samedi 2 mars 2024

Restes, Yoro, Targhalline… ces pépites de Ligue 1 qui affolent l’Europe

À lire

Lancés de plus en plus tôt dans le grand bain, ils amènent un vent de fraîcheur salutaire sur un championnat en pleine mutation. Car, derrière les stars du PSG, la Ligue 1 est surtout la Ligue des jeunes talents. Et pas seulement Warren ZAïre-Emery.

Guillaume Restes – Toulouse

En découvrant la L1 à 18 ans, Guillaume Restes a éclos au Toulouse FC dans la même lignée que Fabien Barthez et Alban Lafont. Entre le futur champion du monde qui débutait à 20 ans, en 1991, et l’actuel nantais qui le faisait à 16 ans, en 2015, l’autre Toulousain semble également avoir un potentiel hors norme, peutêtre davantage dans le registre mental du divin chauve avec qui il partage une certaine forme d’insouciance pour se rendre imperméable à la pression.

Immédiatement performant en début de saison pour ses premiers pas avec les pros, il a depuis largement confirmé en multipliant les parades. Appelé avec les Espoirs, où il n’a pas tardé à porter le brassard de capitaine, et à susciter ce commentaire de la part de Thierry Henry, son sélectionneur : « J’ai l’impression qu’il a 200 matches de L1 ! » Alors qu’il n’en avait que 14… Sous contrat jusqu’en 2028, sa valeur, estimée à 10 M€, ne sera pas un frein à un prochain départ vers un club européen.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité des transferts dans votre mag

Leny Yoro – Lille

Déjà valorisé à près de 20 M€, le défenseur central lillois confirme cette saison ses excellentes performances de la saison passée quand, à 17 ans, il faisait dire à son coach, Paulo Fonseca :

« Ce n’est pas normal qu’un joueur de 17 ans, qui a commencé le match en faisant cette erreur, réagisse de cette façon. Ce n’est pas commun pour un joueur de cet âge. C’est un joueur très courageux.»

Après avoir débuté en L1 à 16 ans, en charnière centrale aux côtés de celui qui avait l’âge d’être son père, José Fonte, Leny s’est imposé cette saison défensivement comme offensivement, allant jusqu’à offrir le but de la victoire en Ligue Europa Conference face à Rijeka. Son coach lui voit « un grand futur » et avant les A ce sont les Espoirs et les JO de Paris qui attendent l’ancien joueur de Villeneuve d’Asq, sous contrat jusqu’en 2025, et déjà sollicité par le PSG.

Jake O’Brien – Lyon

Dans la longue descente aux enfers que vivent les Lyonnais depuis le début de la saison, il est une éclaircie aussi bienvenue qu’inattendue. Recruté à Crystal Palace (également de la galaxie Eagle Football de John Textor) cet été pour 1 M€, le défenseur central de 22 ans (sous contrat jusqu’en 2027) a une âme de combattant qui n’est pas inutile dans la situation des Gones.

Aussi agressif défensivement, qu’opportuniste offensivement, le rouquin formé à Corke City s’est imposé en patron au cœur d’une défense qui aura désormais du mal à se passer de son fighting spirit. C’est en taulier qu’il se préparait à recevoir de nombreuses sollicitations, notamment d’Everton.

Soungoutou Magassa – Monaco

On ne l’attendait pas forcément aussi vite, aussi tôt, mais la blessure de Salisu lui a offert une opportunité qu’il n’a pas laissée passer. Car depuis, à Monaco, il est celui qui réalise le plus de tacles, le plus d’interceptions, celui aussi qui gagne le plus de duels.

A 20 ans, le milieu défensif formé sur le Rocher, repositionné dans l’axe gauche de la défense à trois, a su se rendre indispensable avec son numéro 88 dans le dos. International Espoirs, le Francomalien est déjà convoité par des clubs anglais.

Oussama Targhalline – Le Havre

Le milieu marocain de 21 ans a été un des éléments forts de la remontée du HAC en Ligue 1. Après un passage à Marseille, partenaire de l’Académie Mohamed VI où il a été formé, puis à Alanyaspor, ses six premiers mois en Normandie ont confirmé un potentiel de futur international marocain qu’il ne devrait plus tarder à être.

Vainqueur de la CAN U23 en juin, une blessure à une hanche l’a éloigné des terrains en ce début de saison. Un simple contre temps dans une trajectoire pleine de promesses ?

Lamine Camara – Metz

Son inspiration géniale face à Monaco, un but fantastique inscrit depuis le rond central, l’a mis en pleine lumière. A 20 ans, son premier but en L1, depuis son arrivée à Metz en février, fut l’occasion de s’attarder sur un profil de milieu hyper complet et particulièrement efficace sur les coups de pied arrêtés.

Formé à Génération Foot, Camara est un surdoué du foot sénégalais, international à 18 ans, vainqueur de la CAN 2022 et qui ne cesse de monter en régime, titulaire indiscutable pour sa première saison de L1 avec les Grenats.

Bertug Yildirim – Rennes

En début de saison, à peine arrivé à Rennes, en marquant deux buts lors de ses deux premières sélections, l’international turc de 21 ans avait légitimé son arrivée en Ligue 1 par la case Roazhon Park pour un transfert de 5 M€ et un contrat de cinq ans.

Siriné Doucouré – Lorient

Arrivé de Châteauroux la saison passée, le grand (1m95) attaquant originaire de Val de Fontenay, où il a grandi dans une famille de… 13 frères et sœurs (!) a atterri à Lorient après avoir été à deux doigts d’intégrer le City Group en Angleterre via sa filiale française à Troyes. Dans un style atypique, tout en percussion, en vitesse et en prises de risques, Doucouré a encore une énorme marge de progression notamment pour s’appuyer davantage sur sa grande taille.

Akor Adams – Montpellier

Orphelin de Wahi, parti à Lens, Montpellier jouait gros en misant sur Akor Jérome Adams pour le remplacer. En Norvège depuis cinq ans, acheté à Lilleström pour 5 M€, l’attaquant nigérian de 24 ans confirme depuis le début de la saison qu’il n’est pas une erreur de casting, mais une excellente
pioche. Son efficacité devrait lui valoir rapidement les honneurs d’une sélection avec les Super Eagles… et des touches avec le Milan AC pour l’après Giroud.

Mohamed Daramy – Reims

Objet du plus gros transfert de l’histoire du Stade Reims, l’attaquant international danois de 22 ans a coûté 16 M€ pour quitter l’Ajax Amsterdam où la concurrence de l’international néerlandais, Steven Bergwijn, l’avait amené en prêt du côté de Copenhague.

Sous contrat jusqu’en 2028, le viking polyvalent, rapide, fin technicien et habile devant les buts n’a pas tardé à confirmer son potentiel en Ligue 1. Champion du Danemark en 2019, des Pays-Bas en 2022, s’il ne le sera pas de France en 2024, il a déjà prouvé son efficacité en L1.

La Ligue 1, championnat de la jeunesse

  • Ayyoub BOUADDI (Lille) 16 ans et 20 jours
  • Ethan MBAPPÉ (PSG) 16 ans et 356 jours
  • Yanis ISSOUFOU (Montpellier) 16 ans et 359 jours
  • Elu Junior KROUPI (Lorient) 17 ans et 58 jours
  • Warren ZAÏRE-EMERY (PSG) 17 ans et 157 jours
  • Bastien MEUPIYOU (Nantes) 17 ans et 166 jours
  • Mathis LAMBOURDE (Rennes) 17 ans et 250 jours
  • Leny YORO (Lille) 17 ans et 280 jours
  • Aaron MALOUDA (Lille) 17 ans et 305 jours
  • Mamadou DIAKHON (Reims) 17 ans et 332 jours

De Kroupi à Camara, aucun n’avait plus de 20 ans au moment d’inscrire cette saison leur premier but en L1

  • Elie Junior KROUPI (Lorient) 17 ans et 92 jours
  • Warren ZAÏRE-EMERY (PSG) 17 ans et 235 jours
  • Leny YORO (Lille) 17 ans et 307 jours
  • Emran SOGLO (OM) 18 ans et 38 jours
  • Désiré DOUÉ (Rennes) 18 ans et 120 jours
  • Khalil FAYAD (Montpellier) 19 ans et 142 jours
  • Cheick Oumar KONATÉ (Clermont) 19 ans et 175 jours
  • Oumar DIAKITÉ (Reims) 19 ans et 257 jours
  • Habib DIARRA (Strasbourg) 19 ans et 274 jours
  • Lamine CAMARA (Metz) 19 ans et 294 jours

À LIRE AUSSI : pourquoi le mercato hivernal est-il si important ?

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi