jeudi 25 avril 2024

Tatafu, Alo-Emile, van der Merscht, Merkler… Ces binationaux qui interessent Fabien Galthié

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Au moment de se reconstruire, l’équipe de France et Fabien Galthié sont toujours en quête de nouveaux joueurs « étrangers » pour venir les aider à repartir de l’avant. Le Toulousain Emmanuel Meafou capé pour la première fois contre le Pays de Galles ne devrait pas être le dernier…

Cela faisait plusieurs années qu’il en rêvait, répétant même la Marseillaise sur Spotify ! Emmanuel Meafou est enfin devenu, à 25 ans, le 10 mars dernier, contre le Pays de Galles, un joueur du XV de France. Le 2ème ligne franco-australien ne manque pas d’inspirer d’autres joueurs du Top 14.

Dans l’histoire de l’équipe de France, les joueurs étrangers ayant porté le maillot Bleu ne manquent pas comme Pieter de Villiers, Tony Marsh, Steven Hall, Brian Liebenberg, Jocelino Suta, Antonie Claassen, Daniel Kotze, Scott Spedding, Rory Kockott, Noa Nakaitaci, Virimi Vakatawa, Alivereti Raka ou encore Uini Atonio. Des noms qui ont fait le bonheur de la sélection française. Un temps pressenti pour être au Mondial 2023, Manny Meafou a dû patienter jusqu’en mars 2024 pour porter le maillot bleu.

Fabien Galthié n’a pas caché que la possibilité de voir d’autres joueurs venir renforcer les rangs des Bleus existe, notamment sur des postes importants du pack comme les piliers. A 34 ans, Atonio sait qu’il ne lui reste plus beaucoup d’années au plus haut niveau et sans un discours convaincant de son sélectionneur, le natif de Timaru en Nouvelle-Zélande aurait déjà pris sa retraite internationale après la Coupe du Monde 2023.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans votre mag

Des piliers pour pallier les manques

Les noms ne manquent pas au poste de pilier et notamment celui de Tevita Tatafu. Le Tongien de 21 ans est l’un des éléments majeurs de l’Aviron Bayonnais et pourrait être éligible dès la fin d’année 2024. Moses Alo-Emile possède également un profil qui intéresse Galthié. Capable de jouer sur les deux postes de pilier, il est déjà un élément d’expérience du Stade Français, à 24 ans.

Le jeune frère de l’international samoan et capitaine parisien, Paul Alo-Emile, ne serait pas insensible à l’équipe de France même si le Manu Samoa n’abandonnerait pas l’idée de le convaincre de porter le maillot frappé de la fleur de teuila. Son coéquipier JJ van der Merscht (24 ans) ne passe pas inaperçu avec son physique impressionnant (2m) et sa capacité à avancer sur les impacts.

Le 2ème ligne sud-africain peut aussi évoluer en 3ème ligne. Une polyvalence qui peut être un atout au moment de décider le sélectionneur de l’équipe de France. Joel Merkler est déjà international avec l’Espagne mais, au regard de ses prestations, le jeune pilier de 22 ans du Stade Toulousain pourrait être rattrapé par l’équipe de France dans les prochaines années. Les candidats ne manquent pas dans le Top 14 pour rejoindre les Bleus et les choix risquent d’être difficiles à faire dans les saisons futures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi