mercredi 24 juillet 2024

Tempête en Premier League : Manchester City risque l’exclusion

À lire

Manchester City risque jusqu’à l’exclusion du championnat. Le champion en titre est suspecté de fraude financière et de tromperie auprès de la PL, de 2009 à 2018. Le championnat anglais reproche au club du nord de l’Angleterre une insincérité sur les produits et les charges dont fait l’objet le club d’Abu Dhabi. De quoi relancer les spéculations sur le riche football anglais.

Manchester City est sous le coup d’une grave menace. En effet, les Skyblues sont dans le pétrin, après la divulgation de l’enquête de la Premier League sur la gestion du budget du club. Depuis 4 ans, la PL suspecte Manchester City de violer les règles en matière de financement. De quoi jeter un discrédit lourd sur le modèle du championnat anglais.

En effet, pendant la période observée, le champion anglais a enfreint pendant 10 ans les très strictes règles financières de la PL. En outre, tous les clubs anglais ont l’obligation de présenter des budgets sincères et vérifiés auprès de l’instance dirigeante de la première division anglaise.

Plus grave encore, City aurait violé les règlements de l’UEFA. Ce qui pourrait lui valoir un retrait de points pur et simple.

Les conséquences du retrait de points seraient toutefois minimes pour les Citizens qui laisseraient le titre entre les mains d’Arsenal. En revanche, une exclusion serait dramatique pour la PL.

La PL n’aime pas la tromperie

Régie par une société commerciale, le championnat anglais, le plus suivi au monde dispose d’un règlement très stricte en matière de finance et de comptabilité. La sincérité des comptes est d’une grande rigueur et les clubs n’ont pas le droit à la tromperie. Sauf que City n’est pas connu pour équilibre de ses finances.

Le club détenu par Abu Dhabi a réalisé par le passé des montages financiers douteux pour respecter le fair play financier de l’UEFA. En effet, la compagnie Ethiad avait mis la main au portefeuille pour rentrer dans les clous. Sauf que les écritures comptables du club de Manchester n’ont pas duré un an mais une décennie. Et surtout, sous couvert de « sponsoring », une partie de l’argent serait tout simplement venue d’Abu Dhabi.

Le contrat de Mancini (entraîneur de City entre 2009 et 2013) est également en question. Une partie de son salaire aurait été payé, dans le secret le plus total, par le club d’Al-Jazira

Si pour le moment aucun club de la PL ne fait de commentaire, c’est un parquet indépendant qui tranchera sur l’affaire. Il faut d’ailleurs rappeler que l’enquête sur City a été lancée à la demande de la majorité des clubs de Premier League.

Après 4 ans d’investigation, la PL est prête à toutes les éventualités. La FA pourrait même faire de City un exemple sur le plan de l’éthique. Les patrons de la PL pourraient taper fort et envisager une réponse à la hauteur de ce que son prestige lui demande.

Le PSG doit-il avoir peur ?

Manchester City serait le deuxième club sanctionné pour des infractions comptables. Un club est dans ce cas de figure et il ne devrait pas du tout rassurer le board anglais : la Juventus de Turin, qui a écopé d’une perte de 15 points en championnat. Ce même cas de figure en Premier League mettrait City hors course pour le titre. Le club s’engagerait alors vers une bataille pour une place qualificative en Ligue des Champions. Presque un moindre mal.

C’est un retour de baton qui pendait au pieds des Citizens. En effet, le club anglais est accusé depuis des années de manquer aux règles de la Barclays Premier League. Un juste retour des choses qui devrait en faire réfléchir plus d’un en Angleterre et même en France.

Le PSG n’est pas l’abri d’une procédure similaire. Le club de la capitale possède un modèle fragile que l’UEFA a sanctionné par plusieurs amendes par le passé. Une telle procédure en France a toutefois peu de chance d’aboutir en raison de l’attractivité du PSG sur la Ligue 1. On voit mal les clubs de Ligue 1 se tirer une balle dans le pied.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi