mercredi 22 mai 2024

« Qui a les meilleurs chances de terminer 2ème de Ligue 1 ? » Le plaidoyer de Noël Tosi* pour les entraîneurs français

À lire

Si il y a quelques choses qui me met particulièrement de mauvaise humeur, c’est d’entendre que les entraineurs Français sont moins bons que les étrangers ! Quand j’entends ça, j’ai des boutons sur tout le corps, j’ai la tension qui avoisine les 20 et j’ai envie de combattre dans la cage de L’UFC.

Sur quels critères pouvons nous dire ça ? La communication ? Quelle rigolade ! Comment un entraineur qui ne maitrise pas la langue, peut il faire passer des messages ? Je repense à Mauricio Pochettino, au Paris Saint Germain.

Comment établir le lien avec tous les joueurs et surtout, quel manque de respect pour le club, de ne pas faire de la formation accélérée pour parler français en trois mois. Résultats : merci Pochettino ! L’entraîneur le plus pleutre du Paris Saint Germain. Et ce n’est pas un hasard.

Quel entraineur a gagné la Coupe de France ?

Thomas Tuchel ou Carlo Ancelotti, eux, parlaient français, et ils sont de loin ceux qui ont le mieux réussis dans la Capitale. Alors vous allez me dire : Igor Tudor, ça marche bien à l’OM ! On verra au bout du compte si les Marseillais finissent 3èmes, ce qu’en diront les supporters…

Qui a les meilleurs chances de finir second ? Lens… Entraineur : Franck Haise. Un français ! L’homme qui produit le plus beau jeu du championnat de France et dont l’équipe est sans aucun doute la plus agréable à voir jouer.  

Et la Coupe de France qui l’ a gagnée ?  Philippe Montanier, l’extraordinaire Philippe Montanier qui, partout ou il a coaché, n’a jamais laissé les gens indifférents. Après avoir assuré le maintien tranquillement sur le banc du promu, il a trouvé la consécration avec cette coupe. Il faudrait être aveugle ou ne rien connaître au football pour oublier l’entraîneur du TFC dans la liste des grands coachs français.

A LIRE AUSSI : à Lyon, déjà de gros soucis pour John Textor

Mais parlons aussi des autres entraineurs Français dont le talent est indéniable. Michel Der Zakarian, le seul qui a réussi à tenir. plusieurs années à Nantes, avant de faire à nouveau le bonheur de Montpellier. Michel, « le pape de la Mosson », capable de changer de tactique, de discours, de méthodes ! Alors « Der Zak », il est d’où ? Du Vénézuéla ?

Et Fred Antonetti, ne me dites pas qu’il n’aurait pas fini 3ème avec l’OM ?

Encore plus Vintage que Der Zakarian, on a Fred Antonetti.
 Lui, vous pensez sérieusement qu’il aurait moins bien fait que Tudor à L’OM ? 
Il n’avait pas le profil pour finir troisième du championnat ?

Et Pascal Gastien l’extraordinaire Pascal Gastien ! Le roi de l’organisation, de la méthodologie et du talent. Gastien, c’est une marque de Lessive japonaise ? Bruno Génésio ! Là encore un des meilleurs entraineurs de l’Olympique Lyonnais. Il a même donné deux fois la leçon à Pep Guardiola. N’est il pas un des meilleurs entraineurs français actuellement ?

Passons maintenant aux entraineurs moins connus, dont le critère de durée est un signe de réussite. Connaissez vous Stéphane Le Mignan ? C’est lui qui avait emmené Vannes en finale de la coupe de la Ligue en 2009. C’est un peu comme si les filles mères de Tourlaville dans la Manche battaient le Bayern de Munich, en finale de la Ligue des Champions féminine.

Il est là depuis des années, toujours là et toujours devant en championnat. Philippe Hinsberger le sage, capable de faire monter, de maintenir une équipe avec une perpétuelle remise en cause.

Allez voir jouer Martigues (National), l’équipe de Grégory Poirier, un futur grand entraîneur !

Je voudrai en citer des dizaines d’autres : Julien Stephan qui a mystifié le Paris saint Germain en finale de la coupe de France, Régis Le Bris, qui a une approche de son métier très intéressante, à Lorient,  Didier Santini qui, pour sa première expérience en Ligue 2, est en passe  de maintenir Rodez, en changeant un joueur de place. Stéphane Moulin, dont les résultats d’Angers depuis son départ, mettent encore un peu plus son travail en valeur,  Régis Brouard a qui on a donné la nationalité Corse, tellement il fait un boulot exceptionnel sur l’Île de beauté. Olivier Frappoli, Albert Cartier… qui ne dorment pas la nuit pour sauver leur équipe.

Je veux citer également l’entraîneur inconnu, Gregory Poirier à Martigues en National.  Allez voir jouer son équipe, à la lutte pour monter en Ligue 2, et vous allez découvrir un futur Grand.

Enfin on terminera par Christophe Pélissier (Auxerre). Les présidents de club attendent quoi pour lui donner une grosse cylindrée ? Alors s’il vous plait, avant d’aller chercher des entraineurs portugais, des espagnols, des tyroliens ou des Australiens qui sont incapables de gagner plus d’un match en six mois de compétition, choisissez le « MADE IN FRANCE » on a les meilleurs formateurs et les meilleurs entraineurs au monde. Croyez moi.

*Premier technicien français à avoir entraîné aux États-Unis, Noël Tosi a commencé sa carrière sur le banc à l’âge de 27 ans. Passé par Grenoble, Nîmes, Gueugnon, Arles-Avignon, Angers ou encore Cherbourg en France, il a aussi été sélectionneur du Congo et de la Mauritanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi