vendredi 3 février 2023

Tour de France 2022 — 7ème étape : Tomblaine-La Super Planche des Belles Filles (vendredi 8 juillet)

À lire

Les coureurs s’élancent de Lorraine à Tomblaine, près de Nancy, vers l’arrivée mythique de la Planche des Belles Filles. La ville lorraine accueille un départ du Tour pour la troisième fois après 2012 et 2014. La première partie de la course sera sans grandes difficultés.

Au fil de la journée, la course devrait monter en intensité, le peloton sera nerveux avec la perspective de cette première arrivée au sommet à la Super Planche des Belles Filles qui est donc de nouveau au programme des coureurs cette année.

Une arrivée au sommet moins impressionnante que d’autres sommets dans les jours suivants, mais la Super Planche des Belles Filles est toujours spectaculaire, on se souvient bien sûr de la démonstration en 2020 de Tadej Pogacar devant Primoz Roglic dans le chrono qui lui avait permis de prendre le maillot jaune la veille de l’arrivée à Paris et de remporter son premier Tour de France. La défaillance de Roglic ce jour-là restera dans l’histoire de l’épreuve.

Pour la sixième fois en dix ans la Planche des Belles Filles a été retenue par les organisateurs trop contents d’avoir fait la découverte il y a quelques années de ce coin de France qui offre un grand spectacle avec une ambiance toute aussi folle. Aucun autre lieu, excepté bien évidemment Paris n’ont été aussi souvent ville étape depuis dix ans.

Une difficulté supplémentaire au parcours de la Planche des Belles Filles en allant jusqu’à la Super Planche des Belles Filles

Cette année, les organisateurs ont quand même innové, apportant une difficulté supplémentaire au parcours de la Planche des Belles Filles en allant jusqu’à la Super Planche des Belles Filles, une montée de 7 km à 8,7% dont un passage non goudronné à 24% dans le final ! A chacune des arrivées du Tour à la Planche des Belles Filles, le maillot jaune a changé de propriétaire. Cela montre que l’étape est toujours très animée avec de multiples rebondissements.

Si les gens sont restés sur la démonstration de Tadej Pogacar et sur la désillusion de Primoz Roglic, en 2022 les conditions de courses ne seront pas du tout les mêmes. Cette année, ce n’est pas un chrono, en fin de Tour, mais une étape en ligne de 176,3 km. La Super Planche des Belles Filles culmine à 1140 mètres d’altitude alors que la Planche des Belles Filles est à 1035 mètres d’altitude.

C’est la 5ème arrivée après 2012 et la victoire de Chris Froome, 2014 et le succès de Vincenzo Nibali, 2017 et la victoire de Fabio Aru. En 2019, c’est Dylan Teuns qui s’est imposé et bien sûr Tadej Pogacar a triomphé en 2020. Cette année, Thibaut Pinot sera surmotivé et porté par tous ses supporteurs sur l’ensemble de la montée. Il devrait y avoir une ambiance exceptionnelle comme en 2020.

L’avis de Yoann Offredo

« Une magnifique arrivée, il y avait eu un spectacle extraordinaire avec la prise de pouvoir de Pogacar. Cette fois-ci, ce ne sera pas un chrono, mais le spectacle sera là avec beaucoup de public, un Thibaut Pinot qui évoluera à domicile, il va être porté par la foule. Les grimpeurs seront aux avants postes, les candidats au général vont se marquer de près, il va y avoir du spectacle notamment dans la dernière montée à 24% dans le dernier kilomètre. »

De Copenhague, ville de départ, le 1er juillet, à Paris, pour l’arrivée, le 24 juillet, Le Quotidien du Sport vous présente les 21 étapes du Tour de France.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi