jeudi 13 juin 2024

< Story > Kylian Mbappé et la Coupe du Monde, une connexion légendaire

À lire

Avec un potentiel aussi exceptionnel, à seulement 24 ans, il a déjà tellement fait, que ce qu’il lui reste à faire peut l’amener à des hauteurs seulement fréquentées par les géants du football. Et peut-être même les dépasser ?

Au rythme qui est le sien depuis qu’il a frappé une première fois à la porte des grands, avec Monaco en Ligue des Champions en 2017, à 18 ans, et à considérer qu’il poursuive sa carrière encore dix ans, Kylian Mbappé a la possibilité de rejoindre Pelé, CR7 et Messi, trois joueurs qu’on pensait à jamais inaccessibles dans les deux compétitions de référence ; en Coupe du monde pour le Roi et en Ligue des Champions pour ses deux sujets.

En Ligue des Champions d’abord, avec sa moyenne actuelle de 6 buts par saison, et un total de 40 buts inscrits aujourd’hui, il atteindrait au minimum la centaine à 34 ans, plus s’il avait l’opportunité de passer enfin tous les ans le cap des quarts de finale, au PSG ou ailleurs.

De quoi largement monter sur le podium et se rapprocher des deux seuls buteurs à avoir dépassé les 100 buts, Messi (129) et CR7 (141), à considérer qu’à 34 et 35 ans, Lewandowski (91 buts) et Benzema (89 buts) n’y parviendront pas…

Toujours en quête d’un premier trophée, son avenir immédiat déterminera la trace qu’il peut espérer laisser. En choisissant de rester fidèle au PSG, où il est sous contrat jusqu’en 2025, il renforcerait son statut de meilleur joueur de l’histoire du club. Déjà meilleur buteur toutes compétitions confondues (202 buts devant les 200 de Cavani et les 156 d’Ibrahimovic), il écraserait aussi la concurrence en Ligue des Champions où ses 34 buts lui offrent un net ascendant sur ses poursuivants encore au club, notamment Neymar avec 22 buts -,etenLigue1oùiladéjàprislapole en dépassant les 138 de Cavani.

La Coupe du monde, son terrain de jeu favori !

En rejoignant un autre club européen, le Real Madrid, il augmenterait peut-être ses chances de soulever enfin la coupe aux grandes oreilles, mais sans aucune certitude de le faire aussi souvent que Messi (4 victoires) et CR7 (5). En Coupe du monde, deux participations lui ont déjà permis de rejoindre Pelé dans le top 5 avec 12 buts.

La perspective d’une troisième phase finale suffirait pour lui permettre de prendre seul les commandes d’un classement dominé par Miroslav Klose (16 buts), devant Ronaldo (15 buts), Gerd Muller (14 buts) et le duo Just Fontaine-Léo Messi (13 buts). En jouant jusqu’à 36 ans, Mbappé aurait la possibilité de disputer cinq Coupes du monde jusqu’à celle de 2034 et d’ajouter au record éternel de Fontaine sur une seule édition (13), celui d’un nombre total de buts qui pourrait largement dépasser la vingtaine… et être tout aussi inaccessible.

Avec déjà deux finales à son compteur, la première victorieuse face à la Croatie qu’il crucifia en inscrivant le quatrième but, la seconde marquée du sceau de sa classe avec un triplé historique, le nouveau capitaine des Bleus est passé à côté d’un doublé qui l’eut, pour le coup, rapproché de Pelé, mais avec encore davantage d’impact puisque le Brésilien avait été beaucoup moins décisif pour le second des deux succès consécutifs de la Seleçao en 1962.

« Il est passé à côté de quelque chose de grandiose, nous dit l’ancien coach parisien, Vahid Halilhodzic, mais il peut encore faire tellement que je ne lui vois pas de limites. Il sera difficile pour lui d’avoir le même palmarès que Messi ou CR7, qui avaient débuté leur carrière dans des clubs capables de gagner la Ligue des Champions, mais individuellement, il a déjà marqué l’histoire de l’équipe de France comme personne avant lui. Surtout, il a assez de talent pour continuer à faire gagner cette équipe avec Deschamps comme sélectionneur et une nouvelle génération de joueurs fantastiques qui arrivent et lui permettront de rester au sommet. »

Aujourd’hui, après tant d’échecs répétés avec le PSG au niveau européen, c’est évidemment en sélection, plus qu’en club, à l’instar de Pelé avec le Santos FC et le Brésil, que Mbappé dispose des meilleurs atouts pour marquer l’histoire de manière inédite.

« On n’a peut-être encore rien vu… ! »

Une troisième finale d’affilée en 2026 (seuls le Brésil et la RFA y sont parvenus) serait un préalable à une troisième étoile qui le placerait en position de force, à 28 ans, pour aller en chercher une quatrième avant de raccrocher les crampons.

Le scénario n’a rien d’utopique. Il passe aussi par l’Euro où il a une revanche à prendre la saison prochaine après être passé à côté de sa première participation (0 but en 2021, éliminé en 8èmes de finale par la Suisse). Dans une planète foot qui aura perdu en route CR7 et Messi, et vivra certainement au rythme du duel Mbappé-Haaland, l’absence de compétitivité de la Norvège offre un net avantage au Français et le place d’ores et déjà comme le joueur phare des années 2020-2030.

Il ne tient ensuite qu’à lui qu’il soit aussi le joueur du XXIème siècle. Par son aura, son talent, son influence décisive sur le rendement de ses équipes, autant que par ses stats et son palmarès, Kylian Mbappé a assez d’armes dans son jeu pour mettre le monde à ses pieds. « On n’a peut-être encore rien vu ! » nous glisse Halilhodzic dans un grand sourire énigmatique et plein d’espoir.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi