jeudi 23 septembre 2021

Ruben Dias (Man. City) est-il le meilleur défenseur central en Europe ?

À lire

Arrivé l’été dernier pour 68 millions d’euros en provenance de Benfica, Ruben Dias fait le bonheur de Manchester City depuis maintenant un an. Si la Premier League est réputée pour son jeu physique, le joueur de 24 ans n’a pas froid aux yeux et se présente dorénavant comme un taulier.

Ruben Dias a un positionnement irréprochable

Pour se voir décerner le titre de meilleur joueur de l’année en Premier League par les journalistes, Ruben Dias a mis la barre très haute. Il devient ainsi le premier défenseur à recevoir cette distinction depuis Steve Nicol en 1989. Cette récompense est notamment due à son placement, souvent irréprochable.

Ne prendre qu’un but contre l’attaque du Paris-Saint Germain montre l’étendue de l’importance de Ruben Dias. Paolo Maldini, légende de ce poste, affirme : « Si je suis obligé de tacler, c’est que j’ai commis une erreur »… Une citation que Ruben Dias a bien ancré en lui. Rares sont ses tacles (24 en 32 matches de Premier League), inexistants ils sont lorsqu’il se retrouve en tant que dernier défenseur. Toute son activité repose sur un placement irréprochable, lui facilitant la tâche en réduisant les grandes courses ou des tacles inespérés.

Ses pieds : une relance digne des plus grands

Pris sous l’aile de Pep Guardiola, cela se fait ressentir. Au-delà d’un défenseur, « Ruby » se présente comme le maillon fort de la relance des Citizens. Ne pas balancer les ballons devant, telle est la philosophie de jeu de l’entraîneur espagnol qui a trouvé en son nouveau défenseur portugais un véritable maestro.

A la récupération de la balle, le numéro 3 de City ne panique à aucun moment, garde son calme et joue proprement… Une maturité qui lui aura permis de recevoir les éloges de Jamie Carragher.

L’ancienne légende de Liverpool déclarant à la suite de la double confrontation entre City et le PSG : « On dirait que c’est lui qui a 27-28 ans ». Une sérénité mise en valeur par des statistiques que l’on pourrait associer à un milieu de terrain : 84,78 passes en moyenne par match de Premier League, le tout en maintenant 93% de précision. Son jeu porté vers l’avant est facilement distinguable et lui a valu une troisième place d’honneur juste derrière Lionel Messi dans le classement des joueurs ayant le plus progressé vers l’avant avec le ballon… rien que ça !

Ruben Dias : corps et âme pour la victoire

Le Portugais peut parfois se laisser déborder. Lorsque c’est le cas, ce dernier n’hésite pas à user de sa personne pour contrer les attaques adverses. Ainsi, personne n’a oublié ce centre d’Ander Herrera (PSG) que Ruben Dias arrêta en se jetant et en prenant le ballon en pleine tête. Malgré des sauvetages héroïques, il n’accepte jamais les félicitations de ses coéquipiers et préfère se reconcentrer.

Un caractère qui fait penser à celui de Carles Puyol, légende du FC Barcelone, qui ne pense qu’au résultat tant que le match n’était pas fini. A son arrivée, le cinquième défenseur le plus cher de l’histoire déclara même : « Je suis un joueur qui aime gagner. Je suis un joueur agressif ».

Ruben Dias : un roc incassable

Le droitier d’1m87 pour 83 kilos est un dur à cuir, un mur qui aura consolidé la défense de City, lui apportant 15 clean sheets en 32 matches de Premier League. Souvent comparé à son homologue de la défense Virgil Van Dijk (Liverpool), « Ruby » apparait comme moins impressionnant physiquement que « VVD ».

Mais Ruben Dias, cette année, ce n’est qu’un seul match loupé pour blessure, dans un championnat où le contact physique est important. Depuis 2017/2018, on peut même recenser que 42 jours de blessures, 8 matches manqués pour le défenseur portugais malgré un enchainement de matches très important : 29 lors de sa première saison en pro avec Benfica, puis 54, 49 et enfin 53 sur les trois saisons suivantes.

Sa voix : Pepe n’a qu’à bien se tenir

« Il est toujours concentré, il fait ce qu’il a à faire et aide ses coéquipiers les milieux de terrain, les arrières latéraux et les défenseurs centraux à être toujours concentrés » déclarait Pep Guardiola en janvier. En novembre, il affirmait déjà : « Il nous donne ce charisme en défense et nous aide à guider les autres. » Ruben Dias, au-delà d’être un formidable défenseur et relanceur, se présente comme un métronome pour son équipe, c’est un leader qui n’hésite pas à donner de la voix.

Depuis 2018, il figure avec le Portugal en sélection, remportant notamment la Ligue des Nations en 2019… Aux côtés d’un certain Pepe. L’extravagant ex-défenseur du Real Madrid réputé pour son caractère et sa forte voix… qui sera donc en concurrence avec celle du défenseur de Manchester City pour mener son équipe à la victoire.

Mathieu Souesme

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_img
spot_img

Actu

À lire aussi

spot_img