mardi 18 juin 2024

Pourquoi Habid Beye à l’OM, c’est une fausse bonne idée

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Ex entraîneur du Red Star, consultant pour Canal+, ancien joueur de l’OM… Le très (trop) médiatisé Habib Beye est cité parmi les candidats au banc marseillais. Mais mérite-t-il seulement d’entraîner en Ligue 1 ?

Alors que l’OM a du mal à trouver son nouvel entraîneur, le nom d’Habib Beye ressort régulièrement. Plébiscité par certains supporters sur les réseaux sociaux, celui qui a porté les couleurs de l’OM entre 2003 et 2007 est quasiment devenu un candidat pour le poste, quand certains médias « référencés » ont été jusqu’à mettre sa candidature sur le devant de la scène. «Demain, si tu me dis, on tente Habib Beye, je ne tombe pas de ma chaise. Pourquoi pas ? Il connaît l’environnement», a notamment expliqué Daniel Riolo sur l’antenne de RMC. Puis, l’éditorialiste de la radio accroc au buzz a ajouté : « Si tu arrives à avoir Fonseca, très bien mais pour l’instant, il ne veut pas venir et attend d’autres réponses. Vas-y à fond sur un mec qui a envie de venir et qui rêve de venir (…) Je ne vois pas de contre-indication majeure à tenter l’expérience Habib Beye à l’OM. » Oui, les noms de Fonseca et Beye sont cités dans la même perspective : entraîner le seul club français à avoir gagné la Ligue des Champions !

A LIRE AUSSI : Transferts : Aubameyang et Balerdi sur le départ ?

Mais pourquoi cette « hype » envers un technicien qui n’a que trois ans d’expérience (dont 5 mois comme adjoint) et qui a juste comme fait d’arme d’avoir obtenu la montée avec le Red Star (au bout de trois saisons sur le banc) ? Le National restant un championnat peu médiatisé, ce ne sont certainement pas les analyses de ses schémas tactiques qui l’ont érigé au rang de potentiel entraîneur de l’un des plus grands clubs français. Et même si c’était le cas ? Habib Beye, dont nous ne remettons pas en question le très bon travail, n’a rien inventé.

Habib Beye lui-même est tombé dans le piège

En tout objectivité, on est en droit aujourd’hui de se demander en quoi Habib Beye serait plus performant sur le banc de l’OM qu’un Christophe Pelissier (nommé meilleur entraîneur de Ligue 2 de la saison), un Frédéric Antonetti, un Didier Digard (qui a fait du bon boulot avec Nice la saison dernière), ou on ne sait qui d’autre… Mais le nom d’Habib Beye a une résonance complètement différente. Consultant vedette pour Canal+ (qui a ne moins en moins de « vedettes » justement, pour assister ses commentateurs), Habib Beye a une visibilité que d’autres n’ont pas. On pourrait aussi parler ici d’un entraîneur comme Didier Santini, qui a amené la petite équipe de Rodez à la quatrième place en Ligue 2, et s’étonner de voir que le nom d’Eric Roy n’ait pas été cité sur la Canebière…

Sauf que cela ne marche pas comme ça. Entraîner un club de Ligue 1, qui plus est un club comme l’OM, n’est pas donné à tout le monde. Sauf cas de force majeure (comme cela a été le cas pour Pierre Sage à l’OL), il faut beaucoup plus que trois saisons passées sur un banc en National pour être en mesure de faire gagner un club comme l’OM. Habib Beye doit se méfier lui même de ne pas être un simple « effet de mode ». Un entraîneur qui nous donne envie de le voir réussir. A tel point qu’on est convaincu qu’il en a les moyens. Il fait bien dans le décors.

Le technicien de 46 ans a-t-il raison de viser déjà la Ligue 1 ? Gagner un titre en National n’a jamais été un laisser-passer pour l’élite. Si on ne peut pas juger de son envie de quitter le Red Star, sans connaître l’ambiance et les perspectives envisagées en interne, on peut juste craindre que le pas que le Sénégalais a envie de sauter ne soit trop grand pour lui. Est-il lucide sur lui-même ?  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi