vendredi 14 juin 2024

Ronald Bernal (UC Monaco), programmé pour marcher sur les traces de son frère

À lire

A 18 ans, Ronald Bernal tente de se faire un prénom en découvrant l’Europe avec l’UC Monaco. Avant de rejoindre INEOS pour prendre la suite de son frère ?

Dans les années à venir, il faudra sûrement apprendre à composer avec la famille Bernal dans le peloton. A 18 ans, Ronald Stiven Bernal fait ses débuts sur le circuit européen avec l’Union Cycliste de Monaco. Plutôt puncheur, le jeune frère du vainqueur du Tour 2019 veut s’affirmer au plus haut niveau. Une opportunité que le directeur sportif, Guido Possetto, n’a pas voulu laisser filer.

« Ça s’est fait naturellement, explique-t-il. Quand Egan a fait part de sa volonté de voir son frère en Europe, pour sa première expérience, dans le cyclisme Espoirs, on s’est rapidement mis d’accord. Il y a une belle entente. Ça se passe bien. Ronald est tout jeune. Il découvre le cyclisme de haut niveau. Jusqu’à présent, il était tranquille chez les juniors en Colombie, même s’il a fait des résultats. C’est sa vraie première saison à Monaco. On ne lui met pas de pression (…) « Il porte un nom assez lourd, mais ça se passe bien. Egan est toujours à ses côtés. Ça va profiter aux autres coureurs de partager des entraînements avec lui et toute son expérience. »

À LIRE AUSSI : le cyclisme en 2024, les grands enjeux

« Egan est toujours à ses côtés »

Les liens ont toujours été forts entre Monaco et Egan Bernal, il était donc logique d’y voir son frère Ronald intégrer l’équipe Espoirs monégasque. « On connaît Egan depuis quelques années. Il avait failli intégrer notre projet Espoirs quand il était jeune vététiste. Il était même venu à Monaco pour un essai. Après, la chance a fait qu’il a pu intégrer directement l’équipe Androni-Giocattoli. Il est passé directement chez les pros. On a gardé de bonnes relations avec lui pendant toute sa carrière quand il a débarqué à Mona-co pour établir sa résidence. On a accueilli également Brandon Rivera qui est maintenant l’un de ses lieutenants chez INEOS-Grenadiers. » Ronald Bernal compte bien rapidement briller en Europe comme en Colombie pour prouver que le talent, c’est de famille !

À LIRE AUSSI : le miracle de son frère

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi