lundi 17 juin 2024

Raikkonen, la der pour le recordman des Grands Prix ?

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

À 41 ans, Raikkonen enchaîne toujours les tours de piste. Et même si on l’annonce plus proche que jamais de la retraite, le recordman de Grands Prix disputés (330) donnera tout pour sa 19ème saison (comme Schumacher et Barrichello, un record !).

Kimi Räikkönen n’est plus le Räikkönen de 2007. Couronné champion du monde cette année-là, il avait alors atteint le Graal. Il était aussi devenu le premier Finlandais à s’imposer depuis Mika Hakkinen en 1999. Mais ce pilote hors-norme, qui a donné ses premiers tours de volant lors du Grand Prix d’Australie 2001, inspire toujours le plus grand respect.

Le franc parler du Finlandais toujours original

Ce n’est surtout pas Antonio Giovinazzi qui dira le contraire ! Les deux pilotes vont entamer leur troisième saison de collaboration ensemble : « Avec Kimi de nouveau à mes côtés, je pense faire un nouveau pas en avant. Ce sera vraiment important de l’observer. Comme je l’ai dit à de nombreuses reprises, il reste un des meilleurs de la grille surtout un rythme de course et en gestion de course.

Je content de continuer avec lui. Quand je suis arrivé en 2019, j’ai essayé de me focaliser sur Kimi, pour voir ce qu’il faisait. Au final, je l’ai toujours suivi. C’est plus facile de progresser en tant que pilote, ainsi ».

Fidèle à lui-même et peu enclin à faire des déclarations fracassantes, le Finlandais va toujours à l’essentiel.

Pour le natif d’Espoo, après avoir rempilé pour une saison supplémentaire, ses ambitions pour 2021 se résument en ces termes : « J’espère faire bien mieux cette année. Personne dans l’équipe n’est satisfait de notre position, mais telle est la situation actuelle, malheureusement. L’objectif est de progresser et de faire bien mieux. Mais rien n’est garanti. Il nous faudra juste faire du meilleur travail dans l’ensemble. Espérons que nous serons un peu plus satisfaits des choses et que nous serons là où nous nous attendons à être ».

Raikkonen peut-il faire des différences malgré son âge

 L’ancien pilote Jarno Trulli est vraiment curieux de voir ce que cela va donner : « Kimi a beau avoir un beau palmarès, l’âge est bien là. Je me demande s’il a encore la pêche pour attaquer et pour réaliser ce qu’il était habitué à faire ». Lors de la présentation de sa nouvelle monoplace, le Finlandais était prêt à bondir tel un débutant à l’idée d’entamer sa 19ème saison ! « Je suis très impatient de débuter. Mais il y a beaucoup d’inconnues en raison des changements de réglements.

Après les essais de pré-saison, on verra comment les choses évoluent et après la première course on verra où on en est. J’espère que nous serons en meilleure position que l’an passé. Ensuite, les chiffres ne signifient pas grand-chose. Je suis certain que quand je m’arrêterai, quelqu’un de plus jeune en fera plus (de Grands Prix). Les résultats sont plus importants ».

Raikkonen a toujours un rôle à jouer

Thomas Sénécal, le chef des sports mécaniques sur Canal +, estime que Kimi Räikkönen est tout sauf un anonyme : « Il reste un pilote encore à suivre. Mais son écurie a connu une saison assez difficile en 2020. Cependant, son envie, sa détermination, restent intactes. Il est plus que jamais lui-même sans filtre et sans goût pour les interviews et la communication (sourire). »

Il en va ainsi avec « Ice Man ». Räikkonen reste ce pilote extrêmement populaire avec des fans partout dans le monde. Pour le clin d’oeil, il a plus du double de l’âge de Yuki Tsunoda (20 ans), le pilote japonais d’AlphaTauri. L’ancien pilote Ferrari a néanmoins pris un coup de vieux au regard de ses statistiques de la saison passée. Räikkönen n’a marqué que 4 points (avec seulement deux arrivées dans le top 10) à l’instar d’Antonio Giovinazzi, mais battu sur un Grand Prix de plus par son équipier transalpin.

Son quota de points l’a placé en seizième position au classement des pilotes en 2020, son plus mauvais classement (il était 12ème en 2019). Néanmoins Kimi a aussi été celui qui a rajeuni de dix ans, le temps d’un week-end, lors du Grand Prix du Portugal le 25 octobre, avec un départ canon ! Cette fulgurance a même été désignée Action de l’année lors de la remise des prix par la FIA.

« Je ne serais pas là si je ne croyais pas en ce projet et en ce que nous pensons pouvoir accomplir ensemble »

Rappelons qu’à Portimao, lors de cette 12ème manche du calendrier, le Finlandais était passé, en un tour, de la 16ème place sur la grille à la 6ème ! Sur une piste assez humide, le pilote Alfa Romeo avait fait preuve d’un grand opportunisme et avait profité de ses pneus tendres pour dépasser bon nombre de ses rivaux.

Le Finlandais avait finalement fini 11ème et a depuis décidé que l’heure de la retraite n’avait pas encore sonné. « L’atmosphère unique dans l’équipe est ce qui me donne cette motivation supplémentaire pour me lancer dans ce qui sera ma 19ème saison dans ce sport. Je ne serais pas là si je ne croyais pas en ce projet et en ce que nous pensons pouvoir accomplir ensemble.

C’est une équipe qui accorde plus de valeur au travail qu’aux paroles et cela va bien avec mon style. J’ai hâte, et j’espère de nous rapprocher avec l’équipe, du milieu de tableau ». Qu’on se le dise, même s’il est peu bavard, Kimi Räikkönen n’a pas dit son dernier mot… en piste.

Retrouvez l’interview du Finlandais dans le Guide de la F1 du journal Le Sport, en vente ici ou chez votre marchand de journaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi