samedi 28 janvier 2023

Thomas Pidcock (INEOS) : le talent rare de la couronne britannique

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis qu’il est devenu professionnel en 2017, Thomas Pidcock a toujours fait de sa polyvalence sur un vélo une force. Que ce soit sur route, sur terre, sur gravel ou sur piste, le Britannique a réussi à montrer qu’il était un talent rare.

Il fait partie de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent. Dès qu’il est sur un vélo, Thomas Pidcock sait se sublimer pour devenir l’un des meilleurs. Quel que soit son terrain d’expression, le natif de Leeds impressionne par sa facilité et son envie de toujours être le meilleur.

Mais c’est bel et bien sur VTT et en cyclo-cross que Pidcock a su se faire un nom avec des titres de champions du monde et d’Europe juniors en 2017 puis [ dans la foulée sur la route, à Bergen, en Norvège avec un maillot arc-en-ciel du contre-la-montre dans l’épreuve juniors. Sans oublier Paris-Roubaix juniors qu’il a dompté à deux reprises en 2017 et 2018. Il a toujours été libre de ses choix et a su tracer sa route sans se contenter de viser des exploits sur le goudron ou le bitume.

« Il a toujours une grande confiance en lui, explique son ancien coéquipier Jacques Sauvagnargues à ses débuts. Il sait ce qu’il veut et comment l’obtenir. Il ne fait jamais les choses à moitié. Sur le vélo, il est très intelligent et analyse bien les situations de course. Il est encore capable de s’améliorer. Je ne sais pas ce qu’il nous réserve encore à l’avenir mais, chez INEOS, on va lui permettre de progresser encore. »

Et cela se vérifie depuis qu’il a commencé à faire parler de lui par ses résultats et notamment grâce à son titre olympique qu’il a remporté dans l’épreuve du VTT cross-country en 2020, du côté de Tokyo. Quand certains auraient tout fait de se focaliser sur la route, Tom Pidcock a continué à se faire plaisir sur les chemins de terre pour devenir cette année le nouveau champion du monde de cyclo-cross.

« Pidcock, il ne faut pas lui couper les ailes »

Auparavant, il s’était aussi permis de briller sur des routes en gravel ou des pavés comme sur Paris-Roubaix qu’il rêve de remporter. Et même sur la piste d’un vélodrome où il a déjà remporté un titre de Grande-Bretagne sur l’épreuve du scratch quand il était juniors en 2017. Et comme il ne fait pas les choses à moitié, il fallait bien une étape mythique pour le voir réussir dès son premier Tour de France. En soulevant les bras au sommet de l’Alpe d’Huez, Thomas Pidcock avait du mal à réaliser ce qu’il venait d’accomplir.

« Ce n’est pas mal. Une victoire d’étape sur mon premier Tour. C’est l’une des plus grandes expériences dans ma carrière. Définitivement. Avec les gens sur le bord de la route, avec tous ces drapeaux, c’est une ambiance unique qui n’existe que sur le Tour de France. »

Une étape mythique et une 17ème place pour sa première Grande Boucle, difficile de ne pas penser à un avenir radieux pour le jeune talent de Dave Brailsford, son manager général chez INEOS-Grenadiers.

« Sa victoire à l’Alpe d’Huez le résume. Il était respecté pour la victoire, mais aussi aimé pour la manière dont la victoire a été remportée. » Mais doit-il maintenant se focaliser sur la route pour rêver un jour de gagner le Tour de France ? Brailsford apporte déjà la réponse.

« Je pense que si vous lui coupez les ailes, vous lui enlevez sa personnalité et le cycliste qu’il est. L’erreur serait de le laisser tomber dans une approche très stérile parce que je ne suis pas sûr que ce soit bon pour lui. Il a besoin d’être luimême. Je pense qu’il peut viser le Tour à l’avenir mais, pour y arriver, il doit être fidèle à qui il est. En étant authentique, il est un coureur cycliste brillant sur tous les terrains. »

Pour le consultant et spécialiste tout terrain, Steve Chainel, il est évident qu’on doit le laisser libre pour le voir continuer à être le meilleur. Et nul ne doute qu’on aura encore l’occasion d’apprécier son sens de l’équilibre pour voir Tom Pidcock franchir la ligne d’arrivée le poing en avant comme Superman sur son vélo.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi