mardi 23 juillet 2024

Rétro : 1960, le gardien des verts Abbes dans les buts de l’OL…

À lire

Les relations n’ont pas toujours été tendues entre l’OL et l’ASSE. La preuve, le 12 octobre 1960, pour un match de coupe d’Europe des villes de foires (devenue Coupe de l’UEFA en 1971 et Ligue Europa en 2009). C’est vers Saint-Etienne que s’est tourné Lyon pour se faire prêter, le temps d’un seul match, le gardien international Claude Abbes.

Improbable, inimaginable aujourd’hui, cette anecdote est pourtant vraie. Alors que le gardien titulaire des Gones, un certain Marcel Aubour, est appelé en équipe de France Espoirs. Sa doublure, Claude Hugues, est blessé. Le coach lyonnais, Gaby Robert, se retrouve sans gardien à quelques jours d’un match de coupe d’Europe de prestige face aux Allemands de Cologne.

Plutôt que d’essayer de recruter un nouveau dernier rempart. il sollicite ses dirigeants dans le but de s’en faire prêter un comme cela était permis à cette époque pour les matches européens. Et pas n’importe lequel : l’un des meilleurs gardiens de l’histoire de l’ASSE, Claude Abbes.

A 33 ans, l’international a déjà deux Coupes du monde à son actif (1954 et 1958). En plus d’une immense aura au sein du club stéphanois avec lequel il fut champion de France en 1957 et finaliste de la Coupe de France en 1960.

Le 2 octobre, il était même du derby face à l’OL à Gerland (2-2). Il ne se doutait pas que dix jours plus tard il reviendrait à Lyon pour jouer un match de coupe d’Europe dans l’autre vestiaire.

Abbes n’avait jamais joué en nocturne

Le prêt, accepté par les dirigeants stéphanois et le président Pierre Guichard, ne prévoit qu’une pige d’un match, avant un retour express vers le Forez.

Particularité de la rencontre disputée en semaine, elle se dispute en nocturne. Une grande première pour Abbes, le stade Geoffroy-Guichard n’étant pas encore équipé de projecteurs.

Cela ne l’empêche pas d’être digne de son statut. Au cours d’une première période de haut vol où il repousse toutes les tentatives des attaquants allemands ; pour aider l’OL à mener 1-0 à la pause. Hélas, lui aussi touché par la malédiction des gardiens, blessé, il ne peut revenir sur la pelouse disputer la seconde période. Avec un Claude Hugues également diminué, l’OL ne peut pas préserver son avantage et s’incline 1-3.

Cette saison là, Claude Abbes reviendra à Gerland. En quarts de finale d’une Coupe de France qui se jouait sur terrain neutre face à Sochaux (3-1). Quant aux Gones, avec Marcel Aubour dans les buts, ils prenaient une belle. Mais insuffisante revanche en s’imposant à Cologne au retour 2-1 grâce à des buts de Gardon et Njo-Léa.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi