et Gasly au Brésil (2ème), soit le meilleur résultat de cette écurie depuis 2008 avec la victoire de Sebastian Vettel à Monza : « Nous avons été satisfaits de ce qui a été fait, expliquait alors le team principal Franz Tost.

Dorénavant nous avons encore plus faim de résultats. Ces dernières années, nous avons vraiment progressé en termes de technique et d’organisation des week-ends. Nous voulons aller encore plus loin ».

Beaucoup d’ambition

Au point d’annoncer clairement la couleur et une cinquième place visée au classement des constructeurs pour 2020 : « Nous sommes très optimistes » clamait même confiant Tost. Que retenir de la saison 2020 ? Forcément du très, très bon avec la victoire de Pierre Gaslyle 6septembre, au GrandPrix d’Italie.

Clin d’oeil du destin, le Normand a signé un somptueux succès au même endroit que Sebastian Vettel douze ans plus tôt ! En effet, ce résultat aussi magnifique qu’inattendu n’a pas été le seul point positif de la saison pour cette équipe. Globalement de belles qualifications ont été obtenues par les AlphaTauri. De plus, si le nombre de podiums a été inférieur à celui de 2019 (1 contre 2), les 107 points inscrits ont été plus importants que les 85 de l’exercice précédent.

C’est donc sur ces bases élevées que AlphaTauri entame 2021, toujours avec Pierre Gasly à la manœuvre : « Historiquement, c’est une écurie qui a souvent misé sur des pilotes jeunes à fort potentiel. Ils sont tout à fait capables de tirer leur épingle du jeu en fonction évidemment de la performance de la voiture, mais aussi des circuits, ce qui s’est passé à Monza l’an dernier avec Pierre Gasly en est la parfaite illustration.

Quand tu penses à AlphaTauri, tu peux toujours espérer quelque chose de bon. Gasly est un pilote très rapide. Avec lui, tu peux désormais t’attendre à ce qu’il te ramène des points et accomplisse de belles courses. C’est vraiment une écurie qui peut se mêler à la lutte au classement des constructeurs et se situer entre la quatrième et la sixième place. Il pourrait y avoir aussi une bataille féroce avec la nouvelle écurie de Sebastian Vettel, Aston Martin » estime Jarno Trulli du haut de ses 252 Grands Prix.

Avec Gasly AlphaTauri a grandi

Franz Tost confirme bien que AlphaTauri a changé de statut : « L’équipe a vraiment grandi ces dernières années. Nous sommes bien plus performants. Et puis, les voitures sont plus fiables.

La coopération avec la Red Bull Technology est très positive et le travail de synergie nous apporte beaucoup d’avantages en respectant les réglementations. Nous avons AlphaTauri maintenant. Nous sommes ambassadeurs de la marque. L‘équipe montre de bonnes performances. Nous devons être là car sinon cela n’a pas de sens qu’AlphaTauri soit en F1. L‘équipe doit encore améliorer nos performances. Nous sommes devenus meilleurs. La victoire à Monza a démontré que nous étions capables de le faire ».

Le lauréat de Monza n’a pas caché la détermination collective : « L’objectif pour cette année est d’être constamment en tête du milieu de peloton » a insisté Pierre Gasly. « Pour parvenir à cet objectif, nous devons éviter les soucis de fiabilité et terminer toutes les courses dans les points a même exhorté Tost. Cela ne peut se faire que si nous ne commettons pas d’erreurs.

Nous devons donc être concentrés à 100% sur notre travail, course après course, sur la piste et en dehors ». Chez AlphaTauri, qui utilisera la technologie des moteurs Honda jusqu’à la nouvelle génération de moteurs en 2025 malgré le retrait après 2021 de Honda de la F1, l’ambition n’est plus démesurée. Elle s’inscrit dans une forme de logique. Au point de rêver de battre Ferrari, ce qu’elle a failli faire en 2020 (131 points contre 107)…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi