jeudi 23 mai 2024

PSG – Dortmund : pourquoi les Parisiens ont bien raison d’afficher leur confiance !

PSG - DORTMUND (21H)

À lire

PSG – DORTMUND (21H) LA CHRONIQUE DE STEPHANE DESENCLOS

L’entraîneur et les joueurs n’ont aucun doute sur la capacité du PSG à se qualifier pour la finale. Ce n’est pas de l’arrogance, mais un atout supplémentaire pour aborder le match de façon positive.

Depuis le match aller raté à Dortmund, un vent d’optimisme souffle sur le PSG. Supporters et surtout les joueurs et leur entraîneur, affichent au grand jour leur confiance. « On va gagner », ne cesse de répéter Luis Enrique, très confiant. Trop ? C’est le parti pris de certains observateurs qui accusent les Parisiens d’être un peu trop sûrs d’eux avant le match. Certains vont même jusqu’à accuser l’entraîneur espagnol et ses joueurs d’être « arrogants » ou au moins, d’être beaucoup trop confiants. 

A LIRE AUSSI : les Français voient le PSG en finale

C’est un comble ! Alors que, contrairement aux Espagnols, grand spécialistes pour afficher leur supériorité, les suiveurs du PSG ont pris l’habitude de valoriser à outrance les adversaires du club de la capitale, allant jusqu’à mettre le doute dans la tête des joueurs et du staff, on devrait plutôt se réjouir de voir enfin les Parisiens utiliser davantage la « méthode Coué », à partir du moment où elle est justifiée, même un minimum.

La méthode a d’ailleurs parfaitement fonctionné avant d’aller à Barcelone, pour le quart de finale retour. Après la qualification parisienne, qui n’a pas souligné la confiance partagée à ses joueurs, de Luis Enrique ? En conférence de presse, ce dernier avait expliqué que son équipe allait réussir là où aucune autre équipe du PSG avait réussi : se qualifier dans un duel à élimination direct après avoir perdu le match aller à domicile.

Pas de l’arrogance, mais une simple préparation mentale

A l’époque, beaucoup d’observateurs pensaient la mission impossible, donc ne se sont jamais offusqués de la confiance affichées par Luis Enrique. Aujourd’hui, ce sont les mêmes qui réclament « plus d’humilité » aux Parisiens… En revanche, quand Thomas Tüchel explique, dès le coup de sifflet final du match aller entre le Bayern et le Real (2-2), que c’est du 50/50 et qu’il ira jouer à Madrid « avec confiance » en la qualification, ce n’est plus de l’arrogance…

Certes, on ne gagne pas en disant que l’on va gagner, mais tous les grands sportifs connaissent l’importance du mental dans les grandes performances. Pour beaucoup de grands psychologues du sport, il est essentiel d’imaginer son succès, de le visualiser. Cela permet d’activer un maximum de sens afin de rester au plus proche de la réalité. 

Ce n’est pas de l’arrogance, mais une simple préparation mentale qui permet d’entretenir une énorme confiance en ses capacités. Il en faut plus pour gagner une demi-finale de Ligue des Champions, mais les intentions sont saines et il est inconcevable de vouloir les réprimer. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi