lundi 24 juin 2024

Tirage au sort de l’Euro 2024 : le TOP 10 des adversaires à éviter pour les Bleus

À lire

Dans le pire des cas, les Bleus pourraient se retrouver avec la Croatie, la Turquie et la Suisse.

Avant les derniers matchs, lundi et mardi, on connaît 17 des 24 participants à la phase finale de l’Euro 2024 en Allemagne (14 juin – 14 juillet). Quatre places seront encore distribuées ce soir et demain, en attendant les trois barragistes issus de la Ligue des Nations.

Lewandowski rêve encore de l’Euro, pas Haaland

Assurée d’être tête de série, la France abordera plus sereinement le tirage du sort de la phase finale, le 2 décembre prochain. Mais, être dans le chapeau 1 ne garantit pas pour autant de tomber dans un groupe facile. Si la Croatie se qualifie, les Bleus ne sont pas à l’abris de tomber dans le même groupe que les demi-finalistes de la Coupe du Monde (comme l’Italie si elle passe, ou les Pays-Bas…), avec la Turquie et la Suisse. Nous avons dressé, dans l’ordre, la liste des 10 adversaires à éviter le 2 décembre.

1. Croatie (en cas de qualification)

On dit les Croates vieillissants, mais ils sont toujours là. Demi-finalistes de la dernière coupe du Monde, après avoir été finalistes en 2018, Modrik et ses partenaires doivent encore gagner ce soir (contre xxxx) pour être certains de participer à la phase finale. Mais s’ils sont au rendez-vous, il faudra se méfier de ce groupe qui s’est régénéré ces dernières années, avec xxxxx.

2. Pays-Bas

Placé dans le chapeau 3, comme les Croates et les Italiens (en cas de qualification), les Néerlandais ont paru largement inférieurs aux Bleus lors des éliminatoires. Mais les quarts de finalistes du dernier mondial ont le potentiel pour embêter les Bleus, surtout s’ils récupèrent tous leurs meilleurs joueurs (notamment De Jong et Depay).

3. Italie

Absents de la Coupe du Monde, en difficulté pour se qualifier… L’Italie a presque fait oublier qu’elle était la tenante du titre. On peut compter sur les partenaires de Donnarumma pour vendre chèrement leur peau en Allemagne. Comme ils seront dans le même groupe que la Croatie et les Pays-Bas, il y a donc une chance sur deux pour tomber sur une de ces trois nations. (Article mis à jour, le 21/11)

La Turquie, le Danemark ou l’Autriche, des nations qu’il vaut mieux éviter

4. Turquie

Placés dans le chapeau 2, les Turcs n’ont perdu qu’un seul match lors des éliminatoires (avant de terminer au Pays-de-Galles, mardi) et occupent la tête de leur groupe. Emmenée par un très bon Calhanoglou (Inter Milan), la Turquie s’est qualifiée sans trembler. Vainqueurs de l’Allemagne ce week-end (3-1), avec notamment un doublé d’Yildiz (18 ans), la pépite de la Juventus, les Turcs auront leur rôle à jouer à l’Euro.

5. Danemark

Le Danemark, on connaît. Le pays du nord était dans le groupe des Bleus lors des deux dernières Coupe du monde. Résultat : un titre et une finale. Mais à chaque fois, cela n’a pas été simple face aux partenaires de Christian Eriksen : 0-0 en 2018 et 2-1 en 2022, avec le but de la victoire en toute fin de match. On se rappelle aussi que les Danois ont créé la surprise en allant en demi-finale du dernier Euro, battus par l’Angleterre à Wembley (2-1), après prolongation.

6. Autriche

Avec 19 points pris, l’Autriche d’Alaba est le meilleur deuxième de la campagne de qualification. Les partenaires du Lensois Kevin Danso ont, par exemple, plus de points que la Hongrie, qui a terminé en tête du groupe G.

La Suisse n’est pas l’amie des Bleus

7. Suisse

Rien de transcendant chez les Suisses, mais quelques bonne individualités, comme le Monegasque Zakaria, le joueur de Leverkusen Xhaka ou encore Breel Embolo, qui devrait faire son retour sur les terrains en février, après sa grave blessure au genou. Et puis surtout, les Suisses ne réussissent pas aux Bleus (particulièrement  lors des Championnats d’Europe), à l’image de l’élimination en huitièmes de finale du dernier Euro, aux tirs au but. En 2016 aussi, les Bleus avaient été accrochés par la Suisse (0-0).

8. Serbie

Vlahovic (Juventus), Tadic (Fenerbahçe, ex Ajax), Mitrovic (Al-Hilal, ex Fulham), Milinkovic-Savic (Al-Hilal, ex Lazio)… des personnalités qui peuvent agir sur le résultat d’un match.

9. Ecosse

Avec une seule défaite (en Espagne), l’Ecosse a créé la surprise dans le groupe A. L’équipe qui prive Erling Haaland de l’Euro. Son jeu engagé et son état d’esprit peut en faire un adversaire compliqué.

10. Barragiste

C’est encore un peu tôt pour le dire, mais si on enlève la Croatie (en position de se qualifier), la Pologne et le Pays-de-Galles pourraient être les plus dangereux des nations du chapeau 4.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi