dimanche 23 juin 2024

Play-offs Ligue 2 : à la découverte des « inconnus » de Rodez

RODEZ - PARIS FC (20H30)

À lire

RODEZ – PARIS FC (20H30)

Rodez, c’est le Stade Brestois de Ligue 2. En août dernier, personne n’aurait parié voir ce club à l’avant dernier plus petit budget de Ligue 2, terminer 4ème et disputer les play-offs. Le Quotidien Du Sport vous présente ceux que personne ne connaissait il y a encore 6 mois.

Ewen Jaouen (gardien de but, 18 ans)

C’est une belle histoire dans la belle histoire. Agé de 18 ans, le gardien de but prêté par Reims en urgence au mois d’avril, pour palier la blessure de Sébastien Cibois, la doublure de Lionel Mpasi, lui même out jusqu’à la fin de la saison, est considéré comme une pépite à son poste. Régulièrement surclassé, Ewan Jaouen a joué son premier match en professionnel, le 20 avril dernier contre Auxerre. C’est avec un clean-sheet face au leader du championnat que le gamin d’un mètre quatre-vingt dix sept a été baptisé. Le tout moins d’une semaine après avoir posé ses valises en Aveyron. Depuis, Sébastien Cibois, qui a joué 13 matchs cette saison pour suppléer Mpasi parti à la CAN (avant de se blesser), a retrouvé la plénitude de ses moyens, mais Didier Santini continue de lui faire confiance. 

LIRE ICI L’INTERVIEW DE DIDIER SANTINI : « RODEZ N’EST PAS UN PETIT CLUB »

Bradley Danger et Serge-Philippe Raux-Yao (défenseurs centraux, 26 et 25 ans)

Ce sont les deux joueurs indispensables au jeu prôné par l’entraîneur ruthénois. Tous les deux sont forts dans les duels (y compris dans les airs) et ont surtout la particularité de relancer très proprement. Sauf cas de force majeur, vous ne les verrez pas « balancer », mais au contraire, toujours chercher des relances courtes. Pour Didier Santini, ce sont eux qui doivent impulser le jeu de l’équipe, de derrière. Ils sont aussi les premiers à monter pour offrir des solutions en faisant le surnombre. Formé au Havre, puis passé par Avranches et Chambly avant d’arriver à Rodez en 2021, Bradley Danger est en fin de contrat au mois de juin.

Serge-Philippe Raux Yao de son côté est aussi en fin de contrat en juin et s’est même déjà engagé avec le club de D1 autrichienne, le Rapid de Vienne. Arrivé libre du Cercle Bruges en janvier 2022, le Franco-Ivoirien est le maitre des airs (il culmine à 1,97m), mais se distingue aussi par ses interventions défensives de haut niveau. Après avoir signé avec le Rapid, il a tenu à parler avec son entraîneur pour lui dire qu’il comprendrait s’il devait être écarté pour la fin de saison. Didier Santini lui a simplement répondu qu’il continuait à lui faire confiance. 

Giovanni Haag (milieu de terrain, 24 ans)

Sans doute un des joueurs les plus en forme du moment. Arrivé libre en provenance de Nancy, l’été dernier, le joueur de 24 ans (il les aura le 30 mai), restait sur une saison blanche, écarté à Nancy après avoir exigé son transfert lors de la descente en National. Capable de jouer en défense centrale, il évolue en milieu défensif, juste devant la paire Danger-Raux-Yao, mais n’hésite pas à se tourner vers l’attaque. A Bordeaux en début de saison, il a même terminé brillamment le match dans le but (2-2) !

Lorenzo Rajot (milieu de terrain, 26 ans)

C’est un des fidèles lieutenant de Didier Santini. Généralement placé sur le côté gauche du milieu de terrain, le joueur de 26 ans sait tout faire. Ratisser des ballons, délivrer des passes magnifiques et marquer des buts décisifs, comme à Saint-Etienne lors de la 37ème journée. Formé à Clermont (ou il a joué 55 matchs entre 2017 et 2021), passé par Le Mans (prêt lors de la saison 2019/2020), il est à Rodez depuis l’été 2021. Comme Danger et Raux-Yao, le contrat du joueur né à Saint-Clous se termine au mois de juin.

Waniss Taïbi (milieu de terrain, 22 ans)

Comme la majorité de ses coéquipiers, Waniss Taïbi finit la saison très fort. Prêté par Angers, il est un des seuls joueurs de l’effectif à avoir déjà joué quelques matchs en Ligue 1. Fin technicien, capable de faire des différences, il a aussi une très belle frappe, dont il ne se sert pas assez, et un sens du jeu qui convient parfaitement à la philosophie de jeu prônée par Didier Santini. C’est un des chouchous du coach, même si, sur l’ensemble de la saison, il a été irrégulier. 

Killian Corredor (attaquant, 23 ans)

L’attaquant de 23 ans est une des révélations de la saison. Avec 12 buts, mais aussi 5 passes décisives, le natif de Montpellier, formé à Rodez, a participé aux 38 matchs de la saison régulière.  Au delà de ses buts, sa principale qualité est de pouvoir enchainer les efforts tout au long du match, avec un record de sprints à haute intensité. Il finit la saison un peu émoussé, mais reste un des principaux atouts offensifs de Didier Santini.

Andreas Hountondji (attaquant, 21 ans)

Formé à Caen, Andreas Houtondji enchaine les prêts depuis l’été 2022. D’abord à Quevilly-Rouen-Métropole, puis Orléans, et Rodez où il est arrivé l’été dernier. Né à Montry, en Seine et Marne, le rapide attaquant ruthénois possède la double nationalité, franco-béninoise, ce qui lui vaut d’avoir 3 sélection avec le Bénin, sous les ordres de Gernot Rohr. Puissant, rapide et doté d’un beau gabarit (il mesure 1,90 mètres), il occupe la 6ème place du classement des buteurs, avec 14 réalisations. 

Tairyk Arconte, (21 ans, attaquant)

Souvent utilisé comme joker, Tairyk Arconte est arrivé cet été en provenance de Brest, sous la forme d’un prêt. Auteur de 6 buts et 2 passes décisives, il est une vraie solution pour Didier Santini en attaque, quand un de ses titulaires baisse de régime. Né aux Abymes, en Guadeloupe, il a été formé à Ajaccio, avant de rejoindre la Bretagne en aout 2022. 

Lucas Buades (25 ans, milieu de terrain)

Devenu célèbre un soir de mai 2023 pour avoir été agressé par un supporters bordelais après son but au Matmut Atlantique lors de la dernière journée du précédent exercice (Rodez menait 1-0, le match a été interrompu et la victoire donnée à Rodez sur tapis vert); Lucas Buadès a commencé sa carrière à Nîmes avant de rejoindre Rodez en juillet 2021. Agé de 25 ans, il a vu sa deuxième partie de saison perturbée par une blessure qui l’a éloigné de terrains pendant que ses coéquipiers brillaient. Milieu de terrain de formation, il est le plus souvent utilisé comme joueur de couloir ou comme ailier droit. 

Clément Dépres (29 ans, avant-centre)

Arrivé de Nîmes lors de l’été 2021, le Nîmois a vu son temps de jeu diminuer cette saison. Son profil (pur avant-centre, très bon dans le jeu aérien) est surtout utilisé par Didier Santini en cours de match pour apporter du poids offensif. Le joueur de 29 ans a lui aussi connu la Ligue 1 avec son ancien club (une vingtaine d’apparitions).  Comme plusieurs ruthénois, il arrive en fin de contrat le 30 juin. 

Abdallah, Boma, Lipinski, Mambo, Sylla, Ngouyamsa… (joueurs de couloirs)

Dans le système de jeu mis en place par Didier Santini, ce sont des joueurs très importants. Au fil de la saison, ils sont plusieurs, au gré de leur forme et des spécifiés des adversaires, à s’être succédés à ces postes de pistons dans les couloirs. Ils ont tous entre 21 et 25 ans. Certains, comme Raphaël Lipinski (21 ans), arrivé en provenance d’Auxerre l’été dernier, n’avait aucune expérience à ce niveau. Ahmad Ngouyamsa (23 ans, arrivé cet été en provenance de Dijon) est un de ceux qui ont le plus joué. 

Didier Santini (entraîneur)

Appelé en novembre 2022 pour sauver le club de la relégation, l’ancien joueur professionnel de l’OM (champion de France 1989) et Bastia (entre autres), n’avait jamais entraîné à ce niveau. Il a d’abord sauvé le club en atteignant la barre record des 46 points la saison dernière, avant d’emmener son groupe à la 4ème place cette saison. Agé de 56 ans, Didier Santini faisait partie des 5 nominés pour le titre du meilleur entraîneur de Ligue 2 de la saison. Sa philosophie : faire bien jouer son équipe, organisée en 3-5-2 et toujours portée vers l’avant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi