mardi 25 juin 2024

Rien n’est perdu perdu pour l’OL, à condition de gagner à Lens

Lens - Lyon (17h)

À lire

C’est un excellent classique de la Ligue 1 qui attend les passionnés. Lens – Lyon sent bon ce choc entre deux historiques du championnat de France. Il y a 20 ans, ces deux grands noms du foot français luttaient pour le titre suprême. Cette après-midi, dans l’antre lensoise, l’OL sera le favori d’une belle rencontre piège. Si au match aller, les Gones l’avaient emporté, ce n’était pas sans difficulté.

Lyon sait que la formule est simple : gagner, enchainer et faire une série. Ce sont les mots martelés par les joueurs et le staff ces derniers jours. Et pour cause, la victoire contre Nice a donné un nouveau visage aux hommes d’Antho Lopes. Lyon a retrouvé de sa superbe le temps d’un match. Temps d’arrêt. Lyon doit désormais confirmer pour revenir aux affaires de la Coupe d’Europe.

Le match contre Nice a le mérite de mettre en lumière tous les talents de cette équipe trop souvent frustrante. Car à chaque note de musique, quand les instruments répondent présent, c’est splendide à voir jouer. Lopes, Lukeba, la doublette Caqueret et Nodmbélé, Paqueta et Dembélé, cet OL a de la gueule quand même.

Et encore, on oublie Faivre et Emerson qui ont tous les deux fait un bon match. Lyon a du talent, Lyon a besoin de prendre des points.

Peter Bosz toujours là

Il est loin le temps où les jours de Peter Bosz semblaient compter. Car dans la tempête lyonnaise, un homme n’a jamais tremblé. il s’appelle Peter Bosz. Le coach lyonnais a traversé la tempête comme un poisson dans l’eau. Serein et déterminé, il a gardé son calme et mobilisé son groupe. Les ressorts de Peter Bosz ont été simples mais cohérents pour maintenir l’OL à flot.

Les Gones ont remonté la pente pour s’offrir un challenge de folie. En remontant l’écart entre Marseille et Lyon qui est de 9 points. Mieux encore, L’OL n’a que 5 poins de retard sur Nice après son succès. justement, cette victoire semble sonner le début d’une série pour Lyon. Il le faudra pour accrocher la Ligue des Champions.

Peter Bosz retrouve un groupe complet. Le retour de Toko Ekambi en est la parfaite illustration. En reléguant H.Aouar sur le banc, l’ailier lyonnais a apporté toute son expérience. percutant, excellent et très à l’aise, il a fait mal aux joueurs niçois. Avec 11 points prit sur 15 possibles contre le PSG, l’ASSE, Marseille, Monaco et Nice, Lyon peut encore revenir sur les équipes de tête.

La régularité, maître mot de la fin de saison de Lyon

Pour prvenir à renverser la tendance après une première partie de saison compliquée, les Gones ont tous les ingrédients pour un nouveau braquage à la lyonnaise. Pour cela, les titulaires de Nice devront suivre les conseils de Peter Bosz :

« Je n’ai vu aucun match pendant lequel on était stable pendant 90 minutes. On a réussi à le faire face à Nice pour la première fois. Si on veut être régulier, on doit continuer. Pour réussir, on doit encore s’entrainer et avoir faim. En tant qu’entraineur, je sens très vite ce qu’il se passe sur le terrain. Dans la transition, le pressing, la gestion du ballon, c’était du très haut niveau. On s’entraine bien en ce moment, depuis quelques temps. Nous étions très contents après le match. Je n’ai pas vu de relâchement.

On s’est tout de suite tourné vers ce déplacement à Lens. Lens avait bien joué ici lors du match aller. C’est une très bonne équipe mais je regarde d’abord mon équipe. Avec Romain Faivre et Karl Toko Ekambi, le pressing était beaucoup mieux face à Nice. Avec le système à 3 derrières, on avait plus de mal pour presser. Je suis très content du retour de Karl. Il revient avec de la confiance. La défense commence toujours par l’attaque. Le pressing est important. Contre Nice, il était très bien. Quand on joue comme ça, c’est plus facile pour la défense. » (Conférence de presse de Peter Bosz sur le site de l’OL)

L’ambiance a changé à l’OL

À l’issue de sa conférence de presse, Peter Bosz a salué la qualité des entrainements. Une remise en question du groupe et du staff qui permet aux lyonnais de croire aux places européennes. Dans cette course aux points, Lyon ouvre le bal contre Lens dans un match piège que Peter Bosz entend bien aborder avec sérieux et détermination :

« Les entrainements sont bons en ce moment. Ils travaillent pour être de meilleurs joueurs et être une meilleure équipe. Il y a plus de volonté. Ils comprennent le but des exercices. J’ai beaucoup de respect pour Lens et leur entraineur. Lens a de bons joueurs sur le plan individuel et un bon collectif. Ils ont un système clair qui a été établi depuis pas mal de temps. J’ai travaillé en Hollande avec Gaël Kakuta, c’est un très bon joueur, comme Seko Fofana. » (Conférence de presse – OLTV).

Dans les pas de son entraineur, karl Toko Ekambi a confirmé les changements dans les rangs des gones : « Nous préparons ce match à Lens comme celui face à Nice. On a été bien pendant 90 minutes, physiquement et collectivement. On doit réitérer cette performance. Nous étions un peu inconstant en début de saison. On va à Lens pour gagner. On a joué simple contre Nice, les uns pour les autres. Ce qui a fait notre force face à Nice, c’est le collectif.« 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi