lundi 24 juin 2024

< Rétro > Dimitri Yachvili dans la légende du BO et des Bleus

À lire

Yachvili rime avec rugby ! Natif de Brive-la-Gaillarde, Dimitri Yachvili a été élevé dans l’amour du ballon ovale. Avec un grand-père et un père joueurs de rugby, le destin du jeune Français était déjà tout tracé.

C’est tout naturellement que Dimitri Yachvili se forme chez les jeunes du CA Brive, avant de rallier la capitale au sein du Paris Université club (PUC). A 21 ans, le Français traverse la Manche pour un court passage à Gloucester, qui se soldera tout de même par un titre de champion d’Angleterre. Positionné en tant que demi de mêlée, le joueur excelle par son jeu au pied.

À LIRE AUSSI : votre mag spécial Coupe du Monde de rugby 2023

Très vite, il tape dans l’œil de Patrice Lagisquet, l’entraîneur de Biarritz, qui vient d’être sacré champion de France. Le jeune Briviste fait donc son grand retour dans l’Hexagone. Il y restera 12 ans avant de prendre sa retraite. Figure emblématique du club, Dimitri Yachvili contribue fortement à la victoire des siens lors des championnats de France 2005 et 2006, inscrivant, au passage, le record de points marqués dans une finale, avec 29 unités contre le Stade Français en 2005 (37-34). Il remporte également un Challenge Européen en 2012, face à Toulon.

Record de points en finale du championnat

Si Dimitri Yachvili a marqué les esprits du Biarritz Olympique, il en va de même pour l’équipe de France. Sélectionné pour la première fois en 2002, en tant que remplaçant de Fabien Galthié, le jeune joueur trouve rapidement sa place au sein de l’effectif. Malgré une solide concurrence au poste (notamment avec Morgan Parra), il participe à la Coupe du Monde 2003 (4ème place), avant d’être écarté par Bernard Laporte en 2007.

Finalement, il est réintégré pour la Coupe du Monde 2011, qui s’achève, en finale, sur une défaite face aux All-Blacks. Durant ses nombreuses années en Bleus (61 sélections), il remporte le Tournoi des 6 Nations à quatre reprises (en 2004, 2006, 2007 et 2010). En 2014, la relégation en Pro D2 de Biarritz signe la fin de sa carrière.

Alors âgé de 33 ans, celui qu’on surnomme le « Yach » décide de prendre sa retraite malgré un contrat courant jusqu’en 2015. En l’espace de 12 ans, Dimitri Yachvili aura su conquérir le cœur des Biarrots, mais surtout celui des Français.

Le chiffre : 3

Fort d’un palmarès impressionnant, Dimitri Yachvili est monté à de nombreuses reprises sur le podium. Sa place préférée ? La dernière marche. En effet, le « Yach » est actuellement le3ème meilleur marqueur du championnat de France (depuis 2001) avec 2304 points. Il est devancé par Brock James (2494 points) et Romain Teulet (2612 points). Même son de cloche en équipe de France où il totalise 373 points, derrière Christophe Lamaison (380 points) et le légendaire Frédéric Michalak (436 points).

Le saviez-vous ?

Avec un père international français (à 15 reprises), mais d’origine géorgienne, Dimitri Yachvili et son frère Grégoire héritent des deux cultures. Alors que la légende de Biarritz choisit son pays natal, son aîné opte pour la Géorgie. Ainsi, lors de la Coupe du Monde 2003, les frères Yachvili se retrouvent, mais le parcours de leurs sélections n’aboutit pas à un affrontement direct.

Ewen Robin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi