mardi 25 juin 2024

Rouen, Vannes, Lorient, ces villes qui veulent un club de Top 14

À lire

Les instances encouragent depuis plusieurs années les régions à développer le rugby sur tout le territoire. cela fonctionne avec la région ouest qui devient une terre importante du ballon ovale. Il manque cependant un club d’élite. Qui sera le premier club d’élite, un club breton ou un club normand ?

La Bretagne a toujours été une terre de foot, elle a le plus grand nombre de clubs en L1 (Lorient, Nantes, Rennes, Brest). Sans vouloir concurrencer le sport roi, le rugby s’installe progressivement parmi les sports qui comptent, il n’est plus seulement pratiqué dans le Sud-Ouest ; Gary Poinas, directeur général du Stade Nantais Rugby, s’en félicite :

« L’engouement en Bretagne pour le rugby est réel. Les places pour les matches du Mondial à la Beaujoire sont parties en quelques minutes. On doit surfer sur la bonne image véhiculée par l’équipe de France pour attirer les entreprises. Avec Rouen, Vannes et un peu plus loin La Rochelle, les fans de rugby peuvent voir du beau rugby. Il y a de la place pour tout le monde, pour tous les sports. »

Rouen et Vannes sont déjà en Pro D2, Nantes en Fédérale 1 et Rennes en Nationale progressent régulièrement et gravissent les échelons. Malgré la concurrence de nombreux sports d’élite dans les deux villes, Gary Poinas est convaincu que le rugby a sa place dans ces deux grandes villes :

« Nous avons de bonnes relations avec le hand, le basket, le volley. Il y a toujours des intérêts à échanger, tout le monde progresse comme ça, même avec les autres clubs de rugby du coin. On doit piocher les meilleures idées partout ». 

« Vannes et Rouen sont les deux projets le plus d’avance » 

« Nous avons une équipe et un staff technique de haut niveau, nous avons recruté des joueurs importants, il faut désormais trouver le bon équilibre sur le terrain. On a des ambitions, mais on ne veut pas brûler les étapes. Si on arrive à monter en Pro D2 dans quelques saisons, ce sera déjà énorme et il faudra bien gérer ce passage entre l’amateurisme et le professionnalisme même si on est déjà dans un semi-professionnalisme. A l’heure actuelle, les clubs les plus proches de l’élite sont Vannes et Rouen. Ce sont les deux projets qui ont le plus d’avance. Vannes a peut-être un temps d’avance, mais Rouen travaille aussi très bien. Rennes aussi a un beau projet. »

La Bretagne rêve d’avoir un jour un club dans l’élite, la dernière marche est souvent la plus difficile à franchir, mais Vannes n’en est plus vraiment très loin. A moins que Rouen ne lui grille la priorité…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi