mardi 23 juillet 2024

Top 14 : le LOU compte sur Semi Radradra pour retrouver son rang

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Alors qu’il aura été quelques fois décisif lors d’une saison bien compliquée pour le LOU, Radradra le club attend davantage de l’expérimenté et hyper puissant Fidjien la saison prochaine.

La saison du LOU (11ème) a été bien en dessous des standards attendus. L’entraîneur des 3⁄4 Alan Basson Zondagh en est conscient : « On espérait bien mieux. La saison prochaine, on vise beaucoup plus haut. On a été une des équipes les plus touchées par les blessures. Je n’avais jamais vu cela dans ma carrière ! Et puis il y a eu ce paradoxe incroyable entre ces deux visages : un à domicile et un très mauvais à l’extérieur. Malgré tout, on a réussi à construire beaucoup de choses. Elles vont nous servir pour la saison prochaine ».

Et l’entraîneur des 3⁄4 et de l’attaque du LOU de marteler : « Je ne suis pas là pour être 8ème ou 10ème. Je suis venu ici pour faire monter le niveau de ce club afin qu’il devienne fort. Il faut vraiment que le club se stabilise et gagne en constance partout : du staff, dans le fonctionnement, dans la direction ».

Semi Radradra pourrait aussi être un très bon guide dans cette perspective. « Au départ, il n’a pas trop joué, rappelle Zondagh. Il a connu des soucis avec son visa puis il a enchaîné les blessures. Il a ensuite progressivement été impactant sur pas mal de matches. »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du rugby dans votre mag

« Radradra a tellement d’influence sur tous les joueurs autour de lui »

« Il a tellement d’influence sur tous les joueurs autour de lui. On a pas mal de jeunes joueurs. Ils apprennent énormément de lui. Même s’il ne parle pas énormément, il demeure un vrai leader. Je pense que la saison prochaine on va vraiment beaucoup s’appuyer sur lui. Son leadership devrait bien nous aider. »

« Il a encore beaucoup de choses à offrir à son âge (32 ans, Ndlr). On a de la chance de l’avoir. Mais on doit s’assurer qu’il est en bonne santé. Pour nous, les entraîneurs, l’objectif est de l’avoir au minimum à 8 sur 10 chaque match ». Après quatre années passées à Bristol, cet ailier ou centre natif de Suva s’était déjà fait remarquer en France lors de ses passages à Toulon (2017/2018) et Bordeaux (entre 2018 et 2020). Contrarié ensuite par des pépins physiques, il a notamment prouvé cette saison contre La Rochelle (Lyon vainqueur 28-17) qu’il en avait encore sous la semelle.

« Je suis certain que l’équipe médicale fera un bon job pour bien le préparer pour la saison prochaine. De sorte qu’il soit sur le terrain le plus souvent possible… ». Dans ce cas, le LOU pourra espérer rejouer les premiers rôles.

À LIRE AUSSI : le rugby copie le foot avec sa coupe du monde des clubs

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi