jeudi 25 avril 2024

(Story) Karim Benzema : de la légende Madrilène à l’exil doré

À lire

Pour certains, c’est une fin de carrière ratée, pour nous, c’est une réussite totale ! Âgé de 35 ans, il quitte le plus grand club du monde, par la grande porte, après avoir obtenu le Ballon d’or, en 2022. Que pouvait-il espérer de mieux pour sa fin de carrière ? Signer dans un autre club européen ? Difficile de se « payer » Benzema, seule, l’Arabie Saoudite, pouvait lui offrir le pont d’or qu’il mérite !

2013/2014 : Real Madrid – Atlético Madrid (4-1)

L’UEFA Champions League 2013-2014 était la 59e édition de la compétition. Elle s’est tenue entre le 2 juillet 2013 et le 24 mai 2014. La finale( s’est jouée entre le Real Madrid et l’Atlético Madrid à l’Estádio da Luz à Lisbonne, au Portugal, ce qui en fait la cinquième finale à opposer deux équipes de la même ligue (après les finales de 2000, 2003, 2008 et 2013) et c’était la première
fois dans l’histoire du tournoi que les deux finalistes étaient originaires de la même ville.

Il s’agissait également de la deuxième finale 100 % espagnole, après celle de 2000 entre le Real Madrid et Valence, et de la cinquième finale entre équipes d’un même pays, les autres étant celles de 2003 (Italie), 2008 (Angleterre) et 2013 (Allemagne).

Le Real Madrid, qui a éliminé le tenant du titre, le Bayern Munich, en demi-finale, s’est imposé en prolongation, lui offrant ainsi un 10e titre record dans la compétition. La Maison Blanche a égalisé à la fin de la seconde période grâce à Sergio Ramos, puis s’est retiré pendant la prolongation pour gagner 4-1.
Le Real de Madrid l’emporte finalement 4-1, avec des buts de Cristiano Ronaldo, Marcelo, Gareth Bale et Sergio Ramos, pour un but de l’Atlético de Diego Godin.

Le Real marque 41 buts

En dehors de cela, ce fut l’une des rares finales entre deux Espagnols. Le Real Madrid a été champion de cette édition (battant, avec 41 buts, le record de buts dans une édition de la compétition, record resté en vigueur jusqu’à l’édition 2020-21).

Auparavant, l’équipe blanche avait battu Schalke 04 en huitièmes de finale par 9-2 au total, le Borussia Dortmund, équipe par laquelle elle avait été éliminée la saison précédente, par 4-2 au total, et l’actuel champion du Bayern Munich, en demi-finale, par un total de 5-0.

Cette victoire lui a valu une qualification pour la Super Coupe d’Europe 2014 et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2014, titres qu’il a également fini par emporter dans ses vitrines. Cette année-là, l’équipe blanche a également remporté la Copa del Rey, la Super Coupe d’Espagne et l’Atlético de Madrid, finaliste, a remporté la Primera División espagnole.

La finale s’est déroulée à l’Estadio da Luz dans la ville de Lisbonne, au Portugal. Il s’agissait de la deuxième finale organisée dans ce pays, 47 ans après celle disputée au Stade National du Portugal, à la périphérie de la capitale de Lisbonne, dans laquelle le Glasgow Celtic s’était imposé face à l’Inter Milan.

Il s’agissait encore de la septième finale de l’UEFA Champions League (sans compter les finales jusqu’en 1992, alors connue sous le nom de Coupe des clubs champions européens) à se prolonger en prolongation et la première à être résolue pendant cette période, sans qu’il soit nécessaire de tirer un penalty.

C’était également la deuxième finale la plus marquante de l’histoire du tournoi en tant que Ligue des champions, après le match nul 3-3 entre Milan et Liverpool en 2005, et a fourni la deuxième plus grande marge de victoire, derrière la victoire 4-0 de Milan sur Barcelone en 1994.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du foot dans votre mag

2015/2016 : Real Madrid – Atlético Madrid (1.1 / 5-3)

Ça aurait pu être revanche pour l’Atlético, il n’en fut rien, le Real remporte sa 11ème ligue des champions. La finale de l’UEFA Champions League 2015-2016 s’est déroulée le 28 mai 2016 au stade Giuseppe Meazza de Milan, en Italie. Cette 61ème édition de la finale de la Coupe d’Europe et la 24ème dans le format actuel de la Ligue des Champions, a été disputée par deux clubs espagnols, le Real Madrid Club de Fútbol et le Club Atlético de Madrid.

C’était la deuxième fois dans l’histoire de la compétition, que les deux finalistes étaient originaires de la même ville, rééditant le seul précédent du derby final de Lisbonne 2014.

La finale a commencé avec la domination du Real Madrid, mettant en évidence un coup franc de Gareth Bale à la 6ème minute, que Casemiro a terminé à bout portant, dévié par le gardien Jan Oblak et plus tard à la 15ème minute, l’action du premier but du Real Madrid.

Toni Kroos tire un coup franc latéral, Bale prolonge sa tête et Sergio Ramos marque le 1-0. Les 30 minutes suivantes jusqu’à l’entracte se sont déroulées sans chances claires pour aucune des deux équipes.

Après la pause, les rojiblancos ont réussi a égaliser, grâce à un penalty pour le renversement de Fernando Torres par Pepe dans la surface, mais Griezmann a envoyé le tir sur la barre transversale.

L’Atlético a continué à chercher le but de Navas, mais les trois occasions les plus claires ont été pour Madrid avec un tir de Benzema face à Oblak, un tir avec la première touche de Cristiano dans la surface qui a été sauvé par le gardien et un slalom de Bale qu’il assiste Cristiano, dont le rebond ultérieur se termine à nouveau sur Bale, qui dribble vers Oblak, Savic tirant sous les bâtons. Après ces occasions, l’Atlético a égalisé à la 79e minute, grâce à un but de Carrasco après une passe décisive de Juanfran Torres sur une action rapide de l’aile droite.

Avec ce résultat 1–1, les 90 minutes réglementaires se terminaient et les prolongations commençaient, au cours desquelles les deux équipes ont joué un match conservateur, essayant de ne pas commettre d’erreurs et n’ayant eu aucune occasion de marquer notable.

La fin de la prolongation a été atteinte avec le même résultat d’égalité, la finale étant décidée aux tirs au but. Le Real Madrid a gagné 5-3 aux tirs au but, après que Juanfran ait raté le quatrième penalty rouge et blanc et que Cristiano ait marqué le cinquième penalty final.

2016/2017 : Real Madrid – Juventus de Turin (4-1) : le real dompte a vieille dame

La finale s’est déroulée dans la ville de Cardiff (Pays de Galles) le 3 juin 2017, où le Real Madrid a battu la Juventus 1 à 4, remportant sa douzième Ligue des Champions de l’UEFA et devenant ainsi la première équipe à conserver le titre sous le nouveau format.

Le chiffre du match serait le Portugais Cristiano Ronaldo, marquant respectivement le premier et le troisième but des meringues, Casemiro et Marco Asensio seraient les buts restants. Pour la Juventus, Mario Mandzukic marquerait le seul but de l’équipe italienne en finale.

En revanche, l’équipe turinoise a prolongé son bilan négatif en finale de ce tournoi, avec sept finales perdues (record de 2-7 au total).

De nouveau champion, le Real Madrid a disputé la Super Coupe d’Europe 2017 contre Manchester United (champion de l’UEFA Europa League 2016-17), devenant champion et remportant son quatrième titre ; et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017, qui s’est déroulée en décembre de la même année et dont il a également été champion.

Nouveau record pour le Real

Avec cette victoire, le Real Madrid a remporté un nombre record de douze titres de Coupe d’Europe/Ligue des Champions et est devenu le premier club à remporter deux titres consécutifs dans l’ère de la Ligue des Champions – à partir de 1992.

Il s’agit de la troisième victoire du club en quatre saisons, un exploit qui ne s’est produit que trois fois auparavant : le Real Madrid lui-même (1956-60), l’Ajax (1971-73) et le Bayern Munich (1974-76). Le Real Madrid n’a pas perdu de finale à l’époque de la Ligue des Champions et sa dernière défaite remonte à 1981.

Cette victoire a également permis au Real de réaliser son premier doublé en Ligue et en Coupe d’Europe depuis la saison 1957-58. Le premier but du Real Madrid en finale marquait son 500e but au total dans la compétition, devenant ainsi le premier club à franchir ce cap. Cristiano Ronaldo est également devenu le premier joueur à marquer lors de trois finales de Ligue des champions, et le deuxième avec la Coupe d’Europe incluse, derrière les cinq finales au cours desquelles Alfredo Di Stéfano a marqué.

Marco Asensio, vingt et un ans, est devenu le plus jeune joueur du Real Madrid à marquer lors d’une finale de Coupe d’Europe/Ligue des Champions.

2017/2018 : Real Madrid – Liverpool (3-1) échec et mat

Le Real Madrid a réitéré sa victoire après avoir battu Liverpool en finale 3-1. De cette manière, le Real Madrid a disputé la Super Coupe d’Europe 2018 contre l’Atlético de Madrid, champion de l’UEFA Europa League 2017-2018, et s’est également qualifié pour disputer la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018.

La finale s’est déroulée au Stade olympique de Kiev, d’une capacité de 70 050 spectateurs, qui accueille les matchs importants du Dinamo Kiev et de l’équipe nationale de ce pays.

C’était la première fois que la finale d’une compétition européenne de clubs se déroulait en Ukraine. En 2018, les dynamiques sont inversées : c’est le Real Madrid de Zinédine Zidane qui aborde la finale en favori après deux sacres consécutifs en 2016 et 2017, rêvant de réussir la passe de trois à Kiev, alors que le Liverpool de Jürgen Klopp est une équipe encore en apprentissage.

En ce 28 mai 2018, le début de match, heurté, voit la star des Reds Mohamed Salah sortir blessé à une épaule, victime d’une prise de judo du défenseur madrilène Sergio Ramos. Et le gardien de Liverpool Loris Karius, se plaignant d’un coup de coude du même Ramos, reste sur le terrain mais se verra diagnostiquer une commotion cérébrale quelques jours après le match.

2021/2022 : Real Madrid – Liverpool : retour aux affaires

La finale se dispute sur une seule rencontre, le samedi 28 mai 2022. Elle devait initialement se disputer au stade de SaintPétersbourg en Russie mais à la suite du début de l’invasion par cette dernière de l’Ukraine le 24 février 2022, l’UEFA décide le lendemain que la finale sera jouée au stade de France à Saint-Denis.

La finale de la Ligue des champions a commencé avec la domination de Liverpool, la possession et les occasions en début de match sont venues de l’équipe anglaise. Salah, Mané et Thiago Alcántara ont testé Thibaut Courtois, mais le gardien du Real Madrid a été très précis. Quelques minutes avant la fin de la première mi-temps, le Real Madrid commençait à dominer et marquait un but qui fut refusé pour hors-jeu.

Aucune des deux équipes n’a apporté de changement d’alignement pendant l’intervalle. [43] Liverpool a continué là où il s’était arrêté, alors que neuf minutes après le début de la seconde période, Alexander-Arnold a joué un autre centre vers la surface de réparation du Real Madrid qui n’était pas loin de la tête de Thiago et a fini par être repoussé par Courtois.

À la 59e minute, Madrid prenait l’avantage contre le cours du jeu, Valverde a fait une course avec le ballon sur le côté droit, avant de finalement jouer un centre bas vers Vinícius Júnior dans la surface de réparation qui a réussi à mettre le ballon dans le filet pour porter le score à 1-0.

Fabinho a reçu le premier et unique avertissement de la soirée, après avoir reçu un carton jaune à la 62e minute de l’arbitre Clément Turpin pour une faute sur Valverde.

À 24 minutes de la fin, Liverpool faisait pression pour égaliser

Salah s’est avancé avec le ballon et a tenté un tir juste à l’extérieur de la surface de réparation qui a fini par être arrêté sur le côté droit de son but par Courtois. Liverpool effectuait ensuite son premier remplacement de la finale à la 65e minute, Luis Díaz remplaçant Diogo Jota. Liverpool a poussé à nouveau pour un but alors qu’une tête traversant le but de Jota a presque trouvé son chemin vers Salah, mais a été bloquée par Courtois.

Madrid a ensuite eu l’occasion d’en marquer un autre à la 75e minute, alors qu’un coup franc dans la surface de réparation de Liverpool par Toni Kroos a trouvé son chemin vers Casemiro qui a ensuite tenté de faire passer le ballon

vers Benzema et Vinícius, mais a été récupéré par Andrew Robertson. Liverpool a ensuite procédé à deux autres changements, puisque Thiago et le capitaine Jordan Henderson ont remplacé Naby Keïta et Roberto Firmino à la 77e minute.

Liverpool a continué à faire pression pour l’égalisation, alors que des passes ont eu lieu entre Salah et Firmino avant que Salah ne prenne un autre tir juste à l’extérieur de la surface de réparation qui a fini par être dévié par Jota et soigneusement repoussé par Courtois dans ses fesses.

Salah s’est de nouveau présenté à huit minutes de la fin, alors qu’un ballon par-dessus de Fabinho a trouvé son chemin vers l’Égyptien qui a tenté de se battre contre Ferland Mendy avant de tomber et de voir son effort résultant être sauvé par Courtois.

Madrid effectuait son premier changement du match à la 86e minute, lorsque Valverde remplaçait Eduardo Camavinga. À la fin du temps réglementaire, le quatrième arbitre a indiqué qu’un minimum de cinq minutes de temps d’arrêt serait joué. Madrid a effectué ses deux autres remplacements dans le temps additionnel, alors que Dani Ceballos a remplacé Luka Modric à la 90e minute et que le buteur Vinícius a été éliminé à la 93e minute pour Rodrygo. Malgré les efforts continus de Liverpool pour marquer un but dans les derniers instants, le match s’est terminé avec une victoire de Madrid 1-0.

Cette année-là, Karim Benzema obtient le titre de meilleur buteur, avec 15 réalisations et également le titre de meilleur joueur de la finale, sans oublier le but de la saison attribué également à Karim.

l’Arabie Saoudite pour son contrat du siècle

Il n’est plus un jeune débutant, mais en fin de carrière, alors négocier un tel contrat me parait une fin de carrière idéale. C’est même la meilleure chose qui pouvait lui arriver. D’ailleurs d’autres stars ont répondu à l’appel des dollars, non, et des bien plus jeunes que lui. Et même si l’ambiance est désormais tendue entre lui et son club, l’Arabie Saoudite ne veut pas laisser partir son joueur, car Benzema est bien plus qu’un joueur, il s’agit d’un symbole pour toute une nation.

Benzema souffre d’une de la comparaison avec son ancien club, le Real de Madrid, et Al-Ittihad, un club, leader de son championnat, certes, mais bien loin des ambitions du ballon d’or 2022.L’Arabie Saoudite vise la Coupe du monde 2030, et Benzema va servir à cette promotion. Karim devrait rester en Arabie Saoudite, peut-être dans un autre club, ce n’est pas une question d’argent, les clubs saoudiens n’en n’ont pas besoin, mais juste pour l’image du pays.

En contrat jusqu’en 2026, Karim pourra alors savourer une retraite bien méritée, mais il ne serait pas étonnant qu’il reste proche du monde du football… Karim s’est engagé pour deux ans avec Al-Ittiad, pour un montant record de 200 millions d’euros, et vous dîtes qu’il rate sa sortie (pour mémoire, le golfeur Jon Rham (29 ans et pas en fin de carrière) a signé, alors qu’il jurait que cela n’arrivera jamais, un contrat avec le LIV (circuit de Golf fiancé par l’Arabie Saoudite), pour 600 millions d’euros, mettant la famille Rham à l’abri, comme il l’a précisé).

Il vient de mettre sa famille à l’abri, on ne peut lui reprocher, et, pour mémoire, on rappelle que c’est le club qui lui a proposé cette fabuleuse somme, pas lui, et il aurait été bien idiot de refuser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi