jeudi 25 juillet 2024

Tour de France 2024 : Avec Evenepoel, Soudal Quick-Step peut nous surprendre

À lire

Soudal Quick-Step n’est jamais venue avec de grandes ambitions sur le Tour. Elle se contentait de quelques classements intermédiaires ou de victoires au sprint. Cette année, avec Remco Evenepoel, la donne change.

Soudal Quick-Step change de braquet sur le Tour de France. L’équipe belge était jusqu’alors réputée pour la qualité de ses sprinteurs ou baroudeurs. Julian Alaphilippe a porté le maillot jaune pendant 14 jours en 2019, mais il n’a jamais été perçu comme un vainqueur final potentiel. Avec la présence de Remco Evenepoel cette année, le statut de l’équipe belge n’est plus le même. Adieux les sprints, place au classement général. L’équipe belge possède désormais dans ses rangs un favori pour la victoire finale. La préparation d’Evenepoel a été perturbée par sa lourde chute au Tour du Pays basque, mais il est revenu à un excellent niveau comme on a pu le voir sur le Critérium du Dauphiné où il a de nouveau chuté.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du cyclisme dans votre mag

« Un Top 5… »

Il a déjà montré son potentiel en grands Tours sur la Vuelta et le Giro avec des fortunes diverses (vainqueur de la Vuelta en 2022, deux abandons sur le Giro). Il apprend vite, sait se mettre au niveau de ses rivaux rapidement même quand il découvre une course et la principale interrogation le concernant se situe en très haute montagne. Au moment de parler de ses ambitions pour cette saison 2024, le Belge, champion du montre en titre du chrono, s’était d’ailleurs montré mesuré face aux journalistes sur ses ambitions sur le Tour :

« Je dois surtout découvrir la course et voir ce que je suis capable de faire. Ce sera un voyage de découverte. Il y aura au départ Vingegaard, Pogacar et Roglic. Le Top 5, c’est l’ambition. Ce serait un rêve devenu réalité si je faisais mieux qu’un seul de ces trois. Et bien sûr, une victoire d’étape est également  possible car ensuite j’aurais gagné une étape sur les trois grands Tours. »

L’équipe sera à son service, mais pas Julian Alaphilippe dont la présence était pourtant réclamée par Evenepoel. Si le public français pourra enfin voir le prodige belge sur les routes du Tour, il ne verra donc pas le Français. Après un bon Giro, il a décidé de ne pas aller au Tour comme l’a confirmé Patrick Lefevere à l’AFP :

« Julian a d’autres objectifs que le Tour. Il était sur la liste mais lui-même n’est pas favorable. Il a d’autres objectifs cette année notamment les JO. » Pour Remco Evenopoel, cette absence le prive d’un lieutenant important qui aurait pu l’épauler non seulement sur les routes, mais aussi dans la gestion de l’évènement. Avant de revenir en France pour les JO où il vise deux médailles, Evenepoel va tenter de s’immiscer dans la lutte que se livreront les grands favoris.

À LIRE AUSSI : Les cadors se confient avant le Tour de France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi