vendredi 24 mai 2024

Pour Max Verstappen, le rival, c’est Mercedes, pas Ferrari !

À lire

Verstappen est l’homme à battre. Avec ses deux titres de champion du monde, Max Verstappen a mis fin à l’hégémonie de Lewis Hamilton. Mais le chemin vers un troisième titre mondial est tortueux, même s’il a très bien commencé.

Les records, la célébrité, les titres ne semblent pas avoir de prise sur Max Verstappen. A 25 ans, le pilote néerlandais prend tout cela avec beaucoup de recul et c’est peut-être bien sa plus grande force à l’approche d’une saison où il pourrait encore un peu plus entrer dans l’histoire avec un troisième titre consécutif de champion du monde.

Après un premier titre acquis dans la douleur et sujet à polémiques en 2021, Verstappen a mis tout le monde d’accord la saison dernière en dominant son sujet portant son nombre de succès en course à 35 (avant d’en ajouter un 36ème à Bahreïn), ce qui le place à la 6ème place parmi les pilotes ayant enregistré le plus de victoires. Il a également enregistré, notamment, le plus grand nombre de podiums (17 avec 15 premières places, une 2ème en Autriche et une 3ème place à Monaco), de tours en tête (616 soit 3164 km à mener le peloton) :

« Je ne pense pas vraiment à la place qui est la mienne parmi les plus grands pilotes de tous les temps en termes de victoires et de championnats. Je veux simplement faire mon travail. J’ai bien sûr un contrat jusqu’à fin 2028, je vais essayer de gagner davantage de courses et de titres avec mon équipe » a expliqué le désormais double champion du monde dans une interview relayée par CNN.

Plus jeune pilote vainqueur d’un Grand Prix en 2016 en Espagne, Max Verstappen a été habitué à gagner très jeune. Il a aussi grandi dans l’univers de la course automobile dans les pas de son père, c’est peut-être pour cette raison qu’il prend tous les honneurs avec beaucoup de recul.

Des problèmes à régler sur les qualifications

Il n’en reste pas moins le grand favori de cette nouvelle saison. Il a montré qu’il pouvait gagner sous toutes les conditions, son caractère entier, sa grande confiance en lui, lui permettent d’être aussi à l’aise sur le sec que sur le mouillé comme il l’a montré lors du Grand Prix du Japon en fin de saison, une course qui a validé son deuxième titre de champion du monde. Toujours dans l’interview relayée par CNN, Verstappen a livré quelques clés pour expliquer son état d’esprit, son caractère de vainqueur :

« Nous voulons continuer à gagner donc tout ce qui sera inférieur à cela sera une déception. C’est la mentalité que nous avons dans ma famille. Comment j’ai grandi quand j’étais enfant, tout le temps que j’ai passé sur le circuit de course, je suppose que beaucoup de ces choses ont à voir avec la façon dont vous êtes élevé. »

Même s’il semble au-dessus du lot, Max Verstappen devra faire face à une concurrence importante avec un Charles Leclerc qui a été frustré par les problèmes techniques et stratégiques de son équipe l’an dernier.

Il aura aussi face à lui un Lewis Hamilton qui n’a pas rendu les armes et qui voudra prouver qu’il a encore les moyens physiques et stratégiques pour se battre pour la couronne mondiale. Au sein de sa propre écurie, son coéquipier Sergio Pérez a également de hautes ambitions. Lors de la présentation de la voiture et de la saison 2023 à New-York, Max Verstappen a parlé de la concurrence.

Verstappen cible Mercedes

« Je pense que Mercedes sera notre principal rival. Ferrari sera forte, mais Mercedes a bien montré au cours des dernières années qu’ils étaient vraiment très forts et ils ont aussi un bon groupe de personnes et d’ingénieurs. Je fais confiance à mon équipe de Milton Keynes qui peut également construire une voiture très solide avec un très bon moteur. J’espère que nous aurons un solide package contre eux. »

Quelle que soit la concurrence il ne baissera jamais les bras, il l’a montré en 2022 après un début de saison mitigé et 46 points de retard sur Charles Leclerc après trois Grands Prix. Il a enchainé par 11 succès dont 5 consécutifs (France, Hongrie, Belgique, Pays-Bas, Italie), une première pour lui. Il a eu plus de mal face à Ferrari sur les séances de qualifications avec 7 pole contre 10 en 2021. Mais si Charles Leclerc veut remporter son premier titre mondial, il ne devra plus se contenter d’être le meilleur en qualifications. C’est le dimanche qu’il faut briller !

Le saviez-vous ?

S’il gagne un troisième titre mondial, Max Verstappen rejoindrait des pilotes comme Jack Brabham, Jackie Stewart, Niki Lauda, Nelson Piquet ou Ayrton Senna. Le Néerlandais serait également le quatrième pilote de l’histoire à gagner trois titres consécutifs après Juan Manuel Fangio, Michael Schumacher, Sebastian Vettel ou Lewis Hamilton.

L’avis de Franck Montagny

« Il est en pleine forme. Verstappen est au sommet de son art. Il a réalisé une superbe saison en 2022. Il n’a commis quasiment aucune erreur. Max a fait preuve d’une grande maturité. Il a bien gommé son côté négatif au niveau pilotage. Attention, Verstappen va encore rouler très vite cette année. Il n’y a pas de raison que cela change. Surtout quand il est bien dans sa tête et dans son pilotage. Il est devenu un homme qui sait comment gagner. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi