mercredi 29 mai 2024

RETRO TOUR DE FRANCE : 1996, Indurain craque aux Arcs, Leblanc triomphe

À lire

7ème étape du Tour de France et première de montagne en 1996 entre Chambéry et Les Arcs comme sur l’édition 2022 de Tomblaine à La Super Planche des Belles Filles.

Rien ne va pour l’équipe Once

Dès le 3ème kilomètre du premier col du Tour, Laurent Jalabert est lâché par le peloton et accuse 4min35 de retard au sommet. Ce tour n’est pas le sien, il l’a bien compris. Il finit l’étape avec près de 13 minutes de retard.

De plus, l’autre leader Alex Zülle est victime de 2 chutes dans la descente du Cormet de Roselend. Il a plusieurs fois recollé au peloton mais finit par craquer un peu avant l’arrivée et finit ainsi 15ème à 3min29.

L’équipe Once ne peut pas non plus compter sur Johan Bruyneel qui lui, est tombé dans le ravin. La météo n’arrange en rien la situation avec de fortes pluies et du brouillard.

Le maillot jaune lâche, déjà

Stéphane Heulot qui porte cette si prestigieuse tunique abandonne à 2 kilomètres du sommet du Cormet de Roselend. Son genou le fait trop souffrir, il ne peut pas continuer.

> Vendredi 8 juillet (7ème étape) : Tomblaine – La super Planche des Belles filles

Le grand favori craque

Il s’appelle Miguel Indurain, il est le vainqueur des 5 derniers Tour de France, il est le grand favori de cette étape de montagne.

Après avoir passé sans soucis la Madeleine et le Cormet de Roselend il reste sans doute le plus difficile à affronter, la montée des Arcs. À 3,5 kilomètres du sommet, le cycliste espagnol craque et s’écarte. Avec beaucoup de peine et un coup de pédale lourd, rare sont ceux qui l’avait déjà aperçu sous cette facette. Un premier signe de faiblesse depuis 6 ans. Il termine difficilement 16ème à 4min19 du vainqueur et ait pénalisé de 20 secondes pour ravitaillement illicite dans le dernier kilomètre. Le coureur de l’équipe Banesto finira ce Tour à la 11ème place du classement général.

Luc Leblanc vainqueur

Champion du monde en 1994, Luc Leblanc attaque à 6 kilomètres de l’arrivée. Personne ne le reverra, Bölts et Dufaux n’ont plus le jus nécessaire. Celui qui a enchaîné les blessures s’offre une 2ème et dernière victoire sur la Grande Boucle.

Ça se joue à rien pour le maillot jaune

Evgueni Berzin termine 11ème de l’étape à 56 secondes de Leblanc. Cette performance lui permet d’arracher le maillot jaune à 16/100 de seconde devant Abraham Olano. Une décision qui à mis du temps à être prononcée tant l’écart était petit et difficile à départager.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi