mardi 23 juillet 2024

Série A : les clubs italiens ont perdu 3,6 milliards € en 3 ans

À lire

C’est un chiffre hallucinant que les clubs de Séria A ont découvert dans un rapport de la fédération italienne de football. 3,6 milliards d’euros de perte sur 3 ans, c’est immense et n’arrnage pas du tout les finances de la Série A.

C’est un rapport de la Fédération italienne de football qui ne va pas du tout rassurer à l’aube où les droits TV sont en grand danger. Le football italien a vécu des crises en 2023 mais la crise du COVID reste le point noir de ces 20 dernières années.

À LIRE AUSSI : toute l’actu foot dans notre mag de l’été

Les scandales de la Juventus en 2022 avait déjà fragilisé un édifice italien déjà fissuré. Sans oublier l’état de vétusté des installations de la plupart des clubs italiens. Seuls l’Udinese et la Juve ont un stade ultra moderne. Les deux clubs de Milan se cassent les dents sur le problème San Siro qui mérite un grand coup de fraîcheur.

Si le tableau du foot italien est bien noir, il ne s’arrange pas avec le rapport commandé par la Fédération italienne de football. Ce que l’on apprend est insignifiant et ne va pas redonner la confiance essentielle pour des investisseurs de renom d’investir dans le foot italien.

2019-2022 : 3,6 milliards € de perte nettes pour la Série A

Le chiffre est effrayant et il donne quelques sueurs froides au football italien. Pour être précis, le rapport fait le bilan de la première à la troisième division du foot italien. Toutefois, le Calcio est celui qui a eu le plus à perdre. En effet, sur la seule année 2021-2022. les clubs italiens ont perdu 1,4 milliard d’euros.

Entre la billetterie, les revenus des droits TV et le merchandising, les jours de match ont été fortement impacté. À titre de comparaison, les 20 clubs ayant le plus de revenus selon le Cabinet Deloitte génèrent 15% de leurs revenus annuels lors des matchs de championnat et de coupe d’Europe.

Un élément de réponse à la perte colossale qu’ont subi les clubs italiens. Si la perte d’1,4 milliard parait impressionnant, il faut aussi se rappeler de la dernière saison avant le Covid.

412 millions de perte en 2019, un endettement en hausse de 4,4% en 2023

Nous sommes en 2018-2019, personne n’entend le Covid dans ses oreilles. Nous en sommes bien loin. Sauf que le foot italien est déjà malade et les chiffres le démontrent. C’est simple, sur une saison normale de championnat, les 20 clubs de Série A ont tout de même quelques lignes rouges à revoir.

Selon le rapport de la fédération italienne, lors de la saison 2018-2019, la perte cumulée pour les clubs italiens s’élève à 412 millions d’euros sur la saison. Ce qui représente 20,6 millions d’euros par club en moyenne.

4 ans plus tard, la santé financière des clubs de Série A ne s’arrange toujours pas. 2019 était déjà un signal d’alerte pour les instances italiennes. 2023 propose les mêmes signaux inquiétants. En effet, l’endettement des clubs a grimpé de 4,4% s’établissant à 5,6 milliards d’euros. C’est déjà beaucoup et rappelle que le foot italien est bien en crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi