mercredi 5 octobre 2022

Sheriff Tiraspol : Dans la cours aux grandes étoiles européennes

À lire

Passé par tous les tours de qualification, le Sheriff Tiraspol dispute pour la première fois de son histoire une phase de groupes de la Ligue des Champions. Avec un recrutement massif, le club moldave veut faire bonne figure auprès des grandes écuries européennes, à l’image de sa victoire face au Chakhtior en ouverture.

C’est l’équipe surprise de cette Ligue des Champions 2021/2022. Après avoir disputé tous les tours de qualification avec succès, le Sheriff Tiraspol va découvrir la phase de groupes de la C1.

Un parcours déjà historique pour le club moldave, créé en 1997, et dont le meilleur résultat dans la compétition restait un troisième tour préliminaire (entre 2012 et 2014, puis en 2017). Le champion de Divizia Nationala a éliminé dans cet ordre Teuta Durres (Albanie) et Alashkert (Arménie), avant de s’offrir l’Etoile Rouge de Belgrade pour accéder aux barrages de la Coupe aux grands oreilles.

L’équipe entraînée par Yuriy Vernydub a de nouveau réalisé un exploit en s’imposant largement à domicile face au Dinamo Zagreb (3-0), qui est un habitué des Coupes d’Europe. Avec 14 buts inscrits pour seulement deux encaissés lors des qualifications pour la C1, Tiraspol a démontré une efficacité redoutable dans la finition et une belle solidité défensive.

Un niveau de jeu qui sera difficile de confirmer pour le quadruple champion de Moldavie en titre, face à une opposition plus relevée avec notamment des matchs de prestige contre le Real Madrid et l’Inter Milan dans le groupe D, et aussi face à Shakhtar Donetsk, autre barragiste qui s’en est sorti de justesse contre l’AS Monaco.

Sheriff Tiraspol, le petit poucet regarde l’Inter et le Real dans les yeux

Si atteindre ce stade de la compétition est déjà une grande réussite, le club ne compte pas se reposer sur ses acquis. Depuis le début de l’année 2021, une quinzaine de joueurs ont rejoint Tiraspol, soit près de la moitié de l’effectif.

Un recrutement massif afin de franchir un palier sur la scène européenne. Les dirigeants ont fait leurs emplettes aux quatre coins de la planète. Parmi les principales arrivées, on peut citer le gardien grec Georgios Athanasiadis, le milieu de terrain luxembourgeois Sébastien Thill ou encore l’attaquant malien Adama Traoré.

Passé par la réserve du FC Metz, ce dernier s’est mis en évidence lors des tours de qualification pour la Ligue des Champions en trouvant le chemin des filets à quatre reprises en sept matchs, dont un doublé lors du barrage aller contre le Dinamo Zagreb.

Un effectif largement renouvelé

Avec une expérience très limitée par rapport à ses adversaires, le Sheriff Tiraspol avance en terrain inconnu dans une compétition où les petits clubs européens tentent de faire de la résistance face aux grands habitués de la C1. Sur le papier, la mission d’éviter la dernière place du groupe s’annonce impossible pour l’équipe de Yuriy Vernydub, mais la victoire sur le Chakhtior en ouverture (2-0) a ravivé les espoirs de qualification.

Le principal objectif consistera surtout à apprendre auprès des meilleurs joueurs et des meilleures formations afin d’évoluer dans le style de jeu et de tenter différentes stratégies à l’avenir et pourquoi pas de venir jouer les arbitres dans la lutte aux premières places de la poule. Avec un bloc bas en 4-2-3-1, Tiraspol mise sur un jeu en contre-attaque et compte bien causer quelques maux de tête au Real et à l’Inter.

Bruno Biache

Le petit poucet de la compétition à découvrir dans le mag Le Sport.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi