mardi 5 mars 2024

Qui est vraiment Ardie Savea, le meilleur 3ème ligne du monde ?

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Le 3ème ligne Ardie Savea (30 ans) a pris une nouvelle dimension pour devenir le vrai leader des All Blacks sur et en dehors du terrain. Une carrière impressionnante à découvrir ou redécouvrir pour celui qui a été élu joueur de l’année face à Eben Etzebeth (Afrique du Sud), Bundee Aki (Irlande) et Antoine Dupont (France).

Savea a commencé sa carrière professionnelle à 18 ans

Lors du deuxième match de l’ITM Cup, la Nouvelle-Zélande découvre Ardie Savea. Devant 5692 personnes, le 3ème ligne centre confirme tout son potentiel en aidant Wellington à battre Southland 40-8 avec deux essais inscrits.

À LIRE AUSSI : L’actu des rugbymen internationaux dans votre mag

Il a joué avec son grand frère

La famille Savea a permis au rugby néo-zélandais de gagner deux grands joueurs. Ardie Savea a d’ailleurs démarré aux côtés de son grand frère Julian (33 ans). Ce dernier a été l’un des hommes forts des All Blacks lors de la victoire en Coupe du Monde remportée en 2015. Julian Savea a fini meilleur marqueur d’essais de la compétition avec 8 essais. Capable de jouer à l’aile ou au centre, The Bus avait des qualités hors normes qui lui permettaient de faire la différence. Aujourd’hui, c’est son petit frère qui en fait profiter la sélection. Ils ont d’ailleurs partagé quelques sélections sous le maillot des All Blacks.

Savea aurait dû jouer en top 14

Au moment de penser à son avenir, Ardie Savea a failli venir en France pour continuer sa carrière. En 2018, Pau s’apprête à officialiser sa venue, mais Ardie Savea a finalement fait machine arrière pour prolonger avec la Fédération néo-zélandaise et continuer à porter le maillot des All Blacks.

Il a joué à 7

A 18 ans, il fait partie de la sélection à 7 pour préparer les Jeux Olympiques de Rio Janeiro. Il les Kobelco Kobe Steelers. Un choix qui lui permettra de vivre sa première expérience à l’étranger. En juin, il reviendra avec les Hurricanes pour rejouer en Nouvelle-Zélande et retrouver les All Blacks. C’est à l’occasion de sa prolongation de contrat jusqu’en 2025 qu’il a mis cette option pour pouvoir vivre le rugby dans un autre pays.

Savea possède une marque de vêtements

En 2019, Ardie Savea a lancé sa propre marque de vêtements (ardiesaveaclothing.co.nz). Avec sa femme Saskia, il a créé la marque streetwear ASAV. Il a profité de la Coupe du monde pour confirmer une nouvelle ligne en hommage aux années de succès des All Blacks en 1990, avec des blousons, des doudounes et des hauts.

Il n’a remporté qu’un championnat super rugby

Depuis 2013, il fait le bonheur de la franchise des Hurricanes. Mais il n’a réussi à remporter qu’un seul trophée avec son équipe. En 2016, il a remporté son seul et unique championnat face aux Lions d’Afrique du Sud aux côtés de Dane Coles, Beauden Barrett et son frère Julian Savea.

Savea n’a jamais pris de carton rouge

Depuis qu’il a commencé en 2012, Ardie Savea n’a jamais pris de carton rouge. En plus de 10 ans, il a pourtant été exposé à un poste qui l’oblige à se montrer intraitable en défense. Mais que ce soit après 130 matches en clubs ou après 81 sélections avec la Nouvelle-Zélande, il a toujours su être propre pour en faire l’un des meilleurs défenseurs de la planète avec seulement 8 cartons jaunes au total.

Il a déjà été capitaine des all blacks

Devenu l’un des leaders de la Nouvelle-Zélande au fil des ans, Ardie Savea a déjà eu les honneurs du capitanat. En 2021, les absences de Sam Cane et de Sam Whitelock lui permettent d’étrenner ses premières sélections comme capitaine des All Blacks, à l’occasion de deux test-matches face aux Fidji (60-13) et a également participé aux World Rugby Sevens Series, en 2016, mais il a décidé de se consacrer au rugby à XV pour en devenir la référence mondiale aujourd’hui.

Savea n’a jamais manqué des éditions de rugby championship depuis qu’il est international

Depuis 2012 et l’intégration de l’Argentine, le Tri-Nations est devenu le Rugby Championship. Ardie Savea n’a jamais manqué une édition de la compétition de l’Hémisphère Sud. International en 2016, il a participé à 8 reprises au Four Nations pour le remporter chaque saison sauf en 2019, quand l’Afrique du Sud avait réussi l’exploit de confisquer le trophée aux All Blacks.

À LIRE AUSSI : le sauveur des All Blacks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi