mardi 18 juin 2024

Roland-Garros tout droit vers une grande première !

À lire

La Porte d’Auteuil vit un Roland Garros quelque peu agité en tribune. Les problématiques d’alcool ont ressurgi sans éclipser le sportif. Pour le moment, les favoris chez les hommes roulent tranquillement vers le dernier carré avec Alcaraz qui défie Tsitsipas, Sinner qui s’est qualifié pour les demies alors que Djoko est au tapis.

Sinner est le nouveau roi du monde après le forfait de Novak Djokovic. Celui qui a dépassé Roger Federer au nombre de victoires remportées en Grand Chelem (370 contre 369) n’a pas résisté à sa blessure au genou. Il souffre d’une lésion du ménisque médial droit sur la jambe droite. Un forfait qui offre à Ruud une intégration directe au dernier carré.

C’est désormais un tableau plus ouvert que jamais pour les concurrents encore en lice. Ruud affrontera le vainqueur du match Zverev contre De Minaur qui se joue le mercredi 05 juin.

La sortie prématurée de Novak Djokovic offre la possibilité à Carlos Alcaraz, Zverez, Tsitsipas ou encore Sinner de décrocher leur premier Grand Chelem de la Porte d’Auteuil.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du tennis dans votre mag

Alcaraz et l’obstacle (facile) Tsitsipas

Pour Carlos Alcaraz, numéro 3 mondial, le schéma vers la finale est presque tout tracé. Reste que l’Espagnol vit un Roland Garros en mode montée en puissance. Ce qui lui donne l’assurance de se procurer un niveau de jeu proche du presque parfait sur les 3 derniers matchs potentiels qui lui reste.

Le vainqueur de Wimbledon 2023 paraît focus sur son objectif sans pour autant se mettre une pression fatale comme l’an dernier. Carlos Alcaraz avait perdu contre Novak Djokovic après avoir été victime de quelques crampes.

Pour l’heure, l’Espagnol développe un tennis très fluide ce qui lui donne encore plus de fraîcheur pour la suite des événements. L’ouverture du tableau masculin avec le forfait du tenant du titre serbe sera bénéfique pour tous les postulants.

Carlos Alcaraz aborderait alors Wimbledon et les JO de la meilleure manière. En tout cas, il est désormais l’homme à battre. Le problème reste l’excellente palette technique dont fait preuve l’Espagnol sur tous les plans. Très complet sur terre battu, Alcaraz reste un chef d’orchestre difficile à déstabiliser.

Sinner déroule contre Dimitrov

L’Italien est peut-être le plus gros obstacle sur la route du titre pour Carlos Alcaraz. Lui aussi tranquille, Sinner brille par sa constance et sa solidité. Dimitrov pensait au moins emmener l’Italien dans une bataille en cinq manches, ce ne fut jamais le cas. Le Bulgare a passé la barre des 40 fautes directes quand Sinner en réalisait deux fois moins.

Sinner réalise un Roland Garros encore très solide et en costaud. Il possède les mêmes qualités que Alcaraz en fond de court. Il devra néanmoins s’appuyer sur son jeu de jambes s’il veut vaincre l’Espagnol en pleine bourre et qui n’a aucune gêne au bras. Le nouveau numéro un mondial à partir de lundi devra assumer son statut jusqu’à Wimbledon où là encore, il attend son heure pour accrocher son nom au palmarès.

En attendant, c’est la Porte d’Auteuil qui regarde avec un oeil amusé la bataille italo-hispanique de vendredi entre les deux meilleurs joueurs du monde du moment. Si Alcaraz ne se prend pas les pieds dans le tapis grec.

À LIRE AUSSI : l’oeil de la Porte d’Auteuil

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi